Suivez ce blog via Facebook

lundi 22 décembre 2014

En cas de sanctions de Washington en réponse à l'attaque informatique contre Sony Pictures, Pyongyang promet une «contre-attaque» ciblant «la Maison-blanche, le Pentagone et l'ensemble du continent américain»

* La Corée du Nord menace les États-Unis de représailles sévères pour l'avoir accusé faussement d'avoir procédé à une attaque informatique contre Sony alors que les médias américains et européens multiplient les articles aux titres pompeux pour formater l'opinion publique du danger de  l'armée de hackers qui, sous l'impulsion de Kim Jong-un, forme une élite destinée à des cyberattaques internationales. Nous assistons présentement à un formatage de masse tout de même extraordinaire!

Si le film “The Interview” devait sortir prochainement, Sony aura bénéficié d'un sacré coup de publicité!
 
La Corée du Nord aurait piraté une centrale nucléaire sud-coréenne
 
Un discours guerrier. La Corée du Nord a menacé dimanche de s'en prendre à «toutes les citadelles des impérialistes américains», si les Etats-Unis lui imposaient des sanctions suite à l'attaque informatique du 24 novembre contre Sony Pictures que Washington lui attribue.
 
Pyongyang avait pourtant proposé samedi une enquête conjointe aux États-Unis. Préférant parler de «cyber-vandalisme» plutôt que d'«acte de guerre» concernant l'attaque informatique, Barack Obama, a promis une «réponse proportionnée» dans une interview diffusée dimanche. Il a également indiqué que les Etats-Unis allaient étudier la possibilité de remettre la Corée du Nord sur leur liste des Etats soutenant le terrorisme. Le président américain avait auparavant dit regretter la décision de Sony de ne pas sortir au cinéma le film «The Interview», pomme de discorde entre les deux Etats, alors que le studio étudie actuellement comment distribuer son film autrement qu'en salles.

Pyongyang diffuse un communiqué belliqueux
 
Dans un communiqué publié dimanche, Pyongyang a de nouveau nié être derrière l'attaque contre Sony Pictures. Mais la Corée du Nord a prétendu ne pas connaître le lieu de résidence des pirates tout en saluant leur «bonne action» et en se disant sûre qu'ils étaient des «soutiens et des sympathisants» du régime. «Il n'y a pas plus grave erreur de jugement que d'imaginer qu'une société de production de films soit la seule cible de cette contre-attaque», a déclaré la Commission de défense nationale de Corée du Nord.

«Notre cible est toutes les citadelles des impérialistes américains qui ont gagné la plus amère rancune de tous les Coréens», poursuit-elle. «L'armée et le peuple [de Corée du Nord] sont entièrement prêts à la confrontation avec les Etats-Unis dans tous les espaces de guerre, y compris l'espace de cyberguerre, de faire sauter ces citadelles», ajoute le communiqué. La «contre-attaque» visera «la Maison-blanche, le Pentagone et l'ensemble du continent américain, le cloaque du terrorisme», assure Pyongyang.

Source:
http://www.leparisien.fr/international/sony-la-coree-du-nord-menace-de-faire-exploser-les-citadelles-americaines-22-12-2014-4393291.php

1 commentaire:

  1. Mort de rire..Sa seule bombe n'a pas fait 300 km et est tombée dans l'océan indien au dernier essais.

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés