Suivez ce blog via Facebook

samedi 13 décembre 2014

Genève suspend ses tests sur le vaccin Ebola

Les Hôpitaux universitaires de Genève ont interrompu les essais cliniques menés depuis le 10 novembre sur le candidat vaccin « VSV-ZEBOV », développé par l’Office de la santé du Canada, contre le virus Ebola.

Quatre volontaires sur une quarantaine se sont plaints de douleurs dans les articulations, aux orteils, aux doigts et aux genoux. Des douleurs « légères, de type rhumatismal, survenues dans la deuxième semaine, entre 10 et 14 jours après l’injection et d’une durée de quelques jours », précise l’hôpital genevois.

Symptômes inattendus

Ces symptômes ne faisaient pas partie des réactions attendues, contrairement à la fièvre ou à des douleurs musculaires, et n’étaient pas mentionnés dans les informations données aux volontaires. L’équipe a donc interrompu les injections mardi 9 décembre, « par mesure de précaution » et pour « réunir toutes les informations et échanger avec les autres centres testant le même vaccin expérimental » aux Etats-Unis, au Canada, en Allemagne et au Gabon.

Source:
http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/12/12/geneve-suspend-ses-tests-sur-le-vaccin-ebola_4539869_3244.html

3 commentaires:

  1. Il faut être complètement FOUS pour être les cobayes d'un tel "vaccin"
    Contre EBOLA ert scorbut : vitamine C liposomale qu'on peut faire soit même à la maison
    Renseignez vous bien, 100 % des malades n'ont plus aucune vitamine C dans le corps d'où liquéfaction des organes...
    Ca vaut le coup de se renseigner car nous ne sommes pas à l'abri qu'ils nous épandent ce virus (fabriqué de toute pièce par MERD.....) par le biais d'épandages CHEMTRAILS

    RépondreSupprimer
  2. De nouveau, ces infos sont très incohérentes :

    1) Si ce n’est pas vraiment nouveau et que ces douleurs sont modérées, pourquoi suspend-t-on ces essais, surtout de la part de gens si peu habitués à écouter le principe de précaution quand il est question d’effets secondaires fréquents et graves des autres vaccins comme autisme, mort subite du nourrisson, scléroses en plaques etc…


    2) Si ces effets sont présents, on voit assez mal le sens de continuer/reprendre la vaccination le 5 janvier (même si c’était uniquement chez 4 personnes sur 59, ça fait déjà beaucoup trop et cela ne pourra que se reporter chez 1 personne vaccinée sur 15 et même plus, ce qui se compterait en centaines de milliers si toute la population mondiale devait être vaccinée !) Peut-être qu’avec la lucidité croissante du public sur les risques vaccinaux, il est de « bon ton » de faire croire qu’on est cette fois plus précautionneux, qu’on surveille mieux etc. ? Gare aux illusions car on ne changera pas l’idéologie des scientistes aux manettes de leur joujou vaccinal favori auquel ils tiennent plus que tout…



    3) Le langage des vaccinalistes ne veut plus rien dire, c'est une "novlangue" où on dit tout et son contraire: on peut ainsi lire dans la presse que ce vaccin testé est "plutôt bien toléré" mais alors pourquoi arrêter l'essai, que de contradictions....Tout est surtout axé sur l'immunogénicité (entendez par là: le St Graal de la production d'anticorps à tout prix que les scientistes pensent être le signe suprême du salut absolu). Pour ce faire, tous les mélanges les plus douteux sont effectués et tant pis pour le franchissement de la barrière d'espèces - le fait est qu'on recourt à un virus bovin à Genève et à un virus de chimpanzé à Lausanne!- et le fait qu'il est notoirement connu que ce franchissement peut être associé à des cancers (cela s'est déjà vu avec le virus simien SV40 dans les vaccins polio, responsables de plusieurs dizaines de milliers de cas de cancers tout de même!)


    De malheureux cobayes risquent en tout cas de découvrir qu’il valait beaucoup mieux s’abstenir d’offrir leur corps à ce poison et de ne pas craindre Ebola parce que certains risquent de le sentir très douloureusement à leurs mains et leurs pieds pendant des mois, des années voire leur vie entière…

    http://www.initiativecitoyenne.be/article-les-essais-du-vaccin-ebola-suspendus-a-geneve-pour-cause-d-effets-secondaires-125194806.html

    RépondreSupprimer
  3. J'ai parlé avec une fille habitant Genève qui m'a dit connaître un jeune homme étudiant qui, pour payer ses études, avait accepté de devenir cobaye pour des expérimentation in vivo de nouveaux médicaments... il était censé toucher une somme d'environ 10'000.- Frs si je ne me trompe... il est donc entré à l'hôpital, en pleine forme, d'autant plus que c'était un très grand sportif... et au bout d'un mois d'essais, il s'est retrouvé tellement diminué physiquement, il n'était plus que l'ombre du jeune homme qu'il avait été, et les médecins de faisaient pas mine de vouloir suspendre les essais sur lui... aussi sa petite amie le voyant dans un tel état a pris l'initiative et l'a poussé à tout quitter avant la fin des essais... seul, dans l'état où il était, il n'aurait même plus eu la force de prendre une telle décision... c'est sa petite amie qui l'a sauvé !

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés