Suivez ce blog via Facebook

jeudi 4 décembre 2014

Le loup dans la bergerie: Rick Warren, pasteur d'une méga-église protestante américaine, appelle tous les Chrétiens à s'unir aux Catholiques et au Pape François, qu'il a récemment appelé "le Saint Père"...

* Pour certains qui ne sont pas Chrétiens et conscients des enjeux de la foi en lien avec les visées mondialistes et les prophéties bibliques, cette déclaration de Warren pourrait sembler anodine. Mais Warren est un pasteur extrêmement influent dans son église, qui compte des milliers de membres, et dans la politique américaine. Ce pasteur protestant n'est pas à son premier scandale, mais cet appel à œcuménisme (union de toutes les religions sous une seule doctrine de la foi) obéit de façon évidente à la mise en place d'une religion mondiale. Warren sait très bien ce qu'il fait et il est assurément "en mission"... 

http://christiannews.net/2014/12/02/rick-warrens-call-for-christians-to-unite-with-catholics-holy-father-raising-concerns/

Le clergé de toutes les dénominations a été formé par la FEMA afin de soutenir les autorités si un jour la loi martiale devait être décrétée
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2014/07/le-clerge-de-toutes-les-denominations.html

Des églises protestantes et évangéliques forment une "unité de prière" avec des dénominations islamiques dans le but de créer le "Chrislam"!
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2014/02/des-eglises-protestantes-et.html

Dans un discours prononcé au Conseil pontifical pour la Justice et la Paix , lundi le 3 décembre dernier, le Pape a appelé à la «construction d'une communauté mondiale dont l'objectif est de servir le "bien commun de la famille humaine"
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2012/12/dans-un-discours-prononce-au-conseil.html

9 commentaires:

  1. On retrouve bien dans ces faits dans 1Timothée 4:1-5.
    A lire pour ne pas tomber dans le piège ! : http://french.ccg.org/s/p048.html
    Les ténèbres avancent de jour en jour...

    RépondreSupprimer
  2. Repentez vous et croyez en Jesus Christ et non! Au pape,l enlèvement est proche.

    RépondreSupprimer
  3. 1
    Je sais que le pape François est annoncé comme étant le faux prophète, et qu'il va tout transformer, mettre l'enseignement du Christ de côté... c'est à peine croyable maintenant, mais il y a des prophéties claires à ce sujet (www.thewarningsecondcoming.com, et en français www.internetgebetskreis.com).

    Cependant, j'ai lu l'article en anglais qui est cité plus haut :

    http://christiannews.net/2014/12/02/rick-warrens-call-for-christians-to-unite-with-catholics-holy-father-raising-concerns/

    et je ne suis pas sûre, d'après cet article, que ce pasteur que je ne connais pas, soit réellement au courant de l'orientation encore cachée du faux prophète.

    Je dis bien "en lisant cet article".

    En effet, je n'ai rien trouvé de faux ou scandaleux dans les propos de Rick Warren rapportés dans cet article, alors je crains qu'il ne soit lui-même induit en erreur par ce faux prophète qui cache encore bien son jeu, même si bien des indices sont déjà discernables même par les catholiques, dont je fais partie.

    J'aimerais corriger un point capital, qui concerne le SALUT !

    Dans cet article, et dans la pensée de beaucoup de protestants (il y a plusieurs églises et courants protestants, aussi je ne puis être plus précise) il y a cette opposition entre leur croyance que le Salut est obtenu par la seule foi en Christ, et leur croyance que les Catholiques croient exactement le contraire, c'est-à-dire que l'on ne serait sauvé que par les oeuvres... mais cela est faux.

    Et je suis moi-même catholique qui vous le dis.

    Si je me rapporte à l'Evangile, il y a la conversion de Zachée, qui a cause de sa taille est monté sur un arbre pour voir passer le Christ, et Jésus lève les yeux et le voit perché sur son arbre et lui dit "aujourd'hui je dois venir manger chez toi"... les autres sont stupéfaits, car Zachée n'est pas aimé du peuple, il est percepteur d'impôts et voleur... Mais durant ce repas, Zachée ouvre son coeur et se convertit, il accepte le Christ et son enseignement et que dit-il ? "Seigneur, je vais donner la moitié de mes biens aux pauvres, et si j'ai volé quelqu'un, je vais lui rendre le quadruple"... ben il va pas rester grand chose de sa fortune après un tel retournement, mais lui n'en a cure, et que lui dit alors Jésus : "Aujourd'hui le SALUT est entré dans cette maison".

    Pourrions-nous envisager ces mêmes paroles si Zachée s'était enorgueilli d'avoir reçu chez lui le Christ Jésus, mais avait choisi de continuer à voler et faire le mal ?

    A ski, une conversion c'est un changement radical de direction : on tourne ses skis dans la direction opposée, à l'arrêt, et on redémarre dans l'autre direction. Il ne s'agit pas d'un virage, plus ou moins large, mais d'une conversion, radicale, on va à l'opposé d'un coup.

    Peut-on croire au Christ, alors qu'on n'y croyait pas, sans vivre une CONVERSION, c'est-à-dire une nouvelle orientation de sa propre vie ? Pourrait-on continuer à vivre en tout comme avant ?

    RépondreSupprimer
  4. 2
    Certaines situations sont compliquées, j'ai entendu parler d'une femme africaine qui fréquentait un homme blanc, en Afrique. A un moment donné de sa vie, elle rencontre le Christ et se convertit... mais elle n'a pas la force de sortir de sa relation avec cet homme blanc, qui ne la mène nulle part, (pas d'amour sincère, pas de mariage en vue, pas de foi à partager ensemble) en couchant avec lui, elle vit dans le péché, elle le sait désormais... alors elle prie, confie tout à Jésus, et voilà que 3 mois plus tard la situation se dénoue, l'homme tombe malade et doit rentrer dans son pays. La relation est terminée, et la femme est libre de s'engager pleinement dans son nouveau chemin de vie.

    Il y a toujours une prise de conscience nouvelle de ce qui est bien et de ce qui est mal.

    Cela implique de tendre vers le bien, et de fuir le mal. Et de crier vers Dieu pour y parvenir quand on sent les forces qui défaillent, ou ne suffisent pas.

    St Paul a dit dans l'épitre aux Romains : "Je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas, malheureux homme que je suis."

    C'est un combat à l'intérieur de nous-mêmes et pas seulement avec des circonstances, obstacles ou forces extérieures, pour parvenir à ce que meure l'homme ancien en nous et que nous revêtions l'homme nouveau.

    A un moment donné, St Paul annonce . "J'ai combattu le bon combat, je vais recevoir bientôt la palme du vainqueur"... il est conscient que ses efforts ont tendu à la sainteté, et qu'il est prêt du but, prêt à entrer bientôt au Paradis en présence de Dieu, il doit sentir que l'heure de son martyre approche, l'heure de rendre témoignage au prix de sa vie. Il sait qu'il remportera la palme, il le dit à l'avance.

    Il a combattu sans relâche l'homme ancien en lui, et revêtu le Christ, il a même déclaré à un moment donné "Ce n'est plus moi qui vit, c'est le Christ qui vit en moi."

    Et à quelqu'un qui avançait que l'on est sauvé par la foi, et non par les oeuvres, St Paul a répondu : "Sans les oeuvres, la foi est morte. Moi je te dis "montre-moi tes oeuvres" et je verrai ta foi".

    Alors oui, si quelqu'un se convertit peu avant sa mort, et est sincère, il/elle n'aura plus le temps de prouver grand chose par ses oeuvres puisqu'il/elle n'aura plus le temps d'en accomplir, mais si son coeur est tout acquis au Christ Jésus, à Dieu le Père, et à l'Esprit Saint, alors oui, là la foi lui suffit ! Car c'est par le Sacrifice du Christ sur la Croix que nous sommes sauvés, aucune bonne oeuvre ne saurait nous sauver par elle-même, et en dehors du Sacrifice sur la Croix du Christ Jésus.

    C'est ma foi de catholique.

    Je sais que je suis sauvé(e), en tant qu'enfant de Dieu, par le sacrifice du Christ sur la Croix, car il a accompli ce qu'il fallait pour me RACHETER aux griffes de la mort... éternelle. Et aucune de mes bonnes oeuvres n'y suffirait.

    Mais ensuite, parce que j'aime le Christ, je vais essayer de suivre ses enseignements, de pardonner à mes ennemis, de faire le bien autant que possible.

    RépondreSupprimer
  5. 3
    Les oeuvres sont simplement une conséquence de la Foi, une concrétisation de cette même Foi, une mise en pratique... une extériorisation de ce qu'il y a à l'intérieur du coeur.

    Je ne connais aucun catholique qui croit que l'on est "sauvé par les oeuvres" comme les protestants prétendent que les catholiques le croient.

    Sinon les athées qui rejettent catégoriquement Dieu, et Jésus-Christ, pourraient entrer au Paradis du seul fait qu'ils ont donné à boire à des pauvres assoiffés, ou visité des malades... mais il faudrait peut-être en faire sortir le Christ et Dieu le Père et l'Esprit Saint pour que ces mêmes athées puissent s'y sentir à l'aise... non, je plaisante.

    Après ce qui précède, reste-t-il des protestants pour croire que les œuvres sont inutiles…. ?

    Si je regarde ce que Jésus a expliqué du Jugement dernier, lorsqu'il "séparera les brebis des boucs", j'apprends ceci :

    Jésus dit : "Venez les bénis de mon père dans le Paradis, car j'avais faim, et vous m'avez donné à manger, j'étais malade et vous êtes venus me visiter... " et eux vont répondre "mais quand t'avons-nous fait cela à toi ?" et Jésus de leur préciser "Chaque fois que vous l'avez fait à un de ces petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait".

    Les oeuvres comptent, car là Jésus se base sur leurs oeuvres pour les départager... et ici il faut comprendre, comme le dit St Paul, "oeuvres qui manifestent leur foi qui est vivante", leur coeur tout tourné vers Dieu, l'Amour pour Dieu, et pour le prochain.

    Et aux autres Jésus dit "Allez-vous-en dans la Géhenne, vous les maudits" et eux de réclamer "Mais n'avons-nous pas PRÊCHÉ EN TON NOM (ce qui implique la foi !), N'AVONS-NOUS PAS FAIT DES MIRACLES EN TON NOM ! (no comment)" et Jésus de leur répondre "En vérité JE NE VOUS CONNAIS PAS ! J'avais soif, et vous ne m'avez pas donné à boire, ..."

    A méditer...

    Jésus a encore donné un enseignement :

    « Un homme a 2 fils, il leur demande d’aller aux champs et travailler, l’un dit « oui, père, j’irai » mais il n’y va pas ; l’autre refuse d’y aller, mais se ravisant, finit par s’y rendre… »

    Et Jésus demande à son auditoire « Lequel des deux a accompli la volonté de son père ? »

    Celui qui a bien causé devant son père, mais n’a rien réalisé en accord avec ses paroles, ou bien celui qui a réalisé ce que son père lui avait demandé ?

    On peut encore se demander, qu’est-ce que croire ? qu’est-ce que la foi ?

    Pour croire en Dieu, il faut le connaître…

    RépondreSupprimer
  6. 4
    Certains croient en un Dieu vengeur, partial, assoiffé de sang, et se font sauter parmi une foule pour emporter dans leur mort le plus grand nombre d’innoncents possible… certes ils proclament « croire en Dieu »…

    Je songe aux fanatiques musulmans, mais il peut y avoir même parmi les chrétiens des gens qui ont une idée faussée de Dieu, et qui se croient autorisés à faire des choses mauvaise « au nom de Dieu »… ce n’est pas pour autant que Dieu va endosser leurs actions mauvaises… il ne suffit pas pour quelqu’un de « proclamer » qu’il agit au nom de Dieu pour que Dieu soit d’accord avec ses agissements…

    C’est pourquoi Dieu va devoir séparer les brebis des boucs, et parmi les boucs, il y aura aussi des personnes qui se croyaient de bons chrétiens… mais à leur façon à eux/elles, qui ne correspond pas à ce que Dieu nous demande.

    Jésus n’a-t-il pas dit aux Pharisiens : « Vous faites des pieds et des mains pour convertir quelqu’un, et quand il est converti, vous le rendez digne de la Géhenne. »

    Cela signifie bien qu’une personne mal guidée peut se convertir à la foi, mais être si mal enseignée sur qui est Dieu et ce qu’Il attend de nous, qu’elle se comporte au final plus mal qu’avant sa conversion.

    Accéder à la foi en Dieu, soit se convertir, pour devenir « digne de la Géhenne », soit digne de l’Enfer, c’est grave, pourtant c’est Jésus qui fait ce constat, c’est donc qu’il est possible.

    La foi seule ne sauve pas.

    De quelle foi s’agit-il ?

    Ce qui sauve, c’est d’accepter la Miséricorde de Dieu qui nous est manifestée à chacun(e) par le fait que Dieu a envoyé son Fils pour nous sauver, et que le Christ a accepté de mourir pour nos péchés, afin que nous ayons la vie.

    Et puis de suivre l’enseignement du Christ, et non celui de ministres dévoyés, ou infidèles au Christ. Car nos œuvres doivent manifester notre appartenance au Christ.

    Si quelqu’un dit être au Christ, et puis s’en va tuer des non-croyants ou des croyants d’une autre confession chrétienne, « au nom de Dieu », c’est en fait le diable qui le pousse à agir ainsi.

    Si quelqu’un dit croire en Dieu et continue « impunément » à pécher, c’est-à-dire sans se repentir, sans lutter contre le péché, sans regretter de l’avoir commis, et même sans accepter de voir que le péché est péché, il risque de se damner.

    En effet, Dieu pardonne tous les péchés, même les plus graves, les plus ignobles, les plus inimaginables, mais à condition que le pécheur se repente sincèrement.

    Certains disent « c’est facile : on fait le mal, et puis il suffit de demander pardon et le tour est joué »… non, ce n’est pas facile, car une repentance sincère nous plonge dans la prise de conscience du mal qu’on a fait, et c’est terrible à assumer ensuite, même si on est pardonné.

    RépondreSupprimer
  7. 5
    Donc on peut très bien imaginer qu’un pécheur à un moment donné refuse de se repentir d’un péché, Dieu ne peut lui imposer le salut… et le pardon… si le pécheur lui-même refuse le pardon.

    Dieu attendra jusqu’au bout la repentance de cet enfant rebelle, de ce fils prodigue… mais il ne pourra le forcer à se repentir, ou à revenir vers lui…

    Le père de l’enfant prodigue a attendu longtemps le retour de son fils… mais jamais il ne l’a forcé à revenir… ou empêché de partir…

    Lorsqu’il revient, il fait une fête et tue le veau gras, car il dit « Mon fils que voilà était PERDU, et le voilà SAUVÉ »

    Donc il ne faut pas s’endormir sur ses lauriers, et croire que parce qu’on a vécu une conversion à un moment donné on est bon pour toujours…

    Il faut s’accrocher chaque jour à la grâce de Dieu, dans un Amour filial et confiant, dans une grande humilité, en sachant qu’on dépend en tout de Dieu, et que sans Lui on n’est rien, et demeurer autant que possible dans son intimité.

    Jésus a dit « Je suis la vigne, vous êtes les sarments ».

    Il faut être greffé sur le Christ.

    Il faut pouvoir dire un jour, comme l’a dit St Paul : « Ce n’est plus moi qui vit, c’est le Christ qui vit en moi. »

    Il est vrai que au moment du retour du fils prodigue, il n’a accompli aucune « bonne œuvre », mais il est simplement revenu vers son père… cependant il est revenu avec humilité, il se destinait à travailler comme un simple serviteur et être nourri pauvrement, conscient du mal qu’il avait fait, et de la souffrance qu’il avait causée à son père… ou commençant à l’être (conscient) en tout cas…

    Et au moment de son retour, le père dit « Mon fils EST SAUVÉ. »

    Le Père du Ciel voit le fond du cœur de ses enfants. Jésus en nous racontant cette parabole du Fils prodigue nous dit combien un cœur sincèrement repenti est puissant pour entrer à nouveau dans la grâce de Dieu… pour entrer dans sa maison comme un fils, et non comme un serviteur.

    J’espère avoir expliqué le plus clairement possible à l’éclairage de la Bible, ce que croit une personne d’obédience catholique, comme je le suis. J’ai le sentiment que nous sommes dans une vaine querelle de mots, car si nous voulons être sincères, ce que j’ai exposé plus haut se base sur les paroles du Christ ou de St Paul, contenues dans la Bible…et s’applique à nous tous, que nous soyons catholiques ou protestants, ou simple convertis au Christ sans être dans aucune confession encore.


    Je veux dire "la manière de concevoir le salut."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L Eglise catholique romaine ne respecte pas la parole de Dieu,car elle est idolâtre ,nécromancienne,assassine(inquisition 600ans de torture et de meutre) et j'en passe qui doit on écouter Jesus ou le pape.et quand zachee distribué c'est gain ,c est une image de repenti.repentez vous de vos péchés avec une foi certaines et croyez au fils de Dieu Jesus Christ.ne chercher pas les detours et vous aurez la vie éternelle.

      Supprimer
  8. Revenons aux paroles mêmes de Jésus, "n'appelez personne Père sur la terre, car un seul est votre Père, le Céleste." Vous qui vous dites chrétiens devriez peut-être vous référer aux paroles de celui dont vous dites qu'il est votre "guide, vous ne pensez pas?

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés