Suivre ce blog via Facebook

mardi 20 décembre 2011

30 000 femmes appelées à se faire enlever leurs prothèses mammaires défectueuses

Le 24 décembre au plus tard, les autorités sanitaires vont demander aux 30.000 femmes porteuses d'implants mammaires de type PIP (Poly implants prothèses) de se les faire enlever.

Ces prothèses défectueuses sont en effet suspectées d'avoir causé la mort d'au moins une femme et la mise en danger de milliers d'autres. D'où cette décision, unique dans l'histoire de la chirurgie esthétique, de demander le retrait de ces implants mammaires, comme le confirment à Libération Agnès Buzyn, la présidente de l'Institut national du cancer et Jean-Yves Grall, le directeur général de la Santé.

Demander le retrait des prothèses pose un certain nombre de problèmes, à la fois médicaux, administratifs et financiers. «En même temps, il n'y a pas urgence, il ne faut pas inquiéter, mais c'est le principe de prévention qui doit s'imposer», déclare à Libération le professeur Lantieri, chef du service de chirurgie réparatrice de l'hôpital Henri Mondor à Créteil.


4 commentaires:

  1. La "prévention" eut été de ne pas en mettre....

    RépondreSupprimer
  2. La communauté va encore payer pour des irresponsables!
    Trois types de femmes utilisent ces implants:

    1-Les accidentées ou malades (type cancer. Là, rien à dire.
    2-Les mal dans leur peau ou les idiotes qui pensent qu'avec un 90C elles feront des ravages qu'elles étaient incapable de faire avant: celles-ci relèvent de la psychiatrie et c'est manifestement le gros(si je peux dire)des clientes
    3-Les professionnelles du sexe qui améliorent(du moins le pensent-elles) leur outil de travail.

    Que la Sécu paie pour la première catégorie, pourquoi pas.
    Mais pour les autres, à elles de se débrouiller avec leur chirurgien-boucher pour exiger des dommages et intérêts!
    Après, au chirurgien de se retourner contre le fabricant

    RépondreSupprimer
  3. Prothèses fabriquées en .... FRANCE !!!

    @ Anonyme, tu oublies le point 4-les femmes qui ont eu un ou des enfants (ce qui ne dois pas être ton cas) car après une montée de lait, je peux te dire (on peut se tutoyer je pense??) que les seins ne sont plus ce qu'ils étaient ....

    C'est leur choix, mais on en reparlera quand tu auras accouché de ton premier...

    Quand a la secu, si tu étais aussi intelligent(e) que tu voudrais le faire croire, tu saurais que la secu ne prend en compte QUE le point 1.

    RépondreSupprimer
  4. bandit1200,

    Tu portes bien ton pseudo!
    Tu juges bêtement sans savoir!
    Pour ton info et bien que cela ne te regardes pas j'ai trois enfants et de fait j'ai l'impression d'en savoir plus que toi et je peux t'affirmer que ce que tu évoques dans le point 4 n'arrive pas à toutes!
    Je parle en connaissance de cause.
    Quoi qu'il en soit le problème est toujours psychologique: il faut savoir s'accepter comme on est!
    Point final!
    Sinon on se refait la poitrine, et après le nez, et après les hanches, et après les fesses et de fait on arrête jamais et on est devenu un objet de consommation courante qui se doit d'être toujours impeccable pour satisfaire aux caprices de ces messieurs!
    Les complexes ça se soigne!

    Pour ce qui est de la sécu, j'ai entendu que les remboursement des opérations devaient être pris en charge par la sécu ou par le gouvernement au travers d'un fond de secours spésifique!
    En général, je ne parle pas sans savoir: est-en cela que tu parles d'intelligence?
    Ravi d'avoir pu te renseigner.

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés