Suivre ce blog via Facebook

jeudi 22 décembre 2011

L'étoile de Bethléem et Planète X

Comme rapporté dans Mathieu 2, l'étoile de Bethléem a annoncé la naissance du Christ et elle a guidé les mages vers le lieu de naissance de Jésus.  Selon les érudits, ces mages étaient des astrologues perses, des hommes de science réputés savants dans la compréhension des astres. 

D'un point de vue astronomique, comment expliquer l'apparition de cette étoile, de ce signe dans le ciel devant annoncer la naissance du Christ?  Le retour du Christ, évènement devant être précédé de "signes dans le ciel", pourrait-il avoir un lien prophétique et astronomique avec l'étoile de Bethléem?

Les théories les plus populaires tentent d'expliquer l'étoile de la nativité comme étant soit une comète, une nova ou une conjonction de planètes. Il n'a pas été possible de documenter, d'après les annales, le passage d'une comète particulière visible à cette époque. D'autres phénomènes célestes ont été envisagés, tels les supernovae ou étoiles lointaines qui explosent à la fin de leur vie en devenant temporairement très lumineuses. Là non plus, aucun texte ancien connu ne semble faire référence à un tel phénomène au moment opportun.  Les chercheurs ont également envisagé la possibilité d'un alignement de planètes, un domaine qui allait se révéler plus prometteur. En 1603, l'astronome Johannes Kepler observa une conjonction entre Jupiter et Saturne dans la constellation des Poissons. Kepler calcula alors qu'une telle conjonction s'était produite en l'an 7 av. J.-C., et cela trois fois dans la même année : en mai, en octobre et en décembre. Ernest Martin, quant à lui, croyait que l'étoile de Bethléem était une conjonction de Jupiter et Vénus, en l'an 2 avant J.-C.

Une autre hypothèse s'est présentée pour expliquer l'étoile de Bethléem depuis la publication d'observations d'une 10ème planète, appelée la "Planète X", "Nemesis", "Tyché.

Selon la prophétie, dans Mathieu 24, nous savons que le retour du Christ sur la terre doit être précédé de "signes dans le ciel":

"Aussitôt après ces jours de détresse, le soleil s'obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées.  Alors le signe du Fils de l'homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l'homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire".

Si nous scrutons ces versets attentivement et que nous acceptons la possibilité que la "Planète X" puisse être le "signe de son retour", comme l'étoile de Bethléem aurait pu être le passage de la "Planète X", nous pouvons alors présumer certains faits:

- Le "signe" se déplace indépendamment des étoiles, indiquant que ce doit être une planète ou un objet similaire; 

- Le "signe" reste visible pendant un temps significatif puisqu'il a fallu au moins 3 mois, selon les érudits, pour les mages pour faire le voyage vers la Palestine.  Il n'est donc pas un phénomène bref comme une nova, une comète ou une conjonction des planètes;

- Le "signe" vient et va de manière cyclique comme une planète, expliquant pourquoi il peut apparaître plus d'une fois;

- Le "signe" est capable de secouer les "puissances des cieux", de modifier l'orbite des planètes; 

- Le "signe" est capable d'obscurcir le soleil et la Lune;

- Le "signe" est capable de faire tomber des objets célestes sur la Terre.




1 commentaire:

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés