Suivre ce blog via Facebook

lundi 6 février 2012

Claude Guéant persiste et réaffirme que "toutes les cultures ne se valent pas"

Le ministre de l'intérieur, Claude Guéant, a réaffirmé dimanche 5 février que "toutes les civilisations ne se valent pas", confirmant ses propos controversés tenus la veille lors d'un colloque organisé par l'association étudiante de droite UNI à l'Assemblée nationale.

"Toutes les civilisations, toutes les pratiques, toutes les cultures, au regard de nos principes républicains, ne se valent pas", a-t-il répété dimanche sur France Inter. Bien que ne visant "aucune culture en particulier", il a alors fourni deux exemples se rapportant à l'islam. "Se pose la question de l'interdiction du voile intégral à l'Assemblée nationale. Eh bien, la majorité vote l'interdiction du voile intégral et le Parti socialiste ne participe pas au vote", a-t-il déclaré.

"Autre exemple, les prières de rue, a poursuivi le ministre. J'ai entendu un responsable socialiste très important dire que ça ne gêne personne ; mais si, ça gêne beaucoup de Français. Mais ça gêne surtout un principe, celui de la laïcité. Et nous, nous avons interdit la prière de rue" qui "est une expression de civilisation".

"Au regard des valeurs que porte la France et que, je crois, portent tous les partis républicains en France, il y a des civilisations que nous préférons", a ajouté l'ancien préfet. "Pour nous, tout ne se vaut pas." M. Guéant a conclu, en haraguant une dernière fois ses adversaires politiques : "Est-ce que le parti socialiste trouve qu'une civilisation qui asservit la femme, qui bafoue les libertés individuelles et politiques, qui permet la tyrannie est une civilisation qui a la même valeur que la nôtre ? Qu'ils répondent !" M. Guéant a ensuite repris sensiblement les mêmes arguments dans un entretien au Figaro, se disant surpris que ses propos provoquent une polémique.

Plus tôt sur RTL, Claude Guéant avait affirmé qu'il "ne regrett[ait] pas" sa déclaration de samedi sur l'inégalité supposée des civilisations. "Je ne la regrette pas mais je regrette que certains à gauche continuent à extraire des petites phrases de leur contexte et enlèvent ainsi la dignité du débat démocratique", a déclaré le ministre.

"Cela veut dire très clairement que, pour nous, tout ne se vaut pas. Pour la gauche, apparemment, si j'en juge par les réactions que j'ai entendues ce matin, tout se vaut", a ajouté M. Guéant. Interrogé pour savoir si "notre civilisation était inférieure" quand la France n'accordait pas le droit de vote aux femmes (avant 1945) ou pratiquait la peine de mort (avant 1981), il a répondu : "Je dis très clairement qu'elle était inférieure à ce qu'elle est aujourd'hui."

"TOUTES LES CIVILISATIONS NE SE VALENT PAS"

La veille, Claude Guéant avait déclenché une vive polémique en affirmant, lors d'un colloque organisé à l'Assemblée nationale par l'UNI, que "toutes les civilisations ne se valent pas" et en appelant à "protéger notre civilisation".

"Il y a des comportements, qui n'ont pas leur place dans notre pays, non pas parce qu'ils sont étrangers, mais parce que nous ne les jugeons pas conformes à notre vision du monde, à celle, en particulier de la dignité de la femme et de l'homme, a-t-il déclaré. Contrairement à ce que dit l'idéologie relativiste de gauche, pour nous, toutes les civilisations ne se valent pas. Celles qui défendent l'humanité nous paraissent plus avancées que celles qui la nient. Celles qui défendent la liberté, l'égalité et la fraternité nous paraissent supérieures à celles qui acceptent la tyrannie, la minorité des femmes, la haine sociale ou ethnique. En tout état de cause, nous devons protéger notre civilisation."

Très rapidement, la phrase s'est répandue sur Internet, provoquant des réactions indignées. "Cette phrase a été prononcée à l'occasion d'un discours absolument républicain dont tout l'enjeu était de condamner les civilisations qui ne respectent pas la liberté de conscience, la liberté d'expression et l'égalité entre les hommes et les femmes", a fait valoir auprès de l'AFP l'entourage du ministre.

Selon le président de l'UNI, Olivier Vial, "ce discours très général, très serein, posé et républicain a été prononcé dans une configuration de colloque, pas de meeting". "Il n'avait aucune vocation à être polémique, ce n'était pas une harangue", a assuré M. Vial, affirmant que "la petite phrase a été totalement sortie de son contexte".

M. Guéant ayant "insisté sur les valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité, c'est un discours dans lequel tous les Français se reconnaissent", a encore commenté M. Vial. "En effet, on peut dire qu'il y a des civilisations différentes à nos yeux. On peut considérer que la civilisation des talibans, ce n'est pas comme la civilisation française, il n'y a rien de choquant", a-t-il ajouté à titre personnel.

Source:

3 commentaires:

  1. Il n'y a rien d'anormal c'est dans la continuité, dans le plan chèr à Dabeuliou Bush sur le choc des civilisations mais ce qu'il ne dit pas c'est les occidentaux comme lui qui ont mis en place, entretenu, alimenté les régimes tyrannique sur le monde oriental. Avec les Ben Ali, les Moubarak et ne parlons pas des Emirats Américains....heu pardon... je voulais dire Emirats Arabes.

    Warren E. Buffett : première fortune du monde.

    “There’s class warfare, all right,” Mr. Buffett said, “but it’s my class, the rich class, that’s making war, and we’re winning.”

    Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches, qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner.

    New York Times le 26 novembre 2006

    http://www.nytimes.com/2006/11/26/business/yourmoney/26every.html

    RépondreSupprimer
  2. Belle "civilisation" que celle défendue par M Guéant (à la tête et au regard de psychopathe, regardez le bien).
    La "civilisation" qu'il défend, veut imposer le NWO à l'humanité, sur le mensonge de la "dette", des "guerres justes" (Afghanistan, Irak, Lybie, Syrie, Iran...) et d'une mise en place pour nous protéger (soi-disant) de la censure, de la surveillance et du contrôle (des caméras qui se multiplient jusqu'à la "Puce RFID" qu'ils nous implanteront. Guéant est à l'origine de la carte d'identité Française qui a deux puces RFID. Le projet se prépare...

    La "civilisation" défendue par Mr Guéant, a permis l'arrivée de Hitler et de Staline, et avant cela, l'ignoble boucherie mondiale de la Grande Guerre, et l'hécatombe de la "Grippe Espagnole" qui tua plus que la Guerre, grâce aux "vaccins" du bon docteur Rockefeller.
    La démocratie défendue par Mr Guéant sera celle qui permettra aux Elites de régner sur nos cadavres ou sur les esclaves autorisés à survivre. "1984 et Big Brother", ou le "meilleur des mondes", tel est la "civilisation" défendue par ce psychopathe. Meilleure que les autres, sans doute, puisque la loi du plus fort, et du plus féroce, est l'objectif des Elitistes adeptes de Lucifer.

    Il est vrai que son maître, celui qui fut surnommé "le Président des (ultra) Riches", est encore plus haut placé que lui, dans la pyramide. Lui, au fond, est un des chien de garde.

    L'ami Pierrot

    RépondreSupprimer
  3. Non mais c'est vraiment n'importe quoi Pierrot et l'autre , vous mettez tout dans le même panier sans même réfléchir au message, tu crois que c'est mieux d'avoir une société qui se fout des droits humains, des femmes et que sous prétexte que c'est une personne notoire qui dénonce cette civilisation il est coupable de tout ce qui s'est fait avant ... n'importe quoi !!

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés