Suivre ce blog via Facebook

Supportez financièrement ce blog (paiement par cartes de crédit via le site sécurisé Paypal)

mardi 2 janvier 2018

Des scientifiques ont averti que le cacaoyer pourrait disparaître dans les 32 ans à venir, à cause de la menace de hausse des températures qui pourrait bouleverser les conditions nécessaires au bon développement de la plante

* On nous annonce que "si le climat se réchauffe", une projection qui est pourtant démentie par plusieurs chercheurs et scientifiques, la culture du chocolat pourrait être complètement détruite à cause de l'assèchement des sols. Sur la seule prétention d'un possible réchauffement climatique, des scientifiques en génie génétique collaborent actuellement avec la compagnie de chocolat Mars pour créer une plante de cacao génétiquement modifiée grâce à la technologie appelée CRISPR, qui permet des ajustements minuscules et précis à l'ADN afin de réduire les besoins de la plante en eau. Ce type de réglages génétiques est déjà utilisé pour rendre les cultures moins chères et plus fiables, mais maintenant on nous vend l'idée que l'industrie du génome doit collaborer avec l'industrie alimentaire afin de sauver les cultures menacées par le réchauffement climatique. 

La "théorie du réchauffement climatique" sert les industries et les sociétés privées qui bénéficient, pour plusieurs, de subventions de recherche et de développement pour palier aux impacts d'une présumée hausse des températures. En réalité, qu'il y a ait réchauffement climatique ou pas, la technologie du génome dans le domaine alimentaire est absolument lucrative puisqu'elle permet d'augmenter la combativité et la productivité de l'espèce végétale. 

Sans compter la "taxe carbone" qui est imposée aux pays, aux provinces, afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le but de contrôler le réchauffement climatique. Je ne n'objecte pas au fait que les émissions de CO2 sont nocives pour plusieurs sphères du monde du vivant et que nous devons réduire les émissions de dioxyde de carbone individuellement et collectivement. Toutefois, j'ai en horreur l'idée de rendre coupable et responsable l'humain d'un réchauffement climatique et d'une augmentation critique du CO2 alors que l'histoire et la climatologie nous démontrent que les Vikings ont colonisé le Groenland en l'an 1000 parce que la terre était fertile! 



Le changement climatique pourrait mettre en péril l'existence même du chocolat. Selon l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA), une hausse de 2,1°C pourrait priver l'humanité de chocolat d'ici 2050.

La Côte d'Ivoire et le Ghana, les deux principaux exportateurs de cacao, ont chacun les conditions climatiques nécessaires pour la croissance et la prospérité de la cacaoyère, en particulier un niveau d'humidité et une température appropriés. La hausse des températures assèchera les sols et détruira l'industrie du chocolat.

Les agriculteurs concernés ont cherché des alternatives pour relocaliser la production du cacao sur des terrains plus montagneux, ce qui, selon les scientifiques, pourrait détruire les écosystèmes qui ont déjà souffert de la déforestation et de l'agriculture illicite.

Doug Hawkins du cabinet de recherche londonien Hardman Agribusiness a déclaré au Mail Online que le problème résidait dans le fait que les méthodes de culture du cacao n'avaient pas changé depuis des centaines d'années.

«Contrairement à d'autres cultures arboricoles qui ont bénéficié de développements modernes à haut rendement et de techniques de gestion des cultures pour augmenter leur potentiel génétique, plus de 90% de la production mondiale de cacao est produite par des petits exploitants sur des cultures vivrières non améliorées.»

Des scientifiques de l'Université de Californie à Berkeley se sont associés au célèbre fabricant américain de confiseries Mars dans le but d'éviter d'éventuels impacts sur la production de chocolat. En utilisant une technique spéciale d'édition génétique nommée CRISPR, ils pourraient être en mesure de développer une plante de cacao capable de survivre dans des conditions plus sèches.

Sources:
https://fr.sputniknews.com/economie/201801021034595214-changement-climatique-chocolat/
http://www.businessinsider.com/when-chocolate-extinct-2017-12

1 commentaire:

  1. Il n'y a pas de problème. Il n'y a que solution:
    En 32, ne croyez vous pas qu'il sera possible d'en planter dans des régions moins chaudes ?

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés