Suivre ce blog via Facebook

mercredi 14 juillet 2021

Il va falloir changer la définition des cas»

*Ils vont changer la façon de présenter les statistiques de cas puisque la majorité des "positifs" sont asymptômatiques et le risque que la population devienne désensibilisée à la peur du virus et à la crainte des non-vaccinés est devenu trop grand: 

"Il faut leur jouer dans la tête parce qu'ils vont se rendre compte que c'est totalement absurde"!!!

«Il va falloir changer la définition des cas», croit-il. 

Il explique que plusieurs pays, qui sont en avance sur leur taux de vaccination par rapport au Québec, observent présentement une résurgence des cas. 

Toutefois, ces nouvelles infections ne se retrouvent que très rarement dans les hôpitaux, aux soins intensifs, et seulement une faible minorité en décède. 

«Ce qui signifie que beaucoup des cas ne sont pas forcément symptomatiques», résume le spécialiste. 

Pour lui, cela veut dire que la manière dont sont publiées les statistiques de la COVID-19 ne sont plus représentatives.

«On n’est plus dans la même situation qu’on était il y a un an, il y a une proportion de plus en plus grande de gens qui sont vaccinés», rappelle le Dr Weiss. 

👉Il suggère donc que les statistiques soient publiées selon les cas recensés parmi les gens doublement vaccinés, ceux ayant reçu une seule dose, et ceux qui n’ont pas été inoculés. Il suggère aussi que le nombre de cas asymptomatiques soit aussi indiqué. 

Pour lui, le fait que la majorité des gens ne présentent plus de symptômes et soient testés seulement dans un contexte épidémiologique fait toute la différence. 

« Donc cette notion de cas, il va falloir en revoir la présentation et la définition parce qu’elle n’est plus tout à fait pareille ce qu’elle était dans le passé», résume le médecin."

https://www.tvanouvelles.ca/2021/07/14/il-va-falloir-changer-la-definition-des-cas-croit-un-specialiste

1 commentaire:

  1. Ben voyons : avant la vaccination, il fallait faire peur avec un nombre très grand - artificiellement gonflé en incluant même les gens morts sur le coup dans un accident de voiture, en bonne santé, et testé post-mortem comme "positifs" au Covid, donc totalement asymptomatiques - de "cas", mais après la vaccination, il faut drastiquement diminuer ce nombre de contaminations, pour ne pas faire apparaître le total fiasco de la vaccination, qui n'empêche pas de contracter la maladie et donc n'est pas un "vaccin" selon la définition usuelle du "vaccin" : et quel meilleur moyen pour cela que d'abandonner la "fantaisie" de vouloir considérer un "cas" une personne soit-disant testée "positive" mais étant totalement asymptomatique, puisque la flagrante majorité des cas étaient des cas "asymptomatiques" avant la vaccination.

    Là où ils vont avoir un problème, c'est pour les cas de "malades" du Covid qui vont être de plus en plus nombreux parmi les vaccinés...

    N'oublions pas que dans le passé, on n'a jamais considéré une personne "asymptomatique" comme un "cas", mais uniquement les malades avérés ... cette définition aberrante n'est apparue qu'avec le Covid 19...

    Voilà en quoi cette notion de "cas" n'est plus tout à fait pareille à ce qu'elle était dans le passé.

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés