Suivre ce blog via Facebook

lundi 5 juillet 2021

L'Armée américaine contrainte à l'obligation vaccinale: premier échelon avant l'ordonnance de vaccination obligatoire sur la population civile


Il y aura très certainement des recours devant les tribunaux et une forte opposition, mais avec les variants qui nécessitent des reconfinements dans plusieurs pays et qui sont annoncés comme plus contagieux et possiblement plus virulents, on peut s'attendre à ce que la "santé publique" prime sur les "droits individuels". 

Un refus de se soumettre à l'obligation vaccinale va certainement entraîner des conséquences majeures pour les soldats et leur famille, ce qui risque de rallier un bon pourcentage de récalcitrants. 

La population américaine étant farouche à la vaccination dans un large pourcentage, je crois que des mesures "extraordinaires" ont été prévues, que d'habiles stratégies sont et seront mises en place pour faire face à une population armée et fortement réactive: une cyberattaque causant un effondrement de la société civile par exemple, créant des pénuries de nourriture et obligeant les citoyens à devoir se nourrir dans des centres d'approvisionnement gouvernementaux... en échange d'une preuve vaccinale!

"L'armée américaine aurait dit à ses commandements de se préparer à administrer les vaccinations obligatoires au COVID-19 à l'ensemble de ses forces dès le 1er septembre, en prévision de l'approbation complète des vaccins par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis.

Jeudi, l'Army Times a d'abord rendu compte des vaccins obligatoires potentiels, sur la base d'une partie d'un ordre mettant à jour le décret exécutif 225-21 du siège du département de l'armée (HQDA), COVID-19 Steady-State Operations.

« Les commandants poursuivront les opérations de vaccination contre le COVID-19 et se prépareront à une directive rendant obligatoire la vaccination contre le COVID-19 pour les membres du service [le ou autour du] 1er septembre 2021, en attendant l'autorisation complète de la FDA », indique la partie de l'ordonnance mise à jour. "Les commandements seront prêts à fournir un compte rendu sur le statut de vaccination des militaires et la voie à suivre pour l'achèvement une fois que le vaccin sera obligatoire."

« En règle générale, nous ne commentons pas les documents divulgués. Le vaccin continue d'être volontaire », a déclaré le porte-parole de l'armée, le major Jackie Wren, à Army Times. « Si le DoD nous ordonne de changer de posture, nous sommes prêts à le faire. »

Alors que les vaccins sont disponibles pour les membres du service militaire depuis des mois, un grand pourcentage de troupes a refusé les vaccinations.

Selon les derniers chiffres de vaccination du ministère de la Défense, 319 930 membres du personnel de l'armée ont été entièrement vaccinés et 174 587 autres membres de l'armée ont été partiellement vaccinés. Le lieutenant-général de l'armée Ronald Place, directeur de la Defense Health Agency, a déclaré que l'armée était vaccinée à environ 70 pour cent.

La marine américaine est en tête des branches militaires avec un taux de vaccination d'environ 77 pour cent, a rapporté le Military Times . L'armée est la suivante avec un taux de vaccination de 70 pour cent, et l'US Air Force avec 61 pour cent de vaccinés. Le Corps des Marines des États-Unis est la branche la moins vaccinée avec 58 pour cent des militaires partiellement ou totalement vaccinés.

Le président Joe Biden n'a  pas décidé s'il imposera des vaccins pour l'armée une fois l'approbation de la FDA obtenue. Dans une interview en avril, Biden a déclaré: "Je ne sais pas, je vais laisser cela aux militaires", avant d'ajouter: "Je ne dis pas que je ne le ferai pas. Je pense que vous allez en voir de plus en plus l'obtenir. Je pense qu'il est difficile de savoir s'ils devraient ou non être obligés de l'avoir dans l'armée."

Alors que le vaccin reste volontaire, les familles des cadets de l'Académie militaire américaine de West Point se sont plaintes d'avoir subi des pressions de la part de l'académie pour qu'elles prennent le vaccin. La coordinatrice COVID de West Point, le colonel Laura Dawson, a été accusée d'avoir menacé des cadets non vaccinés, les qualifiant d'"égoïstes" et suggérant même que s'ils ne se faisaient pas vacciner, ils pourraient devoir quitter complètement l'académie de service.

Une grande partie de la population américaine en dehors de l'armée ne prend pas non plus le vaccin. 👉La semaine dernière, la Maison Blanche de Biden a reconnu qu'elle n'atteindrait pas son objectif de faire vacciner partiellement au moins 70 % de la population adulte d' ici le 4 juillet. Le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) estime actuellement environ 54,6% de la population américaine a reçu au moins une dose de vaccin et environ 47 pour cent de la population est complètement vaccinée.

Sources:

https://americanmilitarynews.com/2021/07/army-preparing-for-mandatory-covid-19-vaccines-by-september-report-says/?utm_campaign=DailyEmails&utm_source=AM_Email&utm_medium=email&utm_source=Master_List&utm_campaign=b03e5cc7d8-EMAIL_CAMPAIGN_2021_07_02_10_47&utm_medium=email&utm_term=0_9c4ef113e0-b03e5cc7d8-61647187&mc_cid=b03e5cc7d8&mc_eid=36c0cfebea

https://www.armytimes.com/news/pentagon-congress/2021/07/01/prepare-for-mandatory-covid-vaccines-in-september-army-tells-commands/

1 commentaire:

  1. Ces pays qui ont choisi d'imposer la vaccination contre la COVID-19 | TVA Nouvelles
    https://www.tvanouvelles.ca/2021/07/05/ces-pays-qui-ont-choisi-dimposer-la-vaccination-contre-la-covid-19

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés