Suivez ce blog via Facebook

mercredi 21 septembre 2016

Afin d’obtenir rapidement de l’argent pour rester à flot, le groupe terroriste État islamique a commencé à démembrer ses assaillants morts et blessés

* La folie n'a pas de coeur!

Environ 23 organes humains ont été prélevés par l'État islamique sur les corps de ses propres membres morts ou blessés dans la province irakienne de Ninive afin d'être vendus après que les frappes aériennes de l'aviation russe ont porté un coup à la rente pétrolière du groupe terroriste, informe Iraqi News.

« Les organes prélevés comprennent les reins, les intestins et plus encore; les organes ont été transférés sous stricte contrôle vers l'hôpital affilié à la périphérie de la ville de Ninive », indique le site.

La source, qui a demandé à rester anonyme pour sa propre sécurité, a déclaré que l'organisation terroriste a commencé à démembrer ses partisans après des opérations aériennes intensives menées par les forces aérospatiales russes suite auxquelles les djihadistes ont perdu une grande partie de leurs réserves pétrolières — source principale de leurs revenus.

Elle a également raconté que les commandants de Daech ont embauché des médecins étrangers pour organiser un grand système de trafic d'organes depuis l'hôpital de la ville irakienne de Mossoul, dans le nord de l'Irak. Cette affaire génère déjà d'énormes profits.

La plupart des organes sont ensuite sortis clandestinement de Syrie et d'Irak vers les pays voisins comme l'Arabie saoudite ou la Turquie, où les groupes criminels les vendent à des malfaiteurs à travers le monde,informe l'Agence assyrienne internationale d'information. 

Celle-ci affirme que l'organisation terroriste a même mis en place une division de contrebande d'organes spécialisée uniquement dans la vente des cœurs, des foies et des reins humains sur le marché noir international. « L'État islamique a recouru à cette stratégie après la perte de la majorité de ses sources de financement, en particulier en ce qui concerne le pétrole brut, qui lui fournissait près de 80% de ses revenus », a ajouté la source. Son chiffre d'affaires s'élevait à 80 millions de dollars par mois (71,4 M EUR), mais il est tombé à 56 millions de dollars (50 M EUR) en mars après que les territoires sous leur contrôle ont été bombardés et attaqués.

« L'État islamique a recouru à cette stratégie après la perte de la majorité de ses sources de financement, en particulier en ce qui concerne le pétrole brut, qui lui fournissait près de 80% de ses revenus », a ajouté la source.

Son chiffre d'affaires s'élevait à 80 millions de dollars par mois (71,4 M EUR), mais il est tombé à 56 millions de dollars (50 M EUR) en mars après que les territoires sous leur contrôle ont été bombardés et attaqués.

Source:

5 commentaires:

  1. C'est sûr qu'avec 23 organes humains ils vont réussir à compenser les 20 millions qu'ils ont perdu depuis mars... Sachant qu'ils leurs reste pas moins de "50" millions soit disant. Lol. C'est dingue tout ce qu'on peut lire comme conneries :0)

    RépondreSupprimer
  2. Si l'état islamique est géré par nos états, je ne vois pas comment ils seraient en perte ??? Quelle "drôle" d'ineptie....?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, nul besoin d'arracher des coeurs pour que l'État islamique disposent de moyens illimités! La propagande doit justifier les pertes en revenus de pétrole pour tenter d'expliquer la capacité de progression et de résistance en Irak et en Syrie particulièrement. Mais, bien sûr, ce n'est certainement pas en vidant les frères d'arme de leurs entrailles qu'ils vont se payer des armes lourdes et des laboratoires de conception d'armes chimiques!

      Supprimer
  3. Comment on peut réutiliser des organes prélevés sur des gens déjà mort??? Dès qu'une personne meurt, ses organes commencent tout de suite à se détériorer. Les hôppitaux eux mêmes maintiennent artificiellement en vie les donneurs d'organes tant qu'ils n'ont pas fait les prélèvements. Donc cette histoire me laisse bouche bée. Des organes prélevés sur des gens déjà morts ne peuvent même pas être réutilsés pour transplantation car ils sont déjà foutus. Je pense que ce reportage est pour faire jaser le monde et rien de plus ... mais s'ils le font sur leurs membres sans qu'ils soient morts, alors là, se sont de très grands malades mentaux à en point douter!!
    Susanna

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'article dit que des médecins sont positionnés à l'hôpital de Mossoul pour, probablement, "préparer" le transfert d'organes à partir de patients maintenus en vie. Mais encore, ça ne peut pas générer assez d'argent pour justifier les moyens énormes dont disposent ces djihadistes. Ils ont probablement l'aide des suppôts des milices gouvernementales de nombreux pays dont certains pays occidentaux.

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés