Suivez ce blog via Facebook

jeudi 19 mars 2015

L'attentat en Tunisie revendiqué par l'Etat islamique

Ce groupe terroriste a revendiqué l'attaque du Musée du Bardo. Neuf suspects ont également été interpellés.

L'Etat islamique a revendiqué l'attentat du Musée du Bardo de Tunis, au lendemain de cette attaque qui a fait 23 morts, en majorité des touristes étrangers. Dans un enregistrement audio, le mouvement djihadiste a rendu hommage aux deux assaillants, les qualifiant de "chevaliers de l'Etat islamique".

L'enquête se poursuit pour retrouver les responsables. Neuf personnes ont ainsi été interpellées en Tunisie ce jeudi 19 mars. Quatre seraient en lien direct avec cette opération terroriste. Les cinq autres seraient en relation avec l'Etat Islamique qui a organisé cet attentat. L'annonce a été faite par la présidence tunisienne.

Deux assaillants ont été tués par les forces de l'ordre. Leurs noms sont désormais connus : il s'agit de Yassine Abidi et de Hatem Khachnaoui. Le premier était sous la surveillance des services de sécurité. Il serait originaire d'Ibn Khaldoun, un quartier populaire de Tunis. Le second viendrait de Kasserine, dans l'Ouest. Les deux hommes seraient tunisiens. "Nous sommes en train d'approfondir les recherches", a expliqué le Premier ministre du pays, Habib Essid.

Une sécurité renforcée

Après cet attentat meurtrier, la Tunisie renforce sa sécurité. Le président a ainsi déclaré que le pays était "en état de guerre". Une mobilisation des forces de l'armée et de la police a été décrétée "pour éradiquer le terrorisme". L'armée va assurer la sécurisation des grandes villes du pays et des lieux touristiques. Des militaires pourront aussi effectuer "des patrouilles à l'entrée et aux alentours des grandes villes".

Le ministre de l'Intérieur français Bernard Cazeneuve se rendra le vendredi 20 mars à Tunis, "pour rencontrer son homologue tunisien et examiner en commun l'ensemble du dispositif qu'il faut encore davantage renforcer".

Rappel des faits 

23 personnes, dont 20 touristes étrangers, un Tunisien et un policier, ont été tuées le mercredi 18 mars par un groupe d'assaillants armés à Tunis. L’attaque terroriste a eu lieu au musée du Bardo, à côté du Parlement, un lieu très fréquenté par les touristes. 
Les entités islamistes en Afrique et au Moyen-Orient

Des Shebabs somaliens à Aqmi, en passant Boko Haram et l'Etat islamique, l'Afrique et le Moyen-Orient sont confrontés à de nombreux groupes et organisations islamistes armés à l'origine d'actions violentes - prises d'otages, attaques armées, attentats-suicide… 

Les objectifs de ces groupes radicaux sont souvent convergents : remplacer les régimes locaux par des régimes islamiques respectant strictement la charia, la loi islamique, et rejeter les valeurs occidentales jugées corrompues.

Source:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés