Suivez ce blog via Facebook

vendredi 13 mars 2015

Le site de la bibliothèque nationale de médecine des États-Unis a publié un article en mars 1991 à propos d'une flambée de cas de rougeole dans un collège du Colorado qui a fait 84 malades chez les étudiants qui étaient à 98% vaccinés contre la maladie (en 1988)

*Actuellement, les responsables de la santé publique accusent les adeptes d'une secte d'être responsables de la flambée de cas de rougeole parce qu'ils ne font pas vacciner leurs enfants. Des écoles de la région de Joliette, et potentiellement dans toutes les écoles du Québec très bientôt, les parents doivent fournir la preuve vaccinale aux autorités: les non-vaccinés doivent recevoir le vaccin et les non-vaccinés qui refusent le vaccin sont retournés à la maison pendant une période d'au moins 14 jours. Ce que la documentation scientifique nous dit c'est que le RRO est constitué de virus vivants qui, selon des études, rendent les vaccinés porteurs du virus et donc, contagieux pendant des semaines et même des mois (voir les articles des derniers jours sur ce blog). Le cas de ce collège au Colorado nous montre que la flambée de rougeole n'est pas causée par l'insuffisance de la couverture vaccinale puisque 98% des étudiants avaient reçu une vaccination adéquate. Évidemment, les médias ne parlent pas de ces études qui sont soigneusement balayées sous le tapis crasseux des pharmaceutiques et des autorités sanitaires!

La conclusion des experts qui ont mené une enquête dans ce collège se lit comme suit: Dans les écoles secondaires, les flambées de rougeole peuvent survenir parmi les populations hautement vaccinées.

Source:
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1405017/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés