Suivez ce blog via Facebook

vendredi 2 décembre 2016

229.1 CPM sur la neige le 2 décembre 2016 dans la région de Québec: c'est énorme et inquiétant!


Voici des extraits de courriels reçus par Carlos Ramirez tout au long de la journée:
__________________________________________

Mauvaise surprise ce matin!

229.1 cpm sur la neige...

Petite précipitation anodine à comparer les 40 cm d'hier où j'ai eu dans les 90 cpm maximum mais, plus de résultats entre 40 et 75.

Ce matin c'est autour de 130 jusqu'ici et un pic à 229.1.

J'ai encore du modifier l'axe vertical de mon graphique. C'est la deuxième fois cette année.

Ça tourne pas rond en quelque part!!

Je te reviens avec les données à jour.

Carlos
______________________________________________

J'ai demandé à Carlos si sa mesure de 229.1 CPM avait été prise à partir de la neige tombante ou sur la neige déjà au sol?

Il m'a répondu:

Je procède toujours de la même façon, en mettant le même plat en plastique le temps de récolter un échantillon que je teste aussitôt, le plus rapidement possible. La demi-vie étant courte, il ne faut pas attendre.

C'est capoté ce matin ! Troublant rien de moins ! Je te joins le fichier à jour [que j'ai ajusté pour le rendre lisible sur ce blog] et je te reviens avec des images... va voir les derniers résultats, les averses précédentes... c'est fou ces temps-ci! Je pense appeler au gouvernement aujourd'hui. Quand mon rush de tests va être fini... c'est encore haut: 215 cpm, 186 cpm, etc... malade !!!

___________________________________________________

Voici les images à jour à 13h00, mais c'est encore autour de 130 cpm en ce moment. 
J'ai aussi obtenu 0.059 mR/h lors des pics de ce matin.

Assez sérieux ! 

L'air ne monte heureusement pas à 100 cpm car les averses sont trop faibles. Encore une fois, la demi-vie fait son travail. L'air demeure clairement anormal depuis avril dans tous les cas...

Je teste directement sur la neige à l'extérieur et les résultats sont pareils à ceux dans la plaque ou sans plaque à échantillon.

Sur le web, on voit du monde frotter la moitié de leur char et tester le chiffon... je n'agis pas de même. Mes valeurs sont très fiables...

Il y a aucune tempête magnétique aujourd'hui, je regarde tout! 

J'ai remarqué qu'il semble y avoir une concordance avec les courants du Nord. 

Je suis en train de multiplier les observations là-dessus.


https://earth.nullschool.net/

Mesures prises sur la neige entre le 29 novembre 2016
et le 2 décembre 2016
(colonne de gauche: neige et colonne de droite: air)

Graphique "à jour" avec la dernière mesure prise le 2 décembre 2016 19:47:

5 commentaires:

  1. Tu peux commencer à prendre des gouttes d'iode pas compliqué tu achète de teinture d'iode soit à la pharmacie ou ou dans coop agricole en plus c'est très bon pour la santé on est tous en carence j'en prend et je ne suis pas mort tu commence une goute par jour et tu peut augmenté si tu veux http://lesclefsdelasante.over-blog.com/article-33791603.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Carlos ne parle pas d'urgence nucléaire puisque ses résultats sur l'air ne sont pas significatifs en retombées. Ce qui est préoccupant, ce sont les enfants qui jouent dans la neige et qui peuvent en bouffer.

      Nous ne sommes pas des spécialistes des retombées nucléaires et nous n'avons pas l'expertise pour inviter les gens à prendre de l'iode. Même si Carlos Ramirez utilise une méthodologie empirique et extrêmement rigoureuse pour mener ses tests, mais il reste très prudent dans l'interprétation des mesures qu'il récolte. Le but de cette publication n'est pas de déclarer un danger imminent pour la santé, mais de faire le constat de retombées radioactives de plus en plus significatives dans les précipitations (pluie et neige), dans la région de Québec.

      Comme il le nomme dans un de ces courriels, il veut contacter les autorités compétences afin de leur faire part de ses recherches. Il a d'ailleurs fait l'objet d'un article dans le journal La Presse suite à ses résultats de 2015:

      http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2016/02/parution-dun-article-dans-le-journal-la.html

      Supprimer
  2. Ça enlève en tout cas le charme de la neige qui tombe aujourd'hui à Montréal. :-(

    Carlos, quand vous dites 'courant du Nord' parlez-vous du courant-jet, la portion qui descend de l'Arctique ?

    Quant aux tempêtes magnétiques... rien (ou pas conséquent) la semaine dernière quoique le 29 novembre de nouvelles taches sont apparues
    https://www.spaceweatherlive.com/en/news/view/245/20161129-m10-solar-flare-from-sunspot-region-2615

    et début décembre : ' There is a slight chance for M-class flares (R1-Minor) for the next three days (05-07 Dec)'

    https://www.spaceweatherlive.com/fr/rapports/previsions-a-3-jours

    Corpus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Corpus,
      Je parle de la circulation atmosphérique. Je note certaines hausses lorsque les vents proviennent du secteur nord. Aujourd'hui le 5 décembre par exemple, les masses d'air dans mon secteur arrivent du Maine : https://earth.nullschool.net/#current/wind/surface/level/orthographic=-74.03,51.58,2996
      Et au moment d'écrire ces lignes, la neige qui tombe en ce moment rayonne entre 53 et 72 cpm. Il est fort possible que la neige que vous avez eu à Montréal ce matin devait être environ dans ces valeurs.

      J'ai ajouté ces observations à mes données car au niveau de la pression barométrique, l'altitude et les tempêtes solaires par exemple, je n'ai pu faire de concordance. Au fil des dernières années, j'ai testé la neige à différentes altitudes lors de sorties en motoneige ( ces données ne figurent pas au graphique car je considère uniquement les relevés pris chez moi ) et les écarts sont très peu marqués sur la neige en hauteur.
      Pour la tache solaire 2615, elle a un potentiel d'éruption comme elle nous l'a démontré mais, commençait à peine à se pointer le bout du nez lors de mon pic du 2 décembre. En plus d'avoir émis aucune éruption en notre direction. Le trou coronal en revanche, effectivement il nous donnera un vent de particules d'une vélocité moyenne à élevée vers le milieu de la semaine. Nous verrons avec les résultats sur la neige prévue vendredi si les prévisions météorologiques sont justes.
      Le 2 décembre, c'était le calme plat ! La seule donnée qui pouvait apporter une explication à de tels résultats, était la circulation atmosphérique. Il est possible que celle-ci amène des particules d'une région naturellement plus exposée aux rayonnements cosmiques. Et bien évidemment, qu'il y ait justement une plus grande pénétration étant donné le déclin de notre bouclier.



      Supprimer
    2. Merci de votre réponse Carlos... oups que je lis bien tardivement ! Oui donc c'est bien le courant jet - la circulation atmosphérique. Les régions plus exposées au rayonnement cosmique varient d'année en année il me semble et comme vous dite le bouclier étant affaibli...
      L,air... l'eau évidemment voici un lien vers ce site qui comporte également des lien vers des études depuis 2011 sur les radiations dans l'air, l'eau la vie marine, terrestre suite à Fukushima et une mise à jour aussi pour 2016 :
      http://www.beachapedia.org/Radiation_From_Fukushima

      Du césium -134 a été trouvé sur les côtes de l'Orégon en 2016.
      à +
      Corpus

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés