Suivez ce blog via Facebook

mardi 6 décembre 2016

Une vaste fissure inusitée en Antarctique (la fissure fait 70 miles de long)

* Les constats de scientifiques de l'Université Purdue et Stanford à propos de la mutation inquiétante d'éléments radioactifs et l'explication scientifique donnée dans le film "2012" qui sous-tend le domino de cataclysmes, sont étonnamment similaires
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2016/02/les-constats-de-scientifiques-de.html

Des chercheurs américains ont identifié une nouvelle menace pour la calotte polaire en Antarctique. Le glacier de l'île du Pin s’est brisé de l’intérieur et non dans sa périphérie près de l’océan.

Normalement, les fissures apparaissent près de la mer où le réchauffement des eaux provoque des changements dans la glace. Mais grâce à des images radars prises par un satellite de l’Agence spatiale européenne, les chercheurs ont découvert des anomalies importantes à la structure interne du glacier.

En juillet et août 2015, un immense iceberg d’une superficie de plus de 600 km2 s’est détaché du glacier à la suite de l’apparition d’une très longue fissure traversant la totalité de la calotte polaire de l’ouest de l’Antarctique. Les images captées par le satellite ont permis de découvrir que cette fissure s’était développée au centre même du glacier.

Selon les chercheurs de l’université de l’Ohio et de l’université du Michigan, c’est l’eau plus chaude que la normale qui s’est infiltrée jusqu’au centre du glacier et qui aurait causé l’apparition de cette fissure géante.

Les conséquences pourraient être très sérieuses pour tout le continent et le reste de la planète. Selon les chercheurs, la fonte de la calotte polaire de l’ouest de l’Antarctique est certaine. La question est de savoir à quel rythme elle se déroulera. L’apparition d’un nouveau danger pour les glaciers de la région pourrait indiquer une accélération de cette fonte qui deviendrait même possible au cours des prochaines décennies.

Plus de la moitié de l’eau douce de la planète se retrouve sous forme de glace en Antarctique. Le glacier de l'île du Pin et son voisin, le glacier de Thwaites, agissent comme bouchons et ralentissent la progression de la calotte polaire vers l’océan. S’ils disparaissent, la calotte polaire atteindra la mer plus rapidement et donc fondra plus vite.

D’autres études ont déjà noté la nature particulièrement instable de la calotte polaire de cette région de l’Antarctique. Les experts avancent qu’elle pourrait fondre totalement d’ici un siècle ce qui causerait une hausse du niveau des océans d’environ trois mètres.

C’est assez pour inonder des villes côtières telles New York et Miami et forcer la relocalisation de plus de 150 millions de personnes qui vivent près de la mer partout dans le monde.

Sources:
https://www.meteomedia.com/nouvelles/articles/une-vaste-fissure-inusitee-en-antarctique/75239

http://www.livescience.com/57109-antarctic-ice-rift-is-70-miles-long.html

2 commentaires:

  1. Bonjour Isabelle :-)

    C'est curieux chez eux cette manie de ressortir de vieilles infos et le mettre au goût du jour pour alimenter l'alarmisme. La fracture de l'île du Pin remonte à... 2000 ! http://www.grida.no/publications/other/geo3/?src=/geo/geo3/french/363.htm

    RépondreSupprimer
  2. Arrête de te plaindre, tu n'es pas à la bonne place,
    la preuve, tu es publié pour ton info.

    Et qui Sait !?

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés