Suivez ce blog via Facebook

mercredi 21 décembre 2016

Giuliani, alors procureur du district sud de New York, a été en charge d'un "cover up" dans un dossier d'abus physiques et sexuels d'enfants dans un centre pour enfants de l'Académie militaire de West Point

* Mise à jour: La déclaration de Giuliani pourrait s'avérer être une "attrape-nigaud" qui vise à alimenter la propagation des "fake news" dans les réseaux alternatifs. Je ne supprime pas les 2 articles sur le sujet puisque je fais des recherches plus approfondies, mais s'il s'avère évident pour moi que ces étranges révélations sont un hoax, vous en serez informés.

Visiblement, Giuliani ne peut pas se vanter d'avoir été à la défense des enfants et d'avoir traqué les pédophiles et abuseurs. Est-ce que sa prétendue déclaration d'hier sur l'existence d'un gigantesque réseau de pédophilie à Washington est un acte de repentance qui se manifeste sous la forme d'une dénonciation publique?

En 1984, Rudolph Giuliani était procureur du district sud de New York. Des allégations ont commencé à faire surface à propos d'abus physiques et sexuels perpétrés sur des enfants au centre de soins de jour de l'Académie militaire américaine de West Point. Les allégations ont été dénoncées par les responsables de West Point après qu'une fillette de 3 ans a été vue par un médecin militaire pour un vagin lacéré. 

Le dossier a été remis au FBI pour enquête et c'est Rudolph Giuliani qui était en charge de l'affaire. Giuliani n'a pas produit d'actes d'accusation et aucun des suspects n'a été inculpé. Certains parents ont déposé une poursuite civile et ont finalement reçu 2,7 millions$ du gouvernement en 1991, comme compensation aux souffrances de leurs enfants, sans que les abuseurs ne soient accusés ou incarcérés.

Lorsque le règlement de 2,7 millions$ a été offert aux 11 familles des enfants abusés, la plupart des médias américains n'ont pas nommé le nom de Rudolph Giuliani comme étant responsable du dossier puisqu'il se préparait à déposer sa candidature comme maire de New York.

Source (la traduction vaut la peine d'être faite):

4 commentaires:

  1. Chère Isabelle,

    ces révélations ne sauraient être "étranges", vu tout ce que j'ai lu et vu comme images en enquêtant sur le scandale du réseau pédophile dévoilé via les mails révélés au public par Wikileaks.

    Que Giuliani révèle ce qui est apparu sur son compte tweeter n'est pas davantage "étrange", vu tout ce qu'il sait sur le sujet.

    Ton fil ci-dessus révèle justement à quel point Giuliani a été en contact étroit avec cette réalité de la pédophilie aux USA.

    Qu'il choisisse d'en parler maintenant que Trump a été élu Président et que la clique d'Hillary Clinton est enfin écartée du pouvoir, n'est pas davantage étonnant.

    Ce qui est étonnant, c'est qu'il ait eu le courage de le faire enfin maintenant.

    Et cela est admirable, car la vie de tous ceux qui combattent la pédophilie est en danger.

    Je crois que cet homme ne veut pas quitter cette terre sans avoir combattu le bon combat, et avoir enfin dénoncé ce qu'il a vu et sait.

    Cessons de lui lancer la pierre pour ne pas l'avoir fait plus tôt... au moins, il a profité de son rôle de Maire de New York pour faire du bien, comme cela ressort de cette biographie dans le lien suivant :

    https://archive.is/Sbmi

    N'a-t-il pas dit qu'il n'aurait jamais pu devenir Maire de New York s'il n'avait pas joué le jeu à l'époque ?

    S'il avait parlé plus tôt, il serait peut-être mort sans même avoir pu faire entendre sa voix... encore maintenant, malgré l'élection de Trump, la clique encore au pouvoir a réussi à faire fermer son compte tweeter, et Hillary Clinton a encore l'extrême culot d'oser dire que c'est le fait qu'il y ait eu des révélations provenant de ses emails secrets qui a joué contre elle, totalement oublieuse que c'est le réel contenu de ces emails révélés au grand public qui ont causé sa perte.

    C'est bien le signe qu'elle n'a plus aucune étincelle de vie dans sa conscience, elle ne sait plus ce qu'est le bien et ce qu'est le mal, et elle pense en outre que le reste du monde est comme elle...

    Pour ceux qui parlent anglais, ce que dit ce journaliste excellentissime, Sean Hannity, à ce propos, est un régal :

    https://www.youtube.com/watch?v=Gw4Q0BbYlc8


    RépondreSupprimer
  2. à vérifier, bien sûr.
    http://www.choix-realite.org/2163/la-fortune-des-bushs-chronique-de-lholocauste

    RépondreSupprimer
  3. Trump sera protégé par des mercenaires russes?!...pas conf à la cia et aux youpins...

    RépondreSupprimer
  4. Les élites ne peuvent pas couper internet, cela diluerait totalement leur pouvoir sur les citoyens car l'écroulement de l'économie et l'éclatement de guerres civiles s'ensuivraient probablement dans les pays dits 'civilisés'.

    Donc, ils doivent se battre avec les mêmes armes que le peuple.

    Les sources sont primordiales, pour ne pas jouer le jeu des psychopathes, qui essaient de nous manipuler.

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés