Suivez ce blog via Facebook

jeudi 1 décembre 2016

La propagande "fake news" sur CNN: "Donald Trump est un admirateur d'Alex Jones, créateur du site conspirationniste Infowars, site à partir duquel s'abreuve le président élu de toutes ses informations complotistes"


Le réseau CNN (Clinton News Network!) a reçu la commande évidente de détruire la crédibilité de Donald Trump en l'associant directement aux "théoriciens du complot" et en qualifiant les informations provenant du site Infowars comme de vulgaires délires paranoïaques. 

Je ne suis pas fan d'Alex Jones, ni de Donald Trump, mais là n'est pas la question: l'empire médiatique programme, de façon habile et vicieuse, les citoyens américains à croire que Donald Trump cautionne et supporte (en répétant comme un perroquet les propos d'Alex Jones) les prétentions et ambitions de "groupes extrémistes", "anti-gouvernementaux". En collant un amalgame d'affirmations conspirationnistes à Trump, CNN participe activement à alimenter des tensions et des révoltes civiles. 

La propagande "fake news", un mouvement des médias de masse qui vise à diaboliser les sites et blogs de ré-information, a pour objectif évident de classer des groupes d'individus, des réseaux d'informations alternatives et des systèmes de croyances comme représentant un risque pour la paix sociale. Parmi eux: les survivalistes, les milices, les groupes patriotiques, ceux qui défendent le 2ème amendement et les libertés individuelles, les conspirationnistes, les pro-vie, ceux qui prônent le contrôle de l'immigration, bref, tout ce qui n'est pas aligné à la propagande officielle.

* Le "Combatting Terrorism Center" (branche de l'Armée américaine) déclare dans un rapport que toute "opposition au nouvel ordre mondial" est considérée comme du terrorisme potentiel!
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2015/11/le-combatting-terrorism-center-branche.html

La procureur général des États-Unis a créé en septembre 2015 une "police globale" pour combattre le terrorisme. Le programme "Strong Cities Network" (SCN) vise l'espionnage des populations et l'échange d'informations entre les autorités locales, fédérales et internationales et ce, sous la juridiction des Nations Unies
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2016/04/la-procureur-general-des-etats-unis.html

1 commentaire:

  1. Allo Isabelle,

    Glisser la nouvelle suivante n'est pas trop hors sujet. 'Terrorisme', le gouvernement se garde bien d'en définir la notion précisément. Un mot au dos large et dont on peut étiqueter n'importe qui et qui peut être ressorti en toute situation. Les autorités s'échangent des données, les réseaux sociaux aussi.

    Facebook, Microsoft, Twitter et YouTube s'allient pour identifier les «contenus terroristes»

    Une base de données commune comprenant les «empreintes digitales» numériques de photos ou vidéos de propagande retirées de leurs plateformes sera créée...

    Les quatre entreprises américaines (Facebook, Twitter, Microsoft et You Tube) ont prévu de créer une base de données commune comprenant les « empreintes digitales » numériques de photos ou vidéos de propagande et de recrutement retirées de leurs plateformes, d’après un message commun relayé sur leurs sites respectifs.

    http://www.20minutes.fr/high-tech/1974995-20161206-facebook-microsoft-twitter-youtube-allient-identifier-contenus-terroristes

    Corpus

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés