Suivez ce blog via Facebook

mardi 25 avril 2017

Sur fond de tensions entre Pyongyang et Washington, Lindsey Graham, sénateur américain, a déclaré que le Président américain ferait tout son possible pour empêcher le leader de la Corée du Nord d'acquérir des missiles balistiques nucléaires capables d'atteindre les États-Unis

* Je ne sais pas si cette position, de Lindsey Graham, sera partagée par une majorité des membres du Sénat après leur rencontre avec Trump et des hauts décideurs militaires demain, mais espérons que la voie diplomatique (si cette option existe réellement avec la Corée du Nord) sera privilégiée. 

« Le Président Trump ne laissera pas un fou de Corée du Nord concevoir un missile nucléaire qui pourrait frapper les États-Unis », a fustigé M. Graham à la chaine de télévision Fox News.

D'ailleurs, il a souligné que le chef d'état américain ne voulait pas de guerre aussi fort que Kim Jong-un mais cela n'influençait pas son attitude contraignante à l'encontre de Pyongyang.

« Si la Corée du Nord pense que Trump n'est capable que de parler au lieu d'agir, elle se trompe fortement », a affirmé le sénateur.

De plus, M. Graham s'est dit « impressionné » par l'approche de Donald Trump au sujet du programme nucléaire de Pyongyang. Selon lui, « pendant ces deux dernières semaines la Chine a fait plus pour affronter la Corée du Nord que pendant les 25 dernières années ».

Ces derniers temps, les tensions entre la Corée du Nord et les États-Unis ont monté d'un cran en raison des essais de missiles de l'armée nord-coréenne et des soupçons qui planent sur un nouvel essai nucléaire imminent de Pyongyang, ce qui préoccupe également Séoul et Tokyo.

Ainsi, lors d'une conversation téléphonique avec son homologue chinois Xi Jinping, le Président américain a critiqué la politique d'«agression permanente» de Pyongyang et a estimé que les actions de la Corée du Nord déstabilisaient la péninsule coréenne. De son côté, Xi Jinping a indiqué que la Chine s'opposerait à toute initiative contraire aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies selon des médias d'État chinois.

Source:

2 commentaires:

  1. Selon un article que j'ai lu la Corée est près a renoncé a la bombe atomique depuis longtemps. La seul demande qu'elle a demandé et qui a comme d'habitude été refusée par les États-Unis, c'est l'arrêt des exercices militaire a ses frontières. Si c'est vrai, tout ça est un show de boucane par l'agressive Amérique qui n'a d'autre but la soumission du monde

    aajt

    RépondreSupprimer
  2. Absolument ! le but c'est de dominer le monde, c'est le travail de washington depuis longtemps, ça se voit comme le nez au milieu de la figure.

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés