Suivre ce blog via Facebook

vendredi 16 novembre 2018

Les camps de réfugiés sont utilisés comme des laboratoires de contrôle absolu du bétail humain (systèmes biométriques) et sont en plus un "business" pour des entreprises privées et des multinationales (Mastercard, Ikea, Hewlett-Packard) et ce, avec la totale complicité de NOS gouvernements et du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (documentaire en français)

Je suis outrée de savoir que les camps de réfugiés sont non seulement la cible d'expérimentation de technologies biométriques de startup et de compagnies privées multinationales, mais qu'au nom de la prise en charge humanitaire financée par les fonds publics on exploite ces personnes vulnérables et totalement dépendantes pour enrichir des milliardaires qui reçoivent ensuite des crédits d'impôt, des médailles et des prix de noblesse pour leur implication philanthropique. Et tout ça est connu, cautionné et financé par nos gouvernements occidentaux via les fonds remis aux Nations Unies! Il n'y a pas de mots pour décrire de telles abominations.

Il y a les réfugiés de guerre et de plus en plus, il y a des "réfugiés climatiques". Nous assisterons, inévitablement, à l'apparition de plus en plus de camps de réfugiés puisque les désastres climatiques risquent de se multiplier, sans compter les crises majeures (guerre civile, guerre mondiale, crash économique, tremblement de terre, etc.) qui vont forcer un nombre grandissant d'individus à dépendre des autorités pour survivre quotidiennement. Et je crois que c'est exactement ça "le plan"! 

Je vous invite à écouter ce documentaire dans son intégralité, mais si vous n'avez pas beaucoup de temps, écoutez à partir de 14:30:


1 commentaire:

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés