Suivre ce blog via Facebook

dimanche 25 novembre 2018

Les gardes-frontières américains ont annoncé dimanche que la frontière entre Tijuana et San Diego avait été fermée, après que des centaines de migrants ont tenté de franchir la frontière

* Des journalistes et citoyens infiltrés dans la caravane ont entendu des migrants déclarer qu'ils allaient tenter d'entrer illégalement aux États-Unis et prendre les risques que ça implique puisqu'ils ne croient pas au processus légal. Ils attendent, semble-t-il, une masse plus importante de personnes (20 000 migrants) avant de faire déferler la vague devant les autorités américaines.

Autre information: un commandant d'une milice armée (United constitutional patriots) qui assiste les gardes frontaliers au Nouveau Mexique, majoritairement composée de vétérans, a dévoilé dans une entrevue téléphonique sur un podcast américain que l'État du Nouveau Mexique est une passoire pour l'immigration illégale et les narcotrafiquants. Il a dénoncé le fait qu'il y a très peu de gardes frontaliers et qu'aucun soldat de l'armée n'a été envoyé sur place puisque la gouverneur Martinez (qui va laisser sa place à une démocrate en janvier 2019) a refusé leur présence. Le commandant de la milice qui patrouille depuis quelques années avec les gardes frontaliers estime que la zone du Nouveau Mexique est extrêmement compromise, surtout parce que les narcotrafiquants ne sont pas très heureux de savoir que des soldats sont postés un peu partout sur la frontière, ce qui nuit considérablement à leur commerce. Il croit que les narcotrafiquants ont tout intérêt à déstabiliser l'ordre à la frontière américano-mexicaine et qu'ils peuvent se servir de la caravane comme passage obligé.

Vidéo, en direct, du réseau Global News du point de passage de San Ysidro


Plusieurs centaines de migrants sont parvenus à franchir une première barrière avant de recevoir des gaz lacrymogènes, a constaté une journaliste de l'AFP, tandis que des hélicoptères de l'armée américaine survolaient la frontière à basse altitude. Plusieurs migrants ont préféré rebrousser chemin tandis que d'autres ont poursuivi vers le sol américain.

Les images de CNN montrent les migrants en train de tenter de passer la frontière entre San Diego et Tijuana.


Frontière fermée "jusqu'à nouvel ordre"

Sur Twitter, l'antenne de San Diego de l'agence fédérale des douanes et de la protection des frontières a déclaré que la frontière était fermée aux voitures et aux piétons jusqu'à nouvel ordre.

Le président américain Donald Trump a menacé ces derniers jours de fermer totalement la longue frontière entre les Etats-Unis et le Mexique si la situation devait dégénérer.

Source:

1 commentaire:

  1. il y a des lois, on ne passe pas comme cela, c'est stupide! j'ai fait ma demande pour avoir ma green card et j'ai attendu beaucoup de temps mais je l'ai eu. Je comprend la detresse mais c'est pas un Zoo non plus, surtout que pas mal de ceux qui vont entrer, sont des dealers, ils propage la drogue dans des quartiers sensbile et ca personne en parle... Je ne suis pas contre que certain, je dis bien certain, puisse venir en toute legalité mais faut faire le trie sur ceux qui rentre.

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés