Suivez ce blog via Facebook

jeudi 16 juin 2016

Le Canada au 2e rang des pays exportateurs d'armes au Moyen-Orient

* C'est grâce à l'aimable collaboration [allégeance] de monsieur Trudeau et de son homme de service, monsieur Dion, que des contrats de quelques milliards de dollars ont été signés avec le Royaume et que des civils innocents, dont des enfants, sont tués. Et le "beau prince de Walt Disney" nous fait le verseur de larmes devant les caméras! Voilà pourquoi les fédéraux libéraux ont refusé de qualifier les crimes de l'État islamique de "génocide", au nom de "il faut être objectif et responsable", c'est parce qu'ils sont complices, "par défaut" (je suis modérée ici), de fournir des armes aux rebelles et donc, aux membres de l'État islamique. Race d'hypocrites! Et le Royaume qui fournit 20% du budget électoral de Mam Clinton... Connect the dots ou suivez le lapin blanc!


La vente de blindés à l'Arabie saoudite en avril 2016 a permis au Canada de se tailler une place parmi les plus importants vendeurs d'armes et d'équipement militaire dans le monde.

Le Canada est passé du 6e rang en 2014 au 2e rang en 2015 au palmarès des pays exportateurs d'armes au Moyen-Orient, avec une augmentation de 430 % de ses ventes. Avec un total de 2,7 milliards de dollars en ventes pour l'année 2015 dans la région, le pays se classe tout juste après les États-Unis.

La décision d'octroyer 15 milliards de dollars à l'Arabie saoudite – plus gros importateur d'armes au monde après l'Inde – pour la vente de blindés, a peut-être permis au Canada de gravir rapidement les échelons, mais n'a pas fait bonne presse.

Le pays « berceau » du wahhabisme – cette branche de l'islam puritaine et ultraconservatrice – a été classé comme l'un des pires en matière des droits de la personne par l'organisme Freedom House en 2015.

« L'Arabie saoudite ne se gêne pas pour prendre du matériel qu'elle reçoit de ses alliés, que ce soit du matériel américain, ou peut-être français ou canadien », explique Francis Langlois, professeur d'histoire au Cégep de Trois-Rivières et expert en armement. M. Langlois est convaincu que les armes fabriquées au Canada tuent des civils en Syrie, en Irak et au Yémen via l'Arabie saoudite.

[L'Arabie saoudite] exporte de façon plus ou moins cachée du matériel pour équiper les résistants et peut-être même les groupes islamistes qui combattent le régime de Bachar Al-Assad ou l'État islamique.

Francis Langlois, professeur d'histoire au Cégep de Trois-Rivières et expert en armement
Le Canada soutient pour sa part que l'Arabie saoudite représente un « allié clé » qui contribue à combattre les djihadistes du groupe armé État islamique. [du grand n'importe quoi].

La Loi sur les licences d'exportation et d'importation vient encadrer la vente d'armes et d'équipement militaire. Le gouvernement doit veiller à limiter « rigoureusement » les ventes en s'abstenant de faire affaire avec des pays qui : 

-sont engagés dans un conflit;
-font l'objet de sanctions de l'ONU;
-sont une menace pour le Canada;
-commettent de graves violations des droits de la personne, sauf s'il peut être prouvé que les armes ne seront pas utilisées contre des civils.
-Pour le ministre canadien des Affaires étrangères, Stéphane Dion, le maintien des échanges diplomatiques et commerciaux est le meilleur moyen d'influencer un pays qui viole les droits de ses citoyens. [ahahahaha!]

Selon l'institut IHS Jane's, qui compile les exportations d'armes, les ventes du Canada cette année dépasseront encore la barre des 3 milliards de dollars.

Source:

9 commentaires:

  1. ici.radio.canada a le vent dans les voiles! J'espère qu'ils n'arrêteront pas de divulguer de sitôt. Je me demande Isabelle si les gens vont relier les nouvelles entre elles (armes, génocide, etc...):-)
    Corpus

    RépondreSupprimer
  2. La grande prostituée, c'est l'Arabie Saoudite.

    « 1 Et l'un des sept anges qui tenaient les sept coupes s'avança et me parla en ces termes : Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui réside au bord des océans. 2 Avec elle les rois de la terre se sont prostitués, et les habitants de la terre se sont enivrés du vin de sa prostitution. 3 Alors il me transporta en esprit au désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, couverte de noms blasphématoires, et qui avait sept têtes et dix cornes. 4 La femme, vêtue de pourpre et d'écarlate, étincelait d'or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d'or pleine d'abominations : les souillures de sa prostitution. 5 Sur son front un nom était écrit, mystérieux : "Babylone la grande, mère des prostituées et des abominations de la terre." 6 Et je vis la femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. »


    Sa fin : « 16 Les dix cornes que tu as vues et la bête haïront la prostituée, elles la rendront solitaire et nue. Elles mangeront ses chairs et la brûleront au feu. »

    RépondreSupprimer
  3. Et dire que je suis Canadien :(

    Caricature de Justin 'selfie-kumbaya' Trudeau

    https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/736x/82/3c/5e/823c5e7ce1f845827fc5986a63dde7af.jpg

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  5. Titre revu
    The Economist
    The World (falling apart)
    in 2016

    Corpus

    RépondreSupprimer
  6. revlan... Cherchez bien sur la photo notre beau brummel Premier... connu sous le titre enviable de Prince des jujubes ;-) Cela ne devrait pas nous surprendre qu'il apparaisse sur The Economist. Il a un rôle à jouer et je doute fort que ce soit constructif. (Photo postée préalablement par un lecteur de Le Grand réveil.)

    https://cdn.shopify.com/s/files/1/0591/1981/products/TW2016_1024x1024.jpg

    Corpus

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés