Suivez ce blog via Facebook

jeudi 16 juin 2016

L'Otan dénonce les "manoeuvres agressives" de la Russie et déploie ses troupes

* Devise de l'OTAN: "Si vis pacem, para bellum" 
"Si tu veux la paix , prépare la guerre"!

Le secrétaire général de l'Organisation occidentale s'inquiète de voir la Russie "constituer une zone d'influence par des moyens militaires" en Ukraine et opérer une militarisation massive aux frontières de l'Otan. Quatre bataillons ont été déployés en réponse.

Un déploiement défensif face à des "manoeuvres agressives". Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg s'est inquiété ce jeudi du fait que la Russie cherche "à constituer une zone d'influence par des moyens militaires", dans une interview au quotidien allemand Bild. 

"La Russie cherche à constituer une zone d'influence par des moyens militaires. En infraction avec le droit international, Moscou a annexé la Crimée et soutient les séparatistes dans l'Est de l'Ukraine. Nous observons en outre une militarisation massive aux frontières de l'Otan - dans l'Arctique, sur la Baltique, dans la mer Noire et jusqu'en Méditerranée", a indiqué Jens Stoltenberg. "Nous avons connaissance de manoeuvres importantes, agressives et non annoncées du côté russe et nous devons réagir à cela", a ajouté Jens Stoltenberg. 

"Nous ne voulons pas provoquer de conflit" 

"Ce que nous faisons est défensif, nous ne voulons pas provoquer de conflit, nous cherchons à l'éviter", a expliqué le secrétaire général de l'Otan, estimant que le "stationnement de troupes à l'Est (était) une réponse adaptée aux agissements agressifs de la Russie".  

Réunis mardi et mercredi à Bruxelles,les ministres de la Défense alliés de l'Otan ont en effet donné leur feu vert au déploiement de quatre bataillons de 800 à 1000 hommes chacun, sur base de rotations, en Estonie, Lettonie, Lituanie et en Pologne. La décision intervient à trois semaines d'un sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Alliance à Varsovie, qui doit entériner le durcissement de l'organisation face à la Russie. 

Source:

2 commentaires:

  1. Devrait-on informer l'OTAN que le territoire russe borde naturellement et bien involontairement l'Estonie, la Lithuanie, la Lettonie et un tit bout de la Pologne avec Kaliningrad. Ah oui et la Finlande... les Finlandais ont regagné leur raison en déclarant préférer l'amitié avec la Russie. :-)
    https://fr.sputniknews.com/international/201605011024668551-finlande-otan-russie-amitie/

    Corpus

    RépondreSupprimer
  2. Beaucoup de prophéties annoncent une guerre avec la Russie et que c'est la Russie qui exterminera les armées qui sont sous le contrôle AMERicain.

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés