Suivez ce blog via Facebook

dimanche 22 janvier 2017

Mouvement massif anti-Soros en Macédoine: Stop Operation Soros (SOS)


Une nouvelle initiative appelée Stop Operation Soros (SOS), un mouvement dédié à arrêter le mal causé par le milliardaire mondialiste, Geroge Soros, a été lancé en Macédoine.
Les fondateurs de SOS ont appelé les citoyens du monde entier à "lutter contre un esprit dans le secteur civil conçu et dirigé par George Soros". Le mouvement a été mis en place pour exposer les «activités subversives de toutes les organisations de George Soros.
La Hongrie a également pris des mesures pour réprimer les organismes financés par Soros en leur interdisant le pays.
Selon Nikola Srbov, chroniqueur au portail de nouvelles pro-gouvernementales Kurir et co-fondateur de SOS, les ONG financées par Soros ont monopolisé la société civile en Macédoine et utilisé leur position pour supprimer les opinions dissidentes. «Nous avons assisté à la prise du secteur civil en entier et ses abus et son instrumentalisation pour atteindre les objectifs d’un parti politique. Cela est inacceptable et va au-delà des principes de l’organisation civique», a déclaré Srbov lors de la conférence de presse.
«La Fondation Open Society, opérant sous l’égide de Soros, a utilisé son financement et son personnel pour soutenir les processus violents en Macédoine. Il a monopolisé le secteur de la société civile, poussant en dehors toute organisation qui est en désaccord avec l’idéologie de Soros», a-t-il déclaré.
Un autre co-fondateur, Cvetin Cilimanov, rédacteur en chef de l’agence de nouvelles MIA gérée par l’Etat, a accusé les Open Society Foundations de Soros de porter atteinte à la souveraineté macédonienne en travaillant non seulement avec l’opposition de centre-gauche SDSM, mais aussi avec des intérêts extérieurs. En coopérant avec les ambassades et les organismes étrangers tels que l’USAID, Cilimanov croit que les groupes soutenus par Soros ont interféré dans le processus politique de la Macédoine (…)
Un troisième fondateur de l’initiative et rédacteur en chef du portail de nouvelles Republika, Nenad Mircevski, a déclaré que le groupe travaillerait à la «de-Soros-isation » de la Macédoine, faisant écho à un discours prononcé par l’ancien premier ministre et chef du parti au pouvoir VMRO-DPMNE Nikola Gruevski en Décembre. Dans ce discours, Gruevski a accusé des puissances étrangères et des organisations soutenues par Soros de se mêler de la politique macédonienne.
(…) La Fondation Open Society (OSF) a été mise en place par Soros, d’origine hongroise, entre le milieu des années 1980 et le début des années 1990 dans le but déclaré d’aider les pays de l’ancien bloc de l’Est à faire la transition avec le communisme. Cependant, en dehors de son soutien à des causes progressistes telles que la réforme de la politique des drogues, l’OSF a également été impliqué dans des activités politiques et Soros a publiquement soutenu le renversement violent du gouvernement légitimement élu en Ukraine pendant la révolution du ‘euromaïdan’. Cela lui a valu l’ire des autorités russes, qui en 2015 ont interdit Soros et ses fondations car il était une menace pour la sécurité nationale.
Soros et ses fondations ont été soumis à un examen aussi ailleurs. Dans une interview avec le 888.hu portail Internet en Décembre, le Premier ministre hongrois Viktor Orban a déclaré que 2017 entraînerait « l’expulsion de George Soros et des forces symbolisées par lui. » Orban a accusé Soros de saper les frontières et les valeurs européennes en aidant le flux des réfugiés et des demandeurs d’asile en provenance du Moyen-Orient et ailleurs (…)

2 commentaires:

  1. Stop-Soros en France.

    RépondreSupprimer
  2. effectivement STOP-SOROS , un gros travail de balayage en France et ne compter pas sur l'aide de FLANBY pour un coup de
    main ,ni sur aucunes marionnettes du gouvernement y compris TOUTES les
    girouettes des futures présidentielles

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés