Suivez ce blog via Facebook

vendredi 27 janvier 2017

Trump signe un décret pour freiner l’entrée de «terroristes islamiques radicaux»

Washington — Le président des États-Unis, Donald Trump, a annoncé vendredi avoir signé un décret en matière d’immigration prévoyant des contrôles renforcés aux frontières destinés à stopper l’entrée éventuelle de « terroristes islamiques radicaux ».

« Je mets sur pied de nouvelles mesures de contrôle pour maintenir hors des États-Unis les terroristes islamiques radicaux. Nous ne les voulons pas ici », a martelé le président américain lors d’une cérémonie d’investiture de son secrétaire à la Défense, James Mattis, au Pentagone.

Ce décret intitulé « Protection de la nation contre l’entrée de terroristes étrangers aux États-Unis », était attendu depuis mercredi soir lorsque le journal Washington Post en avait publié une copie.

« C’est du lourd », s’est exclamé le 45e président des États-Unis devant des hiérarques militaires réunis au Pentagone.

« Nous voulons être surs que nous ne laissons pas entrer pas dans notre pays les mêmes menaces que celles que nos soldats combattent à l’étranger […] Nous n’oublierons jamais les leçons du 11-Septembre » 2001, a proclamé M. Trump, en allusion aux attentats perpétrés aux États-Unis par le groupe al-Qaïda.

Sept pays musulmans concernés

Dans le détail et d’après le projet de décret publié mercredi par le Washington Post, mais que la Maison-Blanche n’avait pas rendu public vendredi soir, les autorités américaines bloqueraient pendant un mois l’arrivée de ressortissants de sept pays musulmans : Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen.

Ce texte prévoirait aussi l’arrêt complet pendant quatre mois du programme fédéral d’admission et de réinstallation de réfugiés de pays en guerre. Un programme humanitaire ambitieux créé par une loi du Congrès en 1980.

Les réfugiés syriens, qui ont fui par millions le conflit dans leur pays, mais dont seulement 18 000 ont été acceptés aux États-Unis depuis 2011, seraient, eux, définitivement interdits d’entrer.

Pour l’année budgétaire 2016 (du 1er octobre 2015 au 30 septembre 2016), les États-Unis, à l’époque gouvernés par Barack Obama, avaient admis précisément sur leur territoire 84 994 réfugiés, toutes nationalités confondues, dont un peu plus de 10 000 Syriens.

L’administration Obama, qui avait reconnu en septembre 2015 qu’elle pouvait faire davantage, s’était donnée l’objectif de 110 000 réfugiés acceptés pour l’année budgétaire 2017. L’administration Trump en viserait dorénavant seulement 50 000, toutes nationalités confondues, selon le projet de décret.

Le président républicain a été élu le 8 novembre sur des slogans de campagne nationalistes, isolationnistes et de lutte contre le « terrorisme islamique radical ».

Source:

4 commentaires:

  1. le choc des titans...
    http://www.dedefensa.org/article/soros-et-ses-coyotes

    RépondreSupprimer
  2. Vu dans conscience du peuple:

    28 janvier 2017
    Crise migratoire : Le Président Trump donne la priorité aux réfugiés chrétiens

    Donald Trump continue à modifier la politique migratoire américaine. Après le décret sur l’interdiction temporaire d’accès aux réfugiés en provenance de pays musulmans, il a déclaré que les Etats-Unis donneraient la priorité aux réfugiés chrétiens.

    «Ils ont été traités dans la manière horrible. Savez-vous qu’en Syrie si vous êtes chrétien, il est impossible ou au moins très difficile de se venir aux Etats-Unis ? Si vous êtes musulman, vous le pouvez mais si vous êtes chrétiens, c'est impossible. C’est injuste», a déclaré Donald Trump dans une interview à Christian Broadcasting Network, précisant que, en 2014, les Etats-Unis avaient accueilli 87% de musulmans et 10% de chrétiens. Les chiffres de 2016 sont quasiment similaires : 15 302 musulmans contre 93 chrétiens.

    D'après le président élu, inverser la tendance en favoriser l'accueil des réfugiés chrétiens pourrait aider à garder les «terroristes islamistes» hors du pays.

    «Je ne veux pas voir de gens être décapités au Moyen-Orient parce qu’ils sont chrétiens, musulmans, ou quoi que ce soit. Ecoutez, maintenant ils coupent des têtes, et ils filment ça pour le diffuser partout dans le monde», a-t-il poursuivi.

    La présence chrétienne au Moyen-Orient est menacée par les persécutions liées à l'offensive de Daesh en Syrie et en Irak. Chaque année, des communautés entières disparaîtrent. Si, au début du XXe sciècle, la population chrétienne du Moyen-Orient représentait environ 20% de la population globale de la région, elle n'en représente désormais que 5%. La raison principale en est la politique de «nettoyage» confessionnel à laquelle procède l'État islamique.

    Chassés par les combattants de Daesh, les habitants assyriens et chaldéens de la plaine de Ninive vivent depuis deux ans dans des caravanes dans des camps de réfugiés au Kurdistan et ne veulent pas retourner chez eux, la libération de leurs villes et de leurs villages s'étant accompagnée de la découverte de leurs églises profanées et de leurs maisons pillées par des militants de l'EI.

    Le 25 janvier, Donald Trump a signé un décret prévoyant une suspension de 120 jours pour tout le programme d’admission des réfugiés et une interdiction d’entrée de 90 jours pour tous les immigrants provenant de pays où le terrorisme sévit (Syrie, Irak, Yémen, Iran, Libye, Somalie et Soudan), comme il avait promis pendant sa campagne présidentielle contre Hillary Clinton.

    Source

    RépondreSupprimer
  3. vu sur wikistrike
    http://www.wikistrike.com/2017/01/etats-unis-et-derives-la-maison-blanche-va-publier-chaque-semaine-une-liste-des-crimes-commis-par-des-immigres.html

    RépondreSupprimer
  4. Hola Isabelle ,

    Aux USA , reponse en acte , la chasse au musulman est ouverte . A petite echelle ,en France , Marine Le Pen et ses troupes jubilent !(pour l instant)

    Centre islamique en feu , au Texas !!!

    https://thinkprogress.org/islamic-center-of-victoria-fire-8a683f632a7a#.5jjvdker8

    La chasse aux latinos est ouverte en meme temps !
    La , c est l humour latino qui parle ( avant les armes automatiques ,peut-etre , sans doute )

    https://youtu.be/Q__bSi5rBlw

    Trump le Grand , le suprematiste blanc et sa moumoute.
    Et les 20% de taxes du mur de la honte , sur les produits mexicains entrant aux USA , ce sont les americains qui les paieront , en consequences. Et ça va leur faire mal , la balance commerciale USA Mexique , est tres largement deficitaire cote US (surtout pour tous les etats US frontaliers.
    Trump suicide les USA ! et meme les suprematistes blancs dans l affaire ..la, c est le fun !!

    Apres viendront les larmes de la guerre , ethniques , inside crook land !

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés