Suivez ce blog via Facebook

samedi 7 mai 2016

Fort McMurray: les feux risquent de doubler en superficie ce week-end



Les équipes qui luttent contre les feux qui sévissent depuis plusieurs jours dans la région de Fort McMurray, en Alberta, n'auront pas de répit samedi.

Les incendies qui couvrent près de 1500 kilomètres carrés devraient doubler en superficie au cours du week-end. La journée s'annonce chaude, sèche et venteuse, alors que les prévisions météo annonçaient 30% de chances de pluie dimanche et plus tard dans la semaine.

Le brasier géant pourrait doubler d'ici samedi soir, a précisé Chad Morrisson, directeur du service des incendies de l'Alberta. 

Selon les autorités, les feux devraient toutefous s'étendre vers un secteur plus isolé et boisé au nord-est de Fort McMurray.

Dans cette région productrice de pétrole extrait des sables bitumineux, l'incendie ne pourra pas être éteint «avant très longtemps» à moins qu'il y ait beaucoup de pluie, a ajouté Chad Morrisson.


Entre-temps, l'évacuation de plus de 20 000 sinistrés vers le sud, principalement vers Edmonton, se poursuit. Il s'agit de personnes qui s'étaient réfugiées au nord de Fort McMurray.

La cause de l'immense incendie, qui pourrait durer des semaines, n'a toujours pas été déterminée, mais l'hypothèse qu'il soit de cause humaine n'est pas écartée.

Les évacuations se poursuivent

Vendredi, plusieurs déplacés ont pu voir avec émotion quelques parties de leur ville dévastée, alors qu'ils se dirigeaient vers le sud. Au total, quelque 80 000 personnes ont dû quitter leur résidence.

Les hôtels, les terrains de camping et les centres d'accueil temporaires ont été pris d'assaut à Edmonton et dans d'autres villes.

La police a par ailleurs escorté environ 2000 véhicules vendredi pour permettre aux sinistrés pris au piège des feux au nord de Fort McMurray de s'échapper vers le sud.

Cette vaste opération devait reprendre samedi matin, selon les autorités.

La veille, des habitants traumatisés avaient été évacués au compte-gouttes par convois de 50 voitures. La police, épaulée par trois hélicoptères de l'armée, coupait la route lorsque les flammes se rapprochaient trop.

Quelque 8000 personnes coincées au nord de la ville avaient déjà été évacuées jeudi par les airs. L'évacuation par la route des 17 000 habitants restants devrait prendre quatre jours selon les autorités.

«Le centre-ville est en grande partie intact, le central téléphonique également, l'hôpital est toujours debout et la station d'épuration a été remise en état», a assuré vendredi Rachel Notley, première ministre de l'Alberta en notant que l'aéroport, au sud-est de la ville, était également épargné.

Mais «nous avons vu, le coeur serré, les photos prises par les habitants qui ont traversé Fort McMurray» et «cela ne fait aucun doute que les dégâts sont étendus» avec «des mois pour reconstruire», a-t-elle mis en garde.

Lire la suite:

7 commentaires:

  1. Pas de géo-ingénierie pour combattre le feu!? Étrange cette incendie, déjà prise avec de grande coupures d'emplois due à la baisse du prix du pétrole...

    RépondreSupprimer
  2. http://www.brujitafr.fr/2016/05/l-incendie-de-fort-mcmurray-est-nucleaire.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://www.courrierdelouest.fr/actualite/saumur-un-tremblement-de-terre-ressenti-en-indre-et-loire-02-05-2016-266628

      Supprimer
  3. Ils entrent dans la légende , ces nouveaux Atlantes !
    Errare humanum est persevare diabolicum .
    Ils détraquent le temps avec leur bombe atomique , madame Michu .
    On n'arrête pas le progrès paraît il , les incendies non plus.

    M.S?BLUEBERRY.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Isabelle,
    Que penses-tu de ça??? http://www.brujitafr.fr/2016/05/l-incendie-de-fort-mcmurray-est-nucleaire.html
    Susanna

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y avait des déchets radioactifs, inventaire de 2010, à Fort McMurray:

      INVENTAIRE DES DÉCHETS RADIOACTIFS AU CANADA
      http://www.bape.gouv.qc.ca/sections/mandats/uranium-enjeux/documents/GEST1.pdf

      5.2.2 Déchets historiques
      À la fin de 2010, l'inventaire des déchets historiques s'élevait à environ 1,72 million de m³ (voir le
      tableau 5.2). En 2010, l'inventaire total de déchets historiques qu'EACL (le BGDRFA et le
      BG IRPH) gérait au nom du

      Municipalité de Port Hope, en Ontario 1 174 380 m3
      Autres endroits :
      Toronto (Ontario) 16 500 m3
      Laboratoires de Chalk River, zone D 1 000 m3
      Fort McMurray (Alberta) 43 000 m3
      Territoires du Nord-Ouest 10 000 m3
      70 500 m3

      Supprimer
    2. Mais les autorités rassurent en disant:

      Les déchets radioactifs de Fort McMurray sont en sécurité, assure Énergie atomique du Canada

      http://ici.radio-canada.ca/regions/alberta/2016/05/08/004-dechets-radioactifs-faible-activite-fort-mcmurray-beacon-hill-energie-atomique-nucleaire.shtml

      Mais il faut les croire sur parole puisque l'article dit que:

      « Selon les informations disponibles, il semble que le site ait été affecté par les feux », confirme Maude-Émilie Pagé, directrice des communications et des rapports gouvernementaux d'EACL. Ces feux, toutefois, « ne posent aucun risque immédiat pour la santé et la sécurité de la population et de l'environnement ».

      « Il n'y a également pas de préoccupations quant à l'intégrité physique de la cellule [où sont entreposés les déchets] », précise-t-elle. Cette cellule serait située à l'extrémité nord du dépotoir.

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés