Suivre ce blog via Facebook

jeudi 11 octobre 2018

Des scientifiques appellent mardi à « freiner la croissance de la population » pour lutter contre les changements climatiques, estimant que démographie et environnement sont des sujets « indissociablement liés », dans une tribune publiée par Le Monde.

* Comme le préconise le nouveau gourou du "catastrophisme mondial causé par le réchauffement climatique", Aurélien Barrau, l'État, au nom de la sauvegarde urgente de l'humanité, va prendre en charge le bétail humain pour contrôler toutes les sphères de l'enclos mondial afin d'assurer la survie de l'espèce humaine et ce, en castrant certaines bêtes, en éliminant certaines autres par la famine et la maladie et les bêtes qui résistent, elles seront enfermées ou réformées. Celles qui survivront seront engraissées seulement si elles ne mordent pas la main qui les nourrissent et qu'elles restent productives et bien dociles. 

Un délire conspirationniste? Je trouve qu'on s'y approche dangereusement...

Maintenez l'humanité en dessous de 500 000 000
[500 millions d'individus] en perpétuel équilibre avec la nature.

Les Georgia Guidestones, appelées aussi le « Stonehenge américain », sont un monument en granite érigé le 22 mars 1980 aux États-Unis, en Géorgie.

« Ces dernières semaines, depuis la démission de Nicolas Hulot (du ministère de la Transition écologique), les manifestes et articles dans les journaux se multiplient pour tirer la sonnette d'alarme et appeler les pouvoirs publics à engager une action vigoureuse et immédiate en faveur de l'environnement », constatent la vingtaine de scientifiques et chefs d'entreprises signataires.  

« Mais il est frappant de constater que la croissance démographique est la grande absente », poursuivent-ils. « On fait comme si démographie et environnement étaient deux sujets séparés, alors qu'ils sont indissociablement liés. »

Des efforts doivent être faits pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, en particulier dans les pays développés, reconnaissent-ils. « Mais on ne pourra pas faire l'impasse sur une réduction importante de l'accroissement de la population mondiale : c'est la transition démographique, non achevée dans bien des régions du monde », plaident-ils, faute de quoi une « véritable catastrophe pour notre planète » pourrait se produire.

La population mondiale est d'environ 7,6 milliards d'habitants aujourd'hui, contre 2,6 milliards en 1950, selon l'ONU et devrait grimper à 8,6 milliards en 2030, 9,8 en 2050 et 11,2 en 2100 selon les projections des Nations unies, avec une croissance concentrée sur l'Afrique.

Pour les signataires, il convient de financer des programmes de planification familiale et de contraception, notamment en Afrique, ainsi que de « favoriser le développement économique des régions pauvres à forte natalité » en particulier à travers l'éducation des femmes.

En 2017, la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cedeao), le Tchad et la Mauritanie ont affirmé leur volonté de faire baisser leur démographie. La France et l'Europe doivent aider « ces courageux États africains à mettre en place leur programme de baisse de la fécondité », selon cette tribune.

Cet appel est signé notamment par Bruno David, président du Museum national d'histoire naturelle, le physicien Christian Bordé ou encore Marie-Lise Chanin, de l'Académie des sciences.

23 commentaires:

  1. Ces gens qui font appel à une réduction de la population mondiale au nom de l'environnement pourront paraître comme des personnes avec de "bonnes intentions" car après tout ils veulent protéger ce qui nous sert de milieu de vie, celui qui nous fournit les ressources dont nous avons besoin pour vivre.

    Ce qu'ils ne disent pas cependant, c'est qu'ils veulent conserver tous leurs privilèges et que ce sont les autres qui devront en payer le prix. C'est normal, car ils sont meilleurs que les autres qui ne sont que de la crotte.

    Ils vont justifier de la diminution de la population mondiale par le fait que chaque être humain est un consommateur qui produit nécessairement une certaine quantité de CO2 de par sa consommation. Pour réduire la quantité de CO2 il faut donc réduire le nombre de consommateurs et pour ce faire, tous les moyens imaginables d'éliminer des humains sera considérée comme une chose "morale", une chose qu'il est bien de faire.

    C'est reparti, on va rouvrir les camps de concentration de type nazi, et il y aura une autre fois la bénédiction papale pour cette oeuvre divine qui consistera à transformer en fumée ceux qui seront considérés comme étant de trop.

    La question centrale demeurera toutefois, pour quelqu'un possédant le moindrement le sens de la réflexion, qui devra éliminer qui ? La réponse a toutefois été réglée depuis bien longtemps pour ces gens : ce sont eux qui devront nous éliminer et nous devrons nous laisser faire pour démontrer notre bonne volonté en regard de la sauvegarde de l'environnement.

    Le fait est cependant que ce sont eux qui ont amené l'humanité et l'environnement dans cette situation par le fait qu'ils ont toujours oeuvré à mettre l'humanité en esclavage de façon à ce qu'ils puissent, eux, s'enrichir outrageusement, peu importe les conséquences sur les humains et sur l'environnement.

    Maintenant, puisqu'ils constatent leur stupidité qui leur a fait scier la branche sur laquelle ils étaient, en détruisant l'environnement, pas parce que détruire l'environnement leur est profitable, mais parce qu'en prendre soin leur aurait fait perdre des profits, ils essaient maintenant de nous rendre responsables de cet état de fait et voudraient qu'on soit consentants à se laisser éliminer pour sauver l'environnement et leurs privilèges.

    Mais le CO2 n'est pour rien dans le bouleversement planétaire actuel qui est global et ne se limite pas seulement aux changements climatiques. Ils essaient de nous faire croire que ça se limite au seul climat de façon à ce qu'on ne se rende pas compte du tableau global et qui est celui que l'humanité est en plein début d'un nouveau catastrophisme planétaire tel qu'il y en a déjà eu par le passé et qui a fait disparaître des civilisations entières dont nous pouvons encore aujourd'hui voir quelques ruines.

    Nous aussi et notre civilisation allons bientôt disparaître, voilà la réalité la plus incontournable qui soit, et ces gens ne veulent simplement que s'assurer d'être encore au sommet de l'échelle après que la catastrophe aura tout dévasté et qu'il ne restera plus que quelques petits groupes d'humains clairsemés tout autour de la planète, quelques milliers d'individus tout au plus, qu'on essaira à nouveau de mettre en esclavage jusqu'à la prochaine catastrophe planétaire.

    Vous pensez peut-être que c'est noir, vous n'avez encore rien vu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement. Nous n'avons encore rien vu. J'arrive à comprendre la naïveté, parfois idiote, de gens qui s'entêtent à ne rien voir parce qu'en fait, la vision du futur est tout simplement horrible à envisager. Il nous faut, sagement et lucidement, développer une certaine forme de résilience, la foi pour certains, le survivalisme pour d'autres, ou carrément le lâcher-prise, afin de continuer à trouver un sens, la force et la joie de poursuivre la vie quotidienne.

      Supprimer
    2. Au point de vue du survivalisme il y a les Mormons, je crois, qui se font chacun des réserves de nourriture pour un ou deux ans. Ce n'est pas une mauvaise chose, mais il faut une bonne organisation pour consommer régulièrement la nourriture la plus ancienne et la remplacer par de la nouvelle.

      Cela peut être bon dans certains cas particuliers, mais dans le cas d'une catastrophe globale où rien ni personne n'est épargné, l'utilité d'une telle prévoyance devient discutable.

      La grande catastrophe globale n'est pas encore là, il n'y a jusqu'à date que des catastrophes locales, mais de plus en plus dévastatrices et de plus en plus fréquentes, comme la dernière tempête qui a frappé la Floride ou comme celle qui a frappé la Gatineau, là où habituellement il n'y a pas de telles tempêtes.

      La question de la Planète X, qui s'est un peu essoufflée depuis que 2012 a passé, n'a jamais cessé toutefois d'occuper la pensée de bien des gens et dernièrement, une des personnes qui s'occupe activement de cette question depuis une vingtaine d'années a affirmé avoir enfin pu voir cette planète de ses propres yeux et d'autres sources affirment qu'elle devrait ateindre son périgée entre novembre 2020 et février 2021.

      Les catastrophes récurrentes qui ont détruit d'anciennes civilisations terrestres ne sont pas surgies comme ça de rien, leur origine a bien des chances d'être astronomique, là où tout va et vient et revient en cycles interminables.

      Toutes les catastrophes de tout genre que nous voyons sur Terre depuis une trentaine d'années ont bien des chances d'avoir une telle cause astronomique car toutes les autres planètes de notre système solaires sont également touchées, et le point d'impact maximal ne semble pas encore avoir été atteint, mais tous les signes récents de l'activité terrestre indiquent qu'il commence à y avoir une progression exponentielle visible.

      Si la plupart des gens ne se rendent vraiment pas compte de ce qui se passe c'est à cause du fait qu'ils réagissent exactement comme les grenouilles qu'on met dans un chaudron d'eau froide et qu'on se met à chauffer progressivement : les grenouilles ne se rendent pas comptent du changement de température et se laissent ébouillanter vivantes.

      J'ai personnellement compris que la Terre était entrée dans une ère de catastrophes au tout début des années 90, j'en avais parlé à certaines personnes qui m'avaient pris pour un imbécile. Les médias de masse ont commencé à parler de "réchauffement climatique" seulement au début des années 2000 et la population en général n'a commencé à accepter cette idée qu'environ 5 ou 6 ans plus tard.

      Mais même aujourd'hui il n'y a encore que très peu de personnes qui ont une vision globale de ce qui se passe réellement sur Terre, car les médias de masse n'en parlent pas, il faut chercher par soi-même cette information sur internet. Ici je ne parle cependant pas de choses concernant la Planète X, mais de tout ce qui se passe au niveau du climat, de la sismologie, du volcanisme, des tsunamis, des "sinkholes" ou dollines, des glissements et liquéfactions de terrain, des morts subites et simultanées de centaines ou milliers d'animaux, les sons de trompette qui se font entendre un peu partout, les nuages qui ont commencé depuis longtemps à avoir des formes qu'on n'avait jamais encore vues, etc.

      Même si la catastrophe globale devait être pour demain, les autorités et leurs médias de masse ne nous diraient rien, ils continueraient à nous inonder de leurs habituelles inepties, question de nous garder bien endormis, afin que d'être les seuls à bien sortir leur épingle du jeu une autre fois.

      Supprimer
    3. Le film "2012" a été très malmené par les critiques et avec raison à certains égards, mais quand on en fait l'écoute de façon à porter attention aux théories scientifiques et à certaines subtilités, ce film prend un tout autre sens.

      Voici un article que j'ai publié sur le lien entre la découverte de scientifiques de l'Université Purdue et Standford et le film "2012". C'est dans les toutes premières secondes du film que l'on peut voir un alignement de planètes ou plutôt, l'arrivée d'une nouvelle planète, ce qui déclenche une escalade violente de cataclysmes planétaires.

      http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2016/02/les-constats-de-scientifiques-de.html

      Voici d'autres articles qui pourraient, peut-être, avoir un lien avec la découverte des scientifiques ci-haut mentionnés et avec les comportements étranges du Soleil. C'est complexe à comprendre, mais c'est aussi passionnant.

      Mysterious Cosmic Rays Shooting from the Ground in Antarctica Could Break Physics

      https://motherboard.vice.com/en_us/article/d3jdmk/mysterious-cosmic-rays-shooting-from-the-ground-in-antarctica-could-break-physics?utm_campaign=sharebutton

      https://journals.aps.org/prl/abstract/10.1103/PhysRevLett.117.071101


      Supprimer
    4. Merci pour les liens Isabelle, très intéressant.

      Supprimer
    5. Merci bcp Spoutnik & isabelle pour cet éclairage très interessant !!!

      Supprimer
    6. Merci à vous, anonyme, qui que vous soyez.

      Supprimer
    7. Bonjour.

      J'aimerais ajouter ici quelques autres réflexions en rapport avec tout ce qui apparaît sur la page actuelle.

      C'est une attitude tout à fait abominable que de vouloir régler les problèmes d'"environnement" par une réduction de la population humaine.

      La gestion des moyens de production, n'a-t'elle rien à voir ici, qu'en fait-on ?

      Ne pourrait-on pas repenser notre façon de produire, repenser quels sont les produits indispensables et quels sont ceux qui pourraient être repensés, standardisés ou tout simplement éliminés ?

      Les gens dégagés de la production de certains produits ou services pourraient être réaffectés ailleurs, là où le besoin sera réel et justifié, et se fera sentir : tous les biens et services nécessaires pourront être réalisés en beaucoup moins d'efforts, la durée de la semaine de travail pourrait raisonnablement se ramener à peut-être 15 ou 20 heures.

      Mais pour cela il faut en arriver à une bien meilleure répartition des biens et services produits, le revenu minimum garanti par habitant doit être établi afin de réduire la pression sur le système de santé, réduire la criminalité, favoriser une participation au marché du travail par le fait de ne pas imposer ce revenu minimum garanti, mais seulement les revenus obtenus sur le marché du travail.

      Voyant qu'ils pourraient avoir enfin la chance d'acquérir un peu plus de confort de par leur travail, beaucoup de gens des basses couches seraient certainement intéressés de retourner travailler. C'est beaucoup moins éreintant d'aller travailler quand tu sais que tu n'es pas obligé d'y aller pour te payer les nécessités de base, mais pour pouvoir aller chercher un peu plus de confort.

      Comme n'importe qui aurait plus de facilité à prendre la décision de quitter un emploi en de telles circonstances, les patrons n'auront d'autre choix que d'enfin redevenir "humains" car le ménage se ferait rapidement des mauvais patrons qui seraient tous fuits. Le marché du travail redeviendrait vivable.

      Ces choses sont d'un ordre beaucoup trop important pour qu'elles puissent continuer d'être entre les mains de gens qui réclament une diminution de la population humaine.

      Le gouvernement qui est sensé nous représenter (auprès de qui ?) doit tenir un référendum par lequel la population pourra s'exprimer sur la question de savoir si, par décision démocratique, elle décide de retirer la gestion de ces moyens de production des mains des criminels (des plans de mise à mort d'humains, - rappelez-vous Nuremberg - c'est criminel ou ça l'est pas ?) qui en ont actuellement les commandes.

      Même si tout semble actuellement indiquer qu'il y a une "Accumulation exponentielle incessante de catastrophes diverses", comme il semble devoir appeler au mieux toute cette situation et que, très raisonnablement, il n'y a pas grand espoir de voir toutes ces choses s'évaporer comme par enchantement, il serait tout de même bon de commencer à s'organiser autrement que ce qui est fait à l'heure actuelle.

      Il demeurerait toutefois encore à souhaiter que tous les efforts entrepris ne se résolvent pas finalement en une simple gesticulade dans le néant, espérons que certains de nos gestes auront trouvé quelqu'appui dans la nouvelle réalité qui vient.

      Merci à tous.

      Supprimer
    8. Spoutnik, comme tu le mentionnes avec la plus grande lucidité, même si je sens que tu souhaites encore y croire un peu, nous sommes arrivés à un point de bascule face auquel l'Homme ne peut strictement rien faire et où, je parle pour moi, chaque jour je regarde dehors et je me dis: "et ça continue encore pour aujourd'hui". Mais je sais très bien qu'un jour proche, proche étant relatif, je vais me réveiller avec une angoisse terrible parce que je vais savoir au fond de mes tripes que "LE moment est arrivé", que ma routine du matin ne sera plus de me faire un petit café avant d'aller rejoindre mes élèves, mais de déployer en action tous mes discours élaborés sur ce blog depuis 18 ans!

      Mais avant de me déployer, je vais poser les genoux au sol et je vais prier...

      Supprimer
    9. Alors prions ensemble, Isabelle.

      Supprimer
    10. Bonjour Isabelle.

      Je te laisse ici un lien vers un site catholique traditionnel sur lequel j'ai fait quelques commentaires.

      https://legrandreveil.wordpress.com/2018/10/14/non-paul-vi-ne-peut-pas-etre-saint/comment-page-1/#comment-126437

      Le lien conduira à mon premier commentaire à partir duquel tu pourras lire toute la suite.

      L'article de base qui apparaît sur cette page est très intéressant, M. d'Alencourt qui en est l'auteur et qui gère le site, est vraiment très impliqué dans tout ce qui concerne le rétablissement du caractère traditionnel de l'Église catholique.

      Supprimer
    11. Bonjour, Isabelle.

      Il y a une possibilité que je considère déjà depuis de très nombreuses années et dont je n'ai pas vraiment beaucoup parlé.

      Il se pourrait, en fait, que toutes les catastrophes terrestres auxquelles nous assistons depuis de très nombreuses années soient tout simplement le résultat de l'utilisation de technologies tenues secrètes, comme HAARP et bien d'autres, plus récentes.

      On aurait délibérément provoqué ces catastrophes et on continuerait de le faire, en exigeant des médias de masse qu'ils ne parlent à peu près pas de ces calamités et en laissant ceux qui cherchent la vérité sur ces choses aller du côté de "théories du complot" comme celle de la Planète X, que la NASA nourrit indirectement avec sa propre théorie de la Planète 9 qui est publicisée mais qu'on n'a pas encore réussi à observer directement.

      En procédant de la sorte, les vraies autorités arriveraient à inculquer au vaste public l'idée qu'il y a trop de monde sur la Terre à cause de tous les "changements climatiques" et qu'il serait une bonne chose de voir la population mondiale être réduite considérablement.

      Cela serait tout de même fait dans le "calme" puisqu'à peu près personne ne verrait l'urgence immédiate de la chose et tous devraient normalement continuer à vivre comme d'habitude.

      Ensuite, ils pourraient commencer à informer le large public de l'étendue et de la profondeur des différentes catastrophes survenues dans un passé récent de même que de toutes celles qui surviendraient à partir de ce moment là, et pourraient peut-être affirmer que la Planète X est bien réelle, qu'ils s'étaient trompés à son sujet, et que sa puissance destructrice est à la toute veille de s'abattre sur la Terre.

      C'est alors que, très rapidement, ils déclencheraient la puissance totale de leurs technologies destructrices secrètes en effaçant toute trace de leur crime en le mettant sur le dos de cette Planète X qui n'aurait été véritablement qu'une simple "théorie du complot", la vraie destruction étant provoquée par les technologies secrètes dont il est ici question.

      Je laisse ici le lien vers une toute nouvelle vidéo de Lisa Haven intitulée : "This CIA Report Will Blow You Away—The Unveiling Of a Massive “Conspiracy” Proven Fact".

      https://www.youtube.com/watch?v=yFQzdJPM4nE

      Cette vidéo fait état de l'existence maintenant OFFICIALISÉE, par l'accès à des documents confidentiels maintenant accessibles grâce à la loi d'accès à l'information, des instruments technologiques qui ont été mis au point par les gouvernements pour modifier le climat et bien d'autres choses.

      Avez-vous compris ? Les preuves sont maintenant là qu'il ne s'agissait aucunement d'une "théorie du complot" et que ces technologies sont bel et bien réelles. Il ne restera maintenant plus qu'à passer à l'étape suivante qui consistera à reconnaître clairement que nos gouvernements comportent des "cellules" (la même chose que pour les "terroristes") qui ne répugneront nullement à utiliser ces technologies contre leurs propres populations, qu'elles commencent à trouver gênantes.

      Mais ce n'est seulement qu'une autre hypothèse parmi plusieurs autres possibles.

      Pour ma part, je suis passablement certain, peu importe ce qu'est la vérité définitive, que nos gouvernements sont composés, dans ce qu'il y a de plus profond, de personnes hautement malsaines et criminelles qui vaudraient véritablement d'être jugées dans un tribunal comme celui qui eut lieu à Nuremberg en 1945.

      Supprimer
  2. C'est malheureux mais ils ont en grand partie raison! Si nous laissons aller les choses, il y aura trop de monde et c'est souvent les membres les moins bénéfiques à la société humaine qui se reproduisent le plus. Par contre je trouve aussi qu'ils passe à côté d'un autres enjeux majeur qui touche l'environnement et c'est l'alimentation. Le modèle actuel est tout sauf écologique. Ramenons ça à une échelle plus petite, Si vous étiez un CA à la tête d'un groupe de personnes, exemple à la mairie d'un village dans une bulle, vous laisseriez tous ce qui est en train de se produire à grande échelle dans votre bulle ou vous aussi essaieriez de ralentir la reproductions des maillons ferme, vous assurer que ceux qui sont capable aide a produire pour ceux qui ne le sont pas encore ou plus du tout. Bien sur qu'il y aura des laissé pour compte, mais c'est comme ca chez toutes les autres espèces de la planète qui eux depuis longtemps s'autorégulent de façon instinctive et traitent les autres espèces avec beaucoup plus de respect que nous le faisons.

    RépondreSupprimer
  3. enfin se rendre compte qu'une planète ne supporte que 500 millions d'habitants malheureusement elle en supporte 15 milliards et non pas 7 aujourd'hui comme ils le disent il faudra qu'elle se secoue un bon coup pour nettoyer cette planète polluée par les élites et leurs entreprises privées ...

    RépondreSupprimer
  4. En tant que scientifiques, jappelle a freiner la croissance de leconomie des grosse multinationnale qui pillent le monde entier et rendre esclaves les etres humains. Et ca... ca se fait quand^
    Tu les enleve et etrangement... il y aura plus de place pour cultiver pour les villages, plus de nourriture moins gaspiller...
    Faut regarder le probleme il est ou... et qui sont les vrais coupables.

    RépondreSupprimer
  5. Mais ils sent fiche de lenvironnement, leurs actes le prouvent depuis longtemps. Alors pourquoi etre si alarmer maintenant^ Sincerement, il y a de profondes questions a se poser sur le sujet. Des loups deguiser en moutons gentils. Et pourquoi ils pourraient choisir qui meritent de vivre ou mourrir^ oui, demographie et environnement sont lier. Mais si les gens vivent pres de la nature, leur impact est minime. Le probleme, cest que lhumain sest dissocier de lenvironnement, de leur lien avec la nature. Par les villes mais aussi la technologie. Pensez y.. et vous^

    RépondreSupprimer
  6. Cet article date de 2014, mais contredit complètement la responsabilité des hommes au sujet de l'augmentation des températures. L'auteur l'attribue à un phénomène "naturel" cyclique qui est en train de se manifester et contre lequel, il n'y a aucune mesure "humaine" qui peut être prise. Serait ce ce fameux "jugement dernier" ! ! !

    https://echelledejacob.blogspot.com/2014/11/cest-de-larrogance-de-croire-quen.html?spref=fb&fbclid=IwAR0jHB8RdNWb_YIqRxer9tUuQc_KUcI2tG3Pc8HY76i_li8kA6KuPk63wJk

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un excellent article en effet. Jugement dernier? On s'y approche à mon avis...

      Supprimer
    2. http://www.fr.abdrushin.name/dans-la-lumiere-de-la-verite/message-du-graal-de-abdrushin-020.php

      Supprimer
  7. si les grande corporation ne change pas leur façon de faire des affaires là est un des gros problème, notre société est basé sur un système de croissance infini ça ne peux être viable. ils veulent produire toujours plus et toujours de plus basses qualité pour engendré plus de profit, c'est pour sa que sa fait paraître là population plus nombreuse qu'elle l'est en réalité. les 1% en veulent toujours plus. ils en veulent tellement toujours plus qu'à la fin ils vont ce manger la queue.

    RépondreSupprimer
  8. Les gens doivent savoir ...

    Je sais, certains en on marre des complots, mais quand on s'attaque à la race humaine et son environnement pour le détruire, ça je ne peux l'accepter.

    Propos troublant de Robert Mc Namara, ancien président de la Banque Mondiale, ancien secrétaire d'état des USA et un des instigateurs avec la Fondation Rockefeller, la Banque Mondiale et l'Unicef du PEV (Programme élargi de Vaccination universelle des enfants).

    Les propos en question, qui devraient pour moi mener à des accusations de crimes contre l'humanité, ont été relevés dans le N°2 de "J'ai tout compris" datant de février 1987, Ed. Machiavel : "Il faut prendre des mesures draconiennes de réduction démographique contre la volonté des populations. Réduire les taux de natalité s'est avéré impossible ou insuffisant. Il faut donc augmenter le taux de mortalité. Comment ? Par des moyens naturels : la famine et la maladie"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour la référence Mario!

      Supprimer
    2. Avec plaisir Isabelle ...

      Je n'ai pas réussi à trouver moi-même la référence dans les éditions Machiavel pour la confirmer.

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés