Suivre ce blog via Facebook

dimanche 22 avril 2012

Le verglas, le déluge de Montréal et le déluge du Lac St-Jean auraient été causés par HAARP, du moins, selon Lester

* Je vous invite à lire le polar du journaliste québécois Normand Lester, intitulé "Verglas".  Très intéressant et tout à fait surprenant!

Dans son roman thriller politique Verglas[9], le journaliste Normand Lester décrit des savants américains qui font des expériences sur des armes climatologiques depuis une trentaine d'années. Lester affirme que son roman a un fondement scientifique, à savoir que les États-Unis font réellement des expériences secrètes depuis les années 1980 afin de manipuler la météo avec des émissions de basses fréquences, et ainsi de s'en servir comme arme de guerre.

Lester fonde ses spéculations sur les expériences HAARP pour trouver un moyen de communiquer avec Siple Station postée en Antarctique par le scientifique Paul Siple[10] mais qui auraient permis de trouver que l'émission d'ultra basse fréquence avait une incidence sur l'ionosphère et sur la météorologie[11]. Il mentionne également que durant l'année géophysique internationale en 1958, la communauté scientifique a découvert que des lignes magnétiques terrestres dans l'hémisphère nord aboutissaient entre le Lac Saint-Jean et le lac Mistassini[12] et que depuis les années 1970 la défense nationale des États-Unis possède une ferme à Sainte-Hedwidge, près de Roberval, destinée, entre autres, à recevoir des émissions basses fréquences en provenance de la base Siple Station et où seraient menées des expériences conjointes avec l'université Stanford et la Defense Advanced Research Projects Agency pour développer ces armes nouvelles[12],[10].

Selon Normand Lester ces armes auraient pu avoir provoqué le déluge de Montréal en 1987, le déluge du Saguenay en 1996 et la crise du verglas en 1998[12]. Ces affirmations sont sans fondement scientifique et les événements cités sont totalement explicables, comme démontrés dans cet article, par la météorologie :
  • le Déluge du Saguenay est une tempête de pluie comme il s'en produit à chaque année mais qui a été amplifiée par de l'humidité venant du restant d'un ouragan passé le long de la côte Est, moins d'une semaine auparavant[2] ;
  • le Déluge de Montréal est dû à une suite de lignes orageuses dans une situation de canicule (temps très chaud et humide), ce qui peut se produire à chaque été (voir Prévision des orages violents);
  • le Verglas massif de janvier 1998 dans le Nord-Est de l'Amérique du Nord est un événement de pluie verglaçante. Ce genre de précipitations est courante dans le sud du Québec à chaque hiver. Le cas de 1998 a seulement été plus long. D'ailleurs en 1961, avant les expériences HAARP, un épisode similaire a affecté la même région et causé des dégâts importants.
En fait, l'énergie nécessaire au développement des systèmes météorologiques provient du Soleil et la quantité reçue par mètre carré est tellement énorme que toute modification de leur trajectoire implique de contrôler l'insolation sur de vastes territoires[13],[14]. Ceci est techniquement impossible en utilisant des moyens ponctuels comme bombarder l'ionosphère, les moyens nécessaires étant importants[14]. Ces spéculations font donc partie de la théorie des complots comme les spéculations sur les chemtrails quant à la modification du temps. (Wikipedia)

1 commentaire:

  1. Vous auriez intérêt à lire sur l'orgone et plus particulièrement, Wilhem Reich Selected Writings : An Introduction to Orgonomy au lieu d'écrire n'importe quelle "excusite" pour ces phénomènes.

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés