Suivre ce blog via Facebook

vendredi 27 avril 2012

Ligne dure face aux étudiants : la queue du chien… (grève étudiante du Québec)

Voici un commentaire de Patrick Lagacé qui m'a bien amusé parce que lui, fort dénonciateur et démolisseur de la "théorie du complot", associe le comportement du gouvernement québécois au film "Wag the dog" ("Des hommes d'influence")...  Un parallèle tout à fait surprenant de la part de Lagacé, mais tout à fait exact!   Ce film est littéralement un documentaire sur la manipulation et l'absurdité de ceux qui dirigent dans les coulisses du cirque politique.  Un must!

Extrait en français:

Commentaire de Patrick Lagacé:


"Des hommes d'influence", le synopsis:

Deux semaines avant les élections présidentielles, une majorette accuse le président d'abus sexuel. Pour ne pas risquer la non-réelection, Conrad Brean (Robert De Niro) est chargé par la conseillère particulière Winifred Ames (Anne Heche) de trouver une solution. Le président (Michael Belson) reste prétendument malade en Chine, tandis que Brean et Ames convainquent le richissime producteur Stanley Motss (Dustin Hoffman) de « fabriquer » une guerre contre l'Albanie. La rumeur d'une valise explosive au Canada, une chanson de soutien créée par Johnny Dean (Willie Nelson), l'aide du scénariste Fad King (Denis Leary), et le pseudo-reportage sur une jeune fille (Kirsten Dunst) dans un village albanais bombardé, permettent de détourner l'attention des médias. Seule la CIA ne croit pas à cette histoire… Aussitôt rentré de Chine, le président déclare le conflit terminé, au grand dam de Motss, qui lance un acte 2 : abandonné comme une « vieille godasse », le sergent William Schumann est resté aux mains des dissidents albanais. Une chanson, des produits dérivés, et quelques vieilles chaussures suspendues captent de nouveau l'attention du public. Hélas, le « William Schumann » (Woody Harrelson) « enfin libéré » que leur confient les autorités militaires est un psychopathe. Après l'accident de leur avion en rase campagne, le prisonnier - qui tente de commettre un viol – est abattu par un paysan. Le « héros de guerre » de l'unité 303 est donc ramené dans un cercueil avec les honneurs militaires. Avide de reconnaissance, Motss veut clamer la vérité malgré les accords de secret total. Sur un signe de Brean, le producteur succombera à une crise cardiaque.

1 commentaire:

  1. Il faisait autrefois parti d'un empire médiatique de bas étage; il semble que ça lui a fait du bien d'en partir.

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés