Suivre ce blog via Facebook

samedi 28 avril 2012

Une personnalité publique du Québec, Patricia Tulasne, témoigne de l'état policier qui sévit à Montréal lors des manifestations étudiantes

Patricia dépeint exactement ce qu'est devenu le "droit" de manifester.  Un projectile lancé sur une vitrine est un acte suffisant pour que la manifestation soit déclarée illégale, pour que les policiers chargent les militants avec force et violence.


Une autre personnalité publique, Alexis Martin, est arrêtée et détenue par les policiers alors qu'il ne fait même pas partie de la manifestation!

C'est en quittant le domicile d'un ami, à deux kilomètres de chez lui, qu'il a aperçu des gens faisant partie de la manifestation contre la hausse des droits de scolarité se mettre à courir « pour se sauver des policiers ».

L'acteur raconte qu'un policier anti-émeute lui a alors permis de quitter le groupe, mais qu'en marchant vers ce qu'il croyait être la sortie, il s'est retrouvé dans une souricière du SPVM.

Martin ajoute s'être fait frapper à l'abdomen et au bras, malgré le fait qu'il ne résistait pas et qu'il tentait d'expliquer aux policiers qu'il ne faisait pas partie du groupe. Après avoir attendu, assis sur la chaussée, pendant 45 minutes, il aurait été fouillé et menotté, avant de monter dans l'autobus du SPVM. Il ajoute avoir attendu deux heures dans l'autobus, les mains attachées dans le dos.

L'acteur aurait été libéré aux petites heures du matin et aurait reçu une contravention de 146 $.

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/arts_et_spectacles/2012/04/27/005-alexismartin-arrestation-manifestation.shtml

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés