Suivre ce blog via Facebook

vendredi 11 septembre 2020

L'implication des Etats-Unis dans la présumée fuite du coronavirus du laboratoire de Wuhan

 *Je remets cet article que j'ai rédigé en mai dernier, lequel vient faire un lien avec la virologue chinoise qui promet de dévoiler des preuves à l'effet que le SARS-COV-2 est une création humaine issue d'un laboratoire.

Mon point ici est de démontrer que le corps scientifique américain collabore étroitement avec celui de la Chine et que les Etats-Unis, particulièrement l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID), dont 👉 Anthony Fauci est le directeur, financent depuis de nombreuses années des études en laboratoire, dont le virus sorti de Wuhan...

Voici la preuve que le laboratoire de Wuhan et des groupes américains de recherche ont collaboré  sur le coronavirus:

Si les Etats-Unis étaient en partie responsables de la fuite du virus SARS-COV-2 du laboratoire de Wuhan, parce que impliqués dans le financement et dans la recherche, auraient-ils alors comme seule possibilité d'accuser la Chine pour détourner l'opinion publique?

Poser la question c'est quasiment y répondre... 😉 

Entre 2014 et 2019, l'EcoHealth Alliance a reçu une série de subventions totalisant environ 7,7 millions de dollars de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses (une des divisions des National Institutes of Health) pour, entre autres, étudier le risque d'émergence future de coronavirus (CoV) à travers l'interface homme-animal en Chine.

Cette subvention a permis de financer une étude dont le document de recherche a été publié en novembre 2017, intitulé: "La découverte d'un riche pool génétique de coronavirus lié au SRAS des chauves-souris fournit de nouvelles informations sur l'origine du coronavirus du SRAS". 🦇

Ce document a été publié par des chercheurs du Wuhan Institute of Virology:


En bas de page de l'étude, on peut voir que le financement a été fourni par les National Institutes of Health (NIH) aux États-Unis et du fond USAID Emerging Pandemic Threaths, soit, l'Agence des États-Unis pour le développement international (agence qui a été régulièrement accusée d’espionnage ainsi que de troubler la politique des pays où elle "oeuvre").

Le système des subventions du gouvernement du ministère de la Santé et des Services sociaux (TAGGS) montre que le # NIAID R01AI110964, fond accordé par l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID =  Fauci), a été attribué à l'Alliance EcoHealth, basée à New York, pour «la compréhension du risque d'émergence de coronavirus de chauve-souris».


Parmi les partenaires et collaborateurs d'EcoHealth on trouve, entre autres, Johnson &Johnson, le John Hopkins Bloomberg School of Public Health, King Saud University, le CDC et... la Fondation Bill Gates!

Les dossiers montrent que les National Institutes of Health des États-Unis ont financé directement diverses organisations en Chine (y compris à l'Université de Wuhan) dans la période 2016-2020. Ce type de financement à la Chine a aussi été approuvé par les administrations précédentes.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés