Suivre ce blog via Facebook

mardi 22 septembre 2020

Voilà l'inquiétant dérapage du premier ministre de l'Etat de Victoria (Australie) qui dirige la province telle une expérience de laboratoire "in vivo" inspirée de la dictature chinoise!

*Le Québec et sa "loi d'urgence sanitaire" permet déjà la mise en quarantaine forcée, soit l'arrestation et la détention de toute personne jugée à risque de mettre en péril la santé publique. La ministre Guilbault avec sa "réforme" de la police pourrait permettre de confier des tâches policières "mineures" à des agences de sécurité privée, ce qui ouvre la porte à une certaine privatisation de la police. 

Disons que le Québec a actuellement des pouvoirs de Santé publique extrêmement étendus et que la gestion orwellienne du premier ministre de Victoria pourrait potentiellement s'installer ici! Espérons que la magistrature et les oppositions sauront bloquer cette loi!

👉"Les Victoriens pourraient être arrêtés et détenus par des fonctionnaires, des responsables syndicaux ou toute autre personne autorisée par le gouvernement en vertu d'une nouvelle loi extraordinaire que le premier ministre Daniel Andrews souhaite faire adopter.  

La nouvelle loi permettrait au gouvernement de laisser les agents des services de protection et les inspecteurs de WorkSafe appliquer les directives de santé publique telles que le couvre-feu de 21 heures à Melbourne et les limites strictes de rassemblement.

👉Le plan sans précédent permettrait également aux responsables d'arrêter les personnes qu'ils soupçonnent de propager un coronavirus même s'ils n'ont rien fait de mal.

👉Ceux qui pourraient être arrêtés comprennent des patients positifs ou des contacts étroits que les autorités soupçonnent de refuser de s'isoler, comme des manifestants ou des personnes ayant des problèmes de santé mentale. 

Un groupe estimé de 14 juges et avocats à la retraite a écrit mardi une lettre qualifiant le plan de "sans précédent, excessif et ouvert aux abus" et a supplié le parlement victorien de le rejeter. 

👉Les critiques affirment que M. Andrews veut créer sa propre version de la Stasi, la force de police secrète est-allemande qui a espionné les citoyens via un réseau d'informateurs et arrêté plus de 250000 personnes entre 1950 et 1990. 

Les mesures sont décrites dans le projet de loi 2020 sur l'Omnibus (mesures d'urgence) et dans d'autres lois COVID-19, qui a été adopté à la chambre basse et sera débattu à la chambre haute. 

Le président de "Liberty Victoria", Julian Burnside, a fait part de ses inquiétudes quant au fait que les fonctionnaires autorisés à procéder à des arrestations pourraient ne pas être en mesure de déterminer avec précision si quelqu'un présente un risque de propagation de Covid-19.

👉"Le projet de loi introduit un régime de détention préventive qui semble avoir peu de protections ou de surveillance, et donne beaucoup trop de pouvoir discrétionnaire aux personnes qui peuvent manquer de l'expertise nécessaire pour déterminer les risques, y compris les policiers", a-t-il déclaré.  

L'état d'urgence et les pouvoirs en cas de catastrophe de Victoria, prolongés jusqu'au 11 octobre, donnent à la police 👉le pouvoir de détenir quelqu'un «pendant la période raisonnablement nécessaire pour éliminer ou réduire un risque grave pour la santé publique». 

👉Les agents de police peuvent également fouiller les domiciles des gens sans mandat et restreindre les déplacements entre des lieux tels qu'entre la région de Victoria et Melbourne.  

Traduction partielle de l'article:

https://www.dailymail.co.uk/news/article-8758579/Daniel-Andrews-demands-extraordinary-new-law-let-government-officials-arrest-Victorians.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés