Suivre ce blog via Facebook

lundi 16 novembre 2020

Après Pfizer avec une efficacité de 90%, voici le vaccin de Moderna avec 94% d'efficacité!

https://www.google.ca/amp/s/www.lalibre.be/international/amerique/elections-us/un-nouveau-vaccin-contre-le-coronavirus-trump-se-jette-des-fleurs-et-fait-une-demande-aux-grands-historiens-biden-joue-la-prudence-5fb2a6129978e20e7059d660%3foutputType=amp

4 commentaires:

  1. Info sur la thématique en arrière plan :

    "Une nouvelle façon de contrôler les citoyens en Chine vient de voir le jour. Il s’agit du prélèvement obligatoire d’ADN et de sang." ► https://youtu.be/eb9DmVw3JSo?t=53

    Je crois comprendre le double intérêt des tests PCR...

    RépondreSupprimer
  2. The show must go on, who ever the president is

    RépondreSupprimer
  3. si le virus mutent ça fonctionnera pas ?

    https://korben.info/histoires-croisees-de-george-orwell-aldous-huxley-et-de-notre-monde-actuel.html

    RépondreSupprimer
  4. Pour moi le débat concernant le vaccin n'a pas lieu d'être pour un virus qui laisse indemne 99,97% de la population mondiale : le SARS-COV2 est le levier principal pour actionner le Grand Reset comme Isabelle l'a démontré à plusieurs reprises.

    Pour ceux qui doutent encore que le vaccin sera tout ou partie de la marque de la bête, ils peuvent en tout cas se rassurer concernant Pfizer qui a déjà démontré qu'elle était une entreprise extrêmement fiable... :

    “En 1996, Pfizer, l'une des plus grandes sociétés pharmaceutiques du monde, a mené des essais cliniques au Nigéria pour un antibiotique appelé Trovan. Les résultats ont été dévastateurs, car les autorités nigérianes ont rapporté que plus de 50 enfants sont morts dans l'expérience et que des dizaines sont devenus handicapés.

    En 2006, un panel du gouvernement nigérian a conclu que Pfizer avait violé le droit international et a qualifié l'expérience de «procès illégal d'une drogue non enregistrée». En 2007, l'État nigérian et les autorités fédérales ont poursuivi Pfizer pour 7 milliards de dollars, alléguant que la société n'avait pas obtenu le consentement des parents des enfants.

    Un télégramme diplomatique américain de 2009 publié par Wikileaks a révélé que pendant que l'affaire était devant un tribunal fédéral, Pfizer avait engagé une société de renseignement privée pour faire chanter le procureur général nigérian Michael Aondoakaa.

    Selon le télégramme, «les enquêteurs de Pfizer transmettaient ces informations aux médias locaux», qui ont publié des articles sur la «prétendue» corruption du procureur général. "Les copains d'Aondoakaa faisaient pression sur lui pour qu'il abandonne le procès par crainte d'autres articles négatifs", lit-on.

    Quelques mois après les articles négatifs, le ministère nigérian de la justice a signé un accord avec Pfizer.”
    Source ► https://childrenshealthdefense.org/news/wikileaks-revelations-expose-corporate-abuse-expense/

    Christophe Tessier

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés