Suivre ce blog via Facebook

mardi 15 décembre 2020

Entre 50% et 75% des Israéliens disent qu'ils refuseront de se faire vacciner: pas de cinéma, pas de resto et restez en quarantaine leur dit le gouvernement!

Le ministère de la Santé prévoit de délivrer aux personnes qui seront vaccinées contre le coronavirus un "passeport vert" qui accordera une dérogation aux restrictions appliquées pour freiner l'épidémie de Covid-19, ont déclaré dimanche des hauts responsables de la Santé aux médias israéliens. 

Parmi les droits des détenteurs de ce passeport figureront l'accès à des événements culturels et la possibilité de manger dans des restaurants, ainsi que la possibilité de ne pas se mettre en quarantaine après avoir été en contact avec un porteur diagnostiqué du virus, ont-ils précisé. 

Le "passeport vert" sera délivré deux semaines après qu'une personne ait reçu la deuxième des deux injections nécessaires pour être immunisée contre le coronavirus.

Les sondages montrent qu'entre 50% et 75% des Israéliens disent qu'ils refuseront de se faire vacciner. La raison évoquée est apparemment la rapidité avec laquelle le vaccin a été produit, cela ayant pu compromettre sa sécurité. 

Lire la suite:

https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/1607928333-les-israeliens-vaccines-obtiendront-un-passeport-vert-levant-les-restrictions-liees-au-confinement

2 commentaires:

  1. Ce protocole de passeport se généralise de plus en plus partout, du moins comme idée et sinon comme décret. C'est la tactique parfaite pour imposer un vaccin sans l'imposer directement.

    RépondreSupprimer
  2. La balle est dans le camps des gouvernements. Dans le cas du Québec, si le gouvernement troque le vaccin avec le droit de travailler et voyager, il y a un risque majeur que des infirmières désabusées et épuisées choisissent la suspension, au risque de nuire aux soins de santé. Dans ce cas, il y a un risque de chaos social. Que faire? Généralement, lorsque ce genre de situation se manifeste, on sort un gros épouvantail. Quelque chose qui exigerait l'application de la loi des mesures d'urgence d'Ottawa (c'était la loi des mesures de guerre d'avant 1988) qui remet les droits en question et les Articles 1 à 7 (si ma mémoire est bonne) de la Constitution qui préservent les libertés. Je crois même que cela pourrait touché aux droits de croyances religieuses, du moins, permettre de considérer certaines croyances dangereuses pour l'ordre sociale. On verra.

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés