Suivre ce blog via Facebook

lundi 14 décembre 2020

Réflexion...

Si pendant les essais cliniques de phase 2 et 3 un vaccin a démontré des accidents post-vaccinaux, et que les autorités d'approbation des vaccins ont tout de même décidé de l'approuver jugeant que les bénéfices dépassent les risques (on sacrifie quelques vaccinés au bénéfice d'une immunité de troupeau).

Ne serait-il pas stratégique pour l'industrie pharmaceutique, financée à coups de milliards par les gouvernements, d'injecter dans la première vague de vaccination (les personnes âgées et les soignants) un placebo ou un jus inoffensif pour qu'aucun accident vaccinal ne soit rapporté pour ainsi augmenter la confiance et l'adhésion au vaccin?

"Je ne suis pas contre le vaccin, mais je vais regarder les premiers vaccinés pour voir s'il y a des effets secondaires"... 

Combien de personnes pensent comme ça?

De très nombreuses personnes craignent les effets indésirables des vaccins conçus à la va-vite. Un seul accident post-vaccinal important va dissuader toutes ces personnes et renforcer au centuple la résistance "anti-vaxx". 

Est-ce que les pharmaceutiques vont courir ce risque? 

Est-ce que ce seront les vaccinés de la deuxième et troisième vague qui compteront les réelles victimes d'effets indésirables? 

Ça donnerait un argument aux pharmaceutiques et aux agences de santé qui pourraient répondre: "nous n'avons répertorié aucun effet secondaire grave lors de la première phase de vaccination, ça ne peut donc pas être le vaccin qui est responsable...

🤔

6 commentaires:

  1. J'ai exactement pensé comme toi aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  2. Ça peut prendre plusieurs mois et même plusieurs années pour observer les effets secondaires, puisqu'il y en aura. Quand à la pandémie avec toutes ces stupides de mesures et au vaccin, on est dedans présentement et il n'y a rien qu'on puisse faire... On tourne la page... Moi ce qui m'importe maintenant, c'est de savoir si on sera obliger d'être vacciné ou non... Parce que la stratégie employer dépendra ce qu'eux déciderons... disons... pour notre mieux-être... mettons!...

    RépondreSupprimer
  3. C'est une bonne réflexion. C'est possible ou pas...
    Car je ne sais plus quel généticien que j'ai écouté disait que les effets peuvent mettre plusieurs mois ou années pour apparaître donc à l'échelle de temps de la distribution du vaccin, on ne peut rien constater sauf les cas de réaction graves. J'ai aussi vu passer des infos comme quoi on devrait continuer à être vacciné tous les X mois et donc il se peut aussi que les effets se voient par accumulation des doses recues qui, seules, ne permettent pas le changement voulu. N'avons nous pas un corps merveilleusement concu pour faire face aux menaces extérieures, une capacité d'auto-régulation? je vous renvoie à la très bonne vidéo d'un généticien (https://lilianeheldkhawam.com/2020/12/11/post-humanisme-lexcellente-presentation-de-denis-duboule-video-du-week-end/) qui explique les ratés, les mutations qui n'ont pas d'effets sur le corps et celles qui en ont... voilà pour moi ;)

    RépondreSupprimer
  4. Hier, un journaleux à poser la question au « PM l'Ego » s'il ce ferait vacciné bientôt et drôlement sa réponse fut assez vague... C'était ni oui, ni non... Il a répondu: on ira par ordre de priorité. Ton questionnement rejoint le mien en ce sens que nos politiqueux devraient montrés l'exemple et être les premiers à ce faire vacciné, s'ils étaient certains qu'il n'y avaient pas d'effets secondaires. Le fait de montrer l'exemple, dissiperaient bien des doutes au sein de la population et les personnes réticentes se feraient à leurs tour vaccinés sans hésiter... Mais, il n'en est rien.

    Ce matin, Trudeau visitait un centre de vaccination avec la ministre fédéral de la santé. Eux n'ont plus ne se sont pas fait encore vacciné. Une journalope à poser la question au PM Trudeau s'il allait ce faire vacciné et encore-là, la réponse fut assez évasive. Il n'a pas répondu par ni oui et ni non, mais par: « On verra en temps et lieu, mais pour l'instant la priorité va aux personnes vulnérables »… On sent bien qu’eux aussi semblent avoir des doutes face au vaccin.

    Je n'ai moi non plus rien contre les vaccins, car leurs efficacité à éradiqué complètement plusieurs maladies. Mais dans ceux qu'on nous propose, j'ai de sérieux doute quand à leur efficacité et les effets secondaires. Lorsque je partais en mission avec l'armée, on nous injectait toute sorte de trucs dans le bras, sans trop savoir c'était quoi au juste, et j'en avais pour une semaine à être malade comme un chien… Bref, j'ai beaucoup de difficulté à présent avec les vaccins et encore plus avec ceux de la covimbécile sois-disant miraculeux… Des vaccins de dernières minutes...

    RépondreSupprimer
  5. Tu as tout compris eurêka 🤨le plan est parfait ils ont penser à tout

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés