Suivez ce blog via Facebook

mercredi 9 juillet 2014

Des milliers d'enfants logés dans des bases militaires

* Pourquoi tout à coup cette abondante couverture médiatique à propos de ces milliers d'enfants placés sous la gouverne du Pentagone? Quelque chose nous échappe dans toute cette histoire... 

Le Ministère de la Santé et des Services sociaux est en pourparlers avec le Pentagone afin d'utiliser des bases supplémentaires pour accueillir des milliers de mineurs non accompagnés en provenance d'Amérique Centrale puisque ces enfants submergent ses installations.

Le Pentagone loge 2700 mineurs dans des logements inutilisés sur trois bases militaires; il dispose d'une autorisation pour accueillir jusqu'à 3600 enfants dans ces établissements pendant 120 jours.

Le Ministère de la Défense permet au Ministère de la Santé et des Services sociaux d'utiliser temporairement des installations de logements vacants dans des bases militaires du Texas, de Californie et d'Oklahoma. D'autres enfants sont attendus prochainement pour être pris en charge par le gouvernement américain.

Des fonctionnaires de la patrouille frontalière estiment que près de 60 000 mineurs non accompagnés en provenance du Guatemala, du Honduras et du El Salvador entreront illégalement aux États-Unis cette année.

Source:
http://abcnews.go.com/blogs/politics/2014/07/hhs-seeks-more-military-bases-to-house-unaccompanied-border-minors/

2 commentaires:

  1. Frontière en crise : Obama reparti 290,000 clandestins dans des maisons américaines
    La grande majorité des 50,000 jeunes et enfants non accompagnés qui ont franchi illégalement la frontière du Texas au cours des derniers mois ont été livrés avec succès par les organismes fédéraux à leurs parents qui vivent aux États-Unis, selon un article du New York Times.

    Un deuxième article du New York Times a révélé que les responsables ont pris un total additionnel de 240,000 migrants d'Amérique Centrale depuis Avril, et ont transportaient plusieurs d'entre eux vers leurs destinations à travers les Etats-Unis.

    Les 290,000 clandestins - jusqu'à présent - exploitent les vides juridiques qui leur permettent d'obtenir des permis temporaires de séjour aux États-Unis.

    Les experts disent que l'administration du président Barack Obama n'a pas réussi à combler les lacunes et il est peu probable qu'elle puisse expulser plus d'un petit pourcentage des clandestins, malgré les taux élevés de chômage parmi les latino americains, les afro-américains et les jeunes americains, et les budgets attachés de nombreuses villes et localités.

    La politique du président a provoqué les protestations de citoyens effrayés dans des villes comme Murrieta. Mais les alliés d'Obama - comme La Raza, un lobby ethnique pour les Latinos - sont désireux d'intensifier le conflit et à peindre les manifestants comme des racistes. Ces manifestations peuvent dégénérer avant les élections de novembre.

    Les parents d'Américains Centrale des 50,000 jeunes et enfants utilisent une loi de 2008 pour s'assurer que leurs enfants sont transportés pour les rejoindre aux Etats-Unis gratuitement par un relais de patrouille frontalière et avec l'aide des fonctionnaires du Ministère de la Santé et des Services Sociaux. Les jeunes sont livrés à la patrouille de la frontière par les contrebandiers, en échange de plusieurs milliers de dollars.

    La moitié des 50,000 jeunes d'Amérique Centrale ont été livrés par des employés payés par les contribuables directement à leurs parents vivant maintenant aux États-Unis, et un autre tiers ont été livrés à des gens qui ont dit qu'ils étaient de proches parents, dit l'article du 3 juillet 2014.

    Ces nouvelles données ont été incluses dans le 19ème paragraphe d'un article en contenant 20 paru le 3 Juillet 2014.

    Les fonctionnaires de l'immigration choisissent de ne pas vérifier si les parents ou les parents qui viennent chercher les enfants sont légalement dans le pays.

    Les deux articles du New York Times décrivent les étrangers en situation irrégulière pour traverser la frontière comme «immigrants.« En fait, «immigrants» est le terme utilisé pour les personnes qui migrent légalement aux États-Unis.

    http://dailycaller.com/2014/07/05/border-meltdown-obama-delivering-290000-illegals-to-u-s-homes/

    Note de Valérie : Le New York Times chercherait-il a minimiser l'impact de cet afflux d'illégaux et a rassurer le peuple américain sur le fait que ces enfants ne se retrouveront pas livrés a eux-mêmes dans les rues des Etats-Unis ?
    Il faut savoir que la plupart des enfants d'Amérique Centrale n'ont pas de papier d'identité, ne connaissent pas leur "vrais" noms, car ici les gens ont des "surnoms" (nick names) et connaissent encore moins leurs noms de famille ! Je ne vois pas comment dans de telles circonstances ces enfants pourraient être "reconnus" et "récupérés" par les familles vivants soi disant deja aux Etats-Unis. Je me méfies des informations provenant du New York Times.

    RépondreSupprimer
  2. Jim Stone, 8 juillet 2014

    Voici la vidéo réalisée par Stone au Mexique dans les derniers jours : Les Medias démasqués : Les enfants illégaux d'Amerique Centrale n'utilisent absolument pas les trains de marchandises

    http://www.youtube.com/watch?v=cohL8qHZGvc&feature=youtu.be

    où un Mexicain qui travaille à la gare de triage à Guadalajara dit tout - aucun enfant n'a jamais passé la frontière en train et d'autres témoignages qui disent que ces enfants sont volés et expédiés par bus ca c'est la vraie histoire.

    Les seuls enfants à venir sont volés et envoyés par des personnes opérant à détruire l'Amérique. Les mères mettent en garde les enfants de rester à l'écart de femmes blanches qui travaillent pour des organismes de bienfaisance et d'autres soi-disant «programmes de vulgarisation», car une fois que les enfants s'impliquent avec ces gens, ils disparaissent.


    Il n'y a pas d'enfants dans les trains DU TOUT, pas d'enfants marchant sur les routes (je viens de faire 3 000 km a moto sur toutes les routes à et n'ai jamais vu un seul enfant marcher sur les routes, les aires de repos, RIEN. Donc, si ils ne sont pas sur les trains, et nulle part visibles sur les routes, mais sont en train de disparaître, il y a UNE REPONSE et elle vient directement de quelqu'un au Nicaragua :

    "Au cours de cette recherche, j'ai posé la question a des expatriés sur comment les « gringos » sont traités et une femme du Canada qui est à Managua, Nicaragua a répondu par email et a déclaré que ces 6 derniers mois a peu près, les mères nicaraguayennes ont mis en garde leurs enfants de rester à l'écart de gringos, en PARTICULIER les femmes et surtout ceux qui prétendent travailler pour des ONG ou des types de missionnaires. Apparemment, il y a eu beaucoup de "fugues" et de jeunes adolescentes enceintes qui disparaissent et les habitants la bas sont «soupçonnent très fortement» qu'ils sont pris par ces gens. Après réflexion, je crois que ce serait un plan parfait - aller vers les pays d'Amérique Centrale, mettre en place des organisations pour aider les enfants, une fois que les enfants sont sous leur tutelle, ils peuvent ensuite les sortir du pays et de les expédier aux États-Unis. "

    Ceci, en une simple declaration, dit tout : Les enfants ne quittent pas l'Amérique Centrale en trains, ils sont pris et envoyés en Amérique par des soi-disant «travailleurs humanitaires» qui les volent et les mettent dans des bus et les expédient directement en Amérique. Il n'y a pas de "trains de la mort» ou les vagues énormes de gens qui marchent a travers la campagne mexicaine, et Arturo lui-même, dans la vidéo, indique clairement que la police ne tolérerait pas de les avoir à bord des trains, donc un tel exode est impossible.

    C'est une catastrophe sociale impliquant des enfants volés qui est acheté et payé par l'argent des contribuables, qui financent une black op gérée par les ennemis de l'Amérique qui travaillent dans le gouvernement américain pour détruire l'Amérique. Et que dire de toutes les familles brisées en cours de création en Amérique Centrale ? C'est aussi simple que cela, prenez tout ce qui se dit sur cette histoire et mettez-le a la poubelle, parce qu'elle n'est pas pertinente et basé sur du Bull Shit absolu étant mené par ceux qui sont en train d'exécuter un réseau de vol d'enfants énorme afin de créer un désastre social en Amérique.
    Les menteurs et escrocs utilisent simplement un mensonge concernant ces trains afin de fournir une couverture pour le fait qu'ils sont en fait en train de voler ces enfants et de les expédier dans des bus blancs non identifies et sur des vols aériens réguliers.

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés