Suivez ce blog via Facebook

mercredi 9 juillet 2014

Réseaux de trafic d'enfants opérés via des travailleurs humanitaires? Est-ce que le gouvernement américain est complice d'un aussi sombre et vaste complot? Est-ce qu'il y a des journalistes, en quelque part au Québec ou ailleurs, qui pourrait se déployer pour enquêter sur cette affaire de milliers d'enfants migrants qui entrent depuis quelques mois aux États-Unis?

* Merci Valérie de nous tenir informés parce que de jour en jour, je suis de plus en plus convaincue que nous sommes témoins de vols d'enfants qui impliquent des organismes internationaux (ONG & cie), l'administration américaine et des réseaux organisés de trafic d'enfants.  À tous ces gens qui disent faire partie de la profession journalistique, serait-il possible de porter votre attention activement sur ce dossier d'enfants possiblement kidnappés par l'État en complicité avec de faux regroupements missionnaires qui prétendent venir en aide aux communautés défavorisées?

Jim Stone, 8 juillet 2014 

Voici la vidéo réalisée par Stone au Mexique dans les derniers jours : Les Médias démasqués:
http://www.youtube.com/watch?v=cohL8qHZGvc&feature=youtu.be 

Les enfants illégaux d'Amérique Centrale n'utilisent absolument pas les trains de marchandises, un Mexicain qui travaille à la gare de triage à Guadalajara dit tout - aucun enfant n'a jamais passé la frontière en train et d'autres témoignages qui disent que ces enfants sont volés et expédiés par bus, ça c'est la vraie histoire. 

Les seuls enfants à venir sont volés et envoyés par des personnes opérant à détruire l'Amérique. Les mères mettent en garde les enfants de rester à l'écart de femmes blanches qui travaillent pour des organismes de bienfaisance et d'autres soi-disant «programmes de vulgarisation», car une fois que les enfants s'impliquent avec ces gens, ils disparaissent. 

Il n'y a pas d'enfants dans les trains DU TOUT, pas d'enfants marchant sur les routes (je viens de faire 3 000 km à moto sur toutes les routes et je n'ai jamais vu un seul enfant marcher sur les routes, les aires de repos, RIEN. Donc, s'ils ne sont pas sur les trains, et nulle part visibles sur les routes, mais qu'ils sont en train de disparaître, il n'y a qu'UNE RÉPONSE et elle vient directement de quelqu'un au Nicaragua : 

"Au cours de cette recherche, j'ai posé la question a des expatriés sur comment les «gringos» sont traités et une femme du Canada qui est à Managua, Nicaragua, a répondu par email et a déclaré que ces 6 derniers mois environ, les mères nicaraguayennes ont mis en garde leurs enfants de rester à l'écart de gringos, en PARTICULIER les femmes et surtout ceux qui prétendent travailler pour des ONG ou des types de missionnaires. Apparemment, il y a eu beaucoup de "fugues" et de jeunes adolescentes enceintes qui disparaissent et les habitants là-bas «soupçonnent très fortement» qu'ils sont pris par ces gens. Après réflexion, je crois que ce serait un plan parfait - aller vers les pays d'Amérique Centrale, mettre en place des organisations pour aider les enfants, une fois que les enfants sont sous leur tutelle, ils peuvent ensuite les sortir du pays et les expédier aux États-Unis. " 

Ceci, en une simple déclaration, dit tout : Les enfants ne quittent pas l'Amérique Centrale en trains, ils sont pris et envoyés en Amérique par des soi-disant «travailleurs humanitaires» qui les volent et les mettent dans des bus et les expédient directement en Amérique. Il n'y a pas de "trains de la mort» ou les vagues énormes de gens qui marchent a travers la campagne mexicaine, et Arturo lui-même, dans la vidéo, indique clairement que la police ne tolérerait pas de les avoir à bord des trains, donc un tel exode est impossible

C'est une catastrophe sociale impliquant des enfants volés qui est payée par l'argent des contribuables, qui financent une "black op" gérée par les ennemis de l'Amérique qui travaillent dans le gouvernement américain pour détruire l'Amérique. Et que dire de toutes les familles brisées en Amérique Centrale ? C'est aussi simple que cela, prenez tout ce qui se dit sur cette histoire et mettez-le à la poubelle parce que ce n'est pas pertinent et parce que c'est basé sur de la "Bull Shit" absolue, menée par ceux qui sont en train d'exécuter un énorme réseau de vol d'enfants afin de créer un désastre social en Amérique. 

Les menteurs et escrocs utilisent simplement un mensonge concernant ces trains afin de fournir une couverture pour le fait qu'ils sont en fait en train de voler ces enfants et de les expédier dans des bus blancs non identifiés et sur des vols aériens réguliers.

Site de Jim Stone:
http://www.jimstonefreelance.com

19 commentaires:

  1. Dans quel but voler des enfants d’Amérique centrale et les faire venir aux USA?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le trafic d'enfants peut servir à plusieurs choses: réseaux de prostitution pour pédophiles, adoption internationale, prélèvement d'organes.... C'est tellement horrible qu'on a peine à croire que ça puisse être possible. Pourtant, le trafic d'enfants/adolescents n'est rien de nouveau sous le soleil. Que ces enfants soient récupérés de pays d'Amérique centrale, c'est que le contexte social doit s'y prêter: des parents prêts à confier leurs enfants à des prétendus organismes qui leur promettent une vie meilleure pour leurs progénitures, qui sont probablement perçus comme des sauveurs venus libérer les captifs! Par chance que des citoyens aguerris ont reniflé l'arnaque et qu'ils dénoncent aujourd'hui ces "madames blondes qui promettent la liberté et de quoi manger"...

      Supprimer
  2. J'ai contacte un prêtre nicaraguayen qui vivait au village et qui est reparti vivre au Nicaragua. J'espère avoir de ses nouvelles bientôt et je vous tiens au courant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. as-tu pensé à contacter quelques journalistes? Même si cette affaire risque de faire tourner en rond?

      Supprimer
  3. En France ce sont des milliers de mineures sans parents que nos Préfectures sont obligées de prendre en charge ,le Président Régional du Loiret ,et d'autres ne peuvent plus ,car leur budget est impossible ,ne peuvent plus s'occuper des enfants français ,qui sont retirés à leur famille ,C'est l'équipe de ZOE qui ont gagné ,en douce ,J' ai écrit au Président du Loiret ,m'a répondu que c'était des mafieux qui nous les importaient ,ces enfants tombent malade ,changement de nourriture ,de climat ,une aubaine pour les Laboratoires ,et pour les vicieux satisfaire leurs orgies ,les sacrifices ,Honte à nous de fermer les YEUX

    RépondreSupprimer
  4. Oui c'est certain Isabelle, mais je vis dans un tout petit village paumé pas de journalistes ici. Et je préfère m'adresser a des gens que je connais et qui me connaissent, des gens dont j'ai pu voir l'intégrité. Ici la corruption est partout, difficile de faire confiance.

    RépondreSupprimer
  5. (Article original du Daily Sheeple.) En ce qui concerne la hausse soudaine d'immigration illégale à la frontière américano-mexicaine, deux membres du Congrès sont allés en ondes pour confirmer que le président Obama est en effet en train d'utiliser une stratégie de Cloward-Piven qui consiste a affaiblir l'Amérique, rapporte le WND. Pour un regard rétrospectif sur la façon dont l'administration Obama nous a amené à ce point, voir pour preuves deux chronologies importantes:

    La première, rédigée par Judicial Watch, , est titrée «Une chronologie de quatre longues années de conspiration de l'administration Obama d'accorder l'amnistie aux étrangers illégaux par démantèlement de l'application de nos lois contre l'immigration clandestine."
    La deuxième, publiée sur le site officiel du Sénateur Jeff Sessions, est intitulée «Chronologie : Comment l'administration Obama a contourné le Congres afin de démanteler l'application de l'immigration".

    Mais voici trois exemples très simples qui circulent dans les médias ces derniers temps qui faire passer l'idée assez facilement.

    Non seulement le DHS a émis un ordre d'achat pour des services d'escorte pour 65,000 enfants étrangers non accompagnés qui remonte a Janvier 2014 ...
    Et en plus un rapport de crédits du Ministère de la Justice 2015, également publié plus tôt cette année, demande un financement pour «un programme pilote pour des enfants non accompagnés étrangers" ...
    Mais maintenant, dans une contradiction directe avec ce que l'administration dit au public américain, un mémo du DHS récemment divulgué admet le fait que «seulement 0,1% des mineurs d'Amérique Centrale entrés illégalement aux États-Unis ayant été expulsés durant l'exercice 2013, en baisse de 2% au préalable, "et ceci" joue un rôle important dans la raison pour laquelle la crise de la frontière actuelle se produit ".

    RépondreSupprimer
  6. Les bus blancs transportant les enfants vers l'Amérique ont reçu l'ordre de ne faire aucune halte mis a part pour faire le plein d'essence. Il suffit donc qu'un enfant soit malade dans le bus ou ait des poux ou la gale pour que tout le monde a l'intérieur se retrouve infecte.

    D'autre part, si cette opération psychologique échoue, et que ces enfants qui sont voles directement dans leur pays finissent par être un fardeau plutôt qu'une valeur sure pour Obama, vous pouvez compter sur le fait qu'ils s'en débarrasseront parce que ces enfants n'ont pas été inscrits sur des listes, n'ont pas d'identité, et aucune trace d'eux n'existe nulle part, ils s'en débarrasseront sans laisser aucune trace.

    Et le New York Times révèle sans le savoir que la soi disant arrivée de ces illégaux par train est impossible car le Mexique a pris des mesures allant dans ce sens = http://www.nytimes.com/2014/05/11/world/americas/stowaways-are-stranded-in-mexico-by-train-ban.html?_r=2

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Valérie, merci pour tout ce que vous nous partagez, courageusement.

      J'ai lu dans un précédent post votre souci pour votre mari qui devra passer par les USA pour son retour auprès de sa famille, à savoir vous et votre fils.

      Alors je vous mets ce lien vers le site de Jane Burgermeister, qui a déjà bien alerté le monde entier lors de la fausse pandémie de H1N1 en 2009, et qui maintenant nous avertit de ce qui se passe avec le EBOLA, en temps direct. C'est la seule à ma connaissance à donner autant de détails, en anglais, mais certains liens sont en français, notamment les mesures que la France vient de prendre pour bloquer les personnes qui entrent sur son territoire et auraient une fièvre de seulement 38,5 ° et quelques autres symptomes pouvant très bien se rattacher à d'autres maladies... il vaut mieux ne voyager QUE si on en a vraiment la nécessité avec tout ce qui se prépare pile maintenant !

      http://birdflu666.wordpress.com/

      Et puisque le blog est mis à jour, voici l'article pertinent de ce jour :

      http://birdflu666.wordpress.com/2014/07/10/cdcs-list-of-ebola-symptoms-are-so-vague-as-to-be-nonspecific-to-the-virus-admits-cdc/

      A part cela, si aux USA ils veulent faire disparaître ces enfants si ils deviennent gênants pour eux, ils pourront tester les camps de la FEMA... j'ai lu tellement de choses sur ces camps qui contiennent de quoi mettre à mort par guillotine, sont entourés de barbelés, et répondent à une organisation qui échappe au gouvernement américain... un état dans l'état...

      Supprimer
  7. (suite de l'article du Daily Sheeple)


    Donc, en substance, nos responsables gouvernementaux savaient que cette vague d'immigrants clandestins allaient arriver à nos frontières, et ils l'avaient planifié depuis longtemps, parce qu'ils savaient depuis un certain temps que les politiques de l'administration Obama sont à l'origine de ce qui se produit. C'est en outre le fait qu'un document de l'ICE de 2013 révèle en détail le fait que plus de 36,000 étrangers en situation irrégulière pénales ont été libérés de la garde de notre gouvernement en attendant l'issue de la procédure d'expulsion pour cette seule année. A elles toutes ces personnes ont un montant énorme de 88.000 condamnations, comprenant : homicide, agression sexuelle, enlèvement, voies de fait graves, vol de voiture, et conduite en état d'ivresse/drogué pour n'en nommer que quelques-uns.

    Cela ressemble beaucoup à un coup monté, n'est-ce pas ?

    Eh bien, maintenant Rep Steve King, R-Iowa et le représentant Steve Stockman, R-Texas sont d'accord sur le fait que les politiques de l'administration Obama ont issu une stratégie de Cloward-Piven - une stratégie concoctée par les sociologues radicaux afin de planter le système et transformer l'Amérique en un Etat socialiste. WND rapporte :

    "Je sens que cette tentative d'inonder la frontière avec des clandestins est une mise en scène de la théorie Cloward-Piven," a dit le représentant Steve King, R-Iowa. "Si vous ne les voyez pas envoyer des renforts là-bas pour sceller la frontière, c'est que oui, cela signifie que c'est une manœuvre Cloward-Piven pour inonder le pays jusqu'à ce que nous arrivions au point où nous sommes : un pays aux fondrières ouvertes, qui accueille tout le monde, légaux et illégaux", a-t-il déclaré sur la chaîne WND. Le Rep Steve Stockman, R-Texas, a convenu qu'Obama - qui a étudié la stratégie du chaos à Columbia, selon un camarade de classe - "essaie de faire quelque chose a la Cloward-Piven avec la frontière." "Obama suit toute les choses de type socialiste, d'extrême-gauche, léniniste", a déclaré à WND Stockman.

    Wikipedia résume la stratégie de Cloward-Piven comme «une stratégie politique décrite en 1966 par les sociologues américains et militants politiques Richard Cloward et Frances Fox Piven qui ont appelé à la surcharge du système de protection sociale des États-Unis afin de précipiter une crise qui mènerait à un remplacement du système de bien-être avec un système national d' «un revenu annuel garanti et ainsi fini la pauvreté».

    RépondreSupprimer
  8. (suite et fin de l'article du Daily Sheeple)


    Les ressources frontalières sont déjà dépassées. Le Président de la Chambre de la Sécurité Intérieure appelle cette une "crise comme je n'en ai jamais vue". Une pandémie est de plus en plus susceptible d'arriver de jour en jour, les gens qui entrent dans le pays seraient infectés avec de tout, cela va de la tuberculose résistante aux médicaments au VIH, à la gale, la rage et la fièvre hémorragique et la dengue - des gens qui sont à peine examinés et certainement pas correctement mis en quarantaine afin de protéger les personnes en santé. Des lanceurs d'alerte parmi les patrouilleurs a la frontière Border Patrol montent au créneau, malgré un ordre de silence de l'administration Obama, pour dire qu'ils ne sont pas autorisés à faire leur travail.

    Cette chose est pire qu'un semblant de contrôle. Au-delà, avec plus d'Américains sur les programmes de bien-être aujourd'hui qu'à tout autre moment dans l'histoire américaine, une arrivée massive et soudaine des inscrits pourrait facilement bloquer le système, conduisant inévitablement à des types de troubles civils, le gouvernement s'est préparer à répondre à cela par la suspension de la Constitution et en déclarant la loi martiale.

    En fait, un afflux massif d'immigrants à la frontière américano-mexicaine a été le principal prétexte sous lequel le programme Rex 84 et ses camps de la FEMA ont été conçus en premier lieu. Indépendamment du fait que l'administration Obama cherche à faire passer cette crise pour une «crise humanitaire», soyez assurés qu'il s'agit la d'une crise créée, et la seule façon de la résoudre ce sera avec un gouvernement encore plus grand. Poor Richard résume le plan dans ses nouvelles :

    En posant le flot d'enfants immigrés comme une «crise humanitaire», le président Obama a plus de poids pour offrir de l'aide juridique et physique aux mineurs immigrés clandestins. Cela crée une raison encore plus attrayante pour les parents en Amérique centrale et du Sud d'envoyer leurs enfants à la frontière, souvent non accompagnés. Les parents savent que leurs enfants vont être pris en charge une fois qu'ils sont a ​​la frontière. Le résultat est que l'ensemble du système est complètement dépassé et inapplicable.

    C'est sans doute pourquoi le Général de la Marine John Kelly, commandant de SOUTHCOM, appelle la récente flambée d'immigration illégale à la frontière sud de l'Amérique "une menace à l'existence même des États-Unis".

    http://truthstreammedia.com/congressmen-yes-obama-is-using-cloward-piven-strategy-to-collapse-the-system/

    RépondreSupprimer
  9. EH BIEN!!!! INUTILE DE DIRE QUE CA VA ETRE LA RUEE !!!

    Crise de la frontière REVELEE! Le Mexique a passé un accord afin de transporter en toute sécurité les illégaux à la frontière américaine !

    Publié le 9 juillet 2014
    Lundi, le Président mexicain Enrique Peña Nieto et le Président guatémaltèque Otto Perez Molina ont tenu une conférence de presse conjointe à Playas de Catazaja, au Mexique, pour annoncer officiellement un accord pour rendre plus facile la traversée du Mexique des illegaux qui souhaitent se rendre aux États-Unis depuis l'Amérique centrale.

    Le Programme Frontière Sud afin d'améliorer le passage, fournira plus de points de contrôle frontaliers le long de la frontière entre le Mexique et le Guatemala, et offrira plus de protection et même des soins médicaux d'urgence à ceux qui font route vers le nord. Les étrangers en situation irrégulière recevront une carte dite de séjour régional.

    http://www.youtube.com/watch?v=dU5g24tQ6VI

    RépondreSupprimer
  10. a l'anonyme de 14:56 Merci pour les renseignements. Nous avons quitte le système le plus possible, mais tant qu'il tient encore debout il nous faut bien continuer de gagner encore un peu d'argent, nous ne sommes pas rendus totalement autonomes hélas. Donc l'un de nous 2 a du continuer a gagner des sous. Mais il reste le moins longtemps possible et revient. Mais a chaque fois c'est l'angoisse.. et la les choses se précisent de plus en plus nous allons tout faire pour qu'il n'ait pas a repartir cette fois ci.

    RépondreSupprimer
  11. Un laboratoire d'armes biologiques US en Sierra Leone à l'épicentre de la flambée de fièvre Ebola

    Une magnifique morceau de propagande : le journal The Telegraph semble préparer le public britannique à une épidémie sous fausse bannière Ebola aux Jeux du Commonwealth qui partirait de Glasgow le 23 juillet.

    http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/africaandindianocean/guinea/10942598/Ebola-out-of-control-in-West-Africa-as-health-workers-rush-to-trace-1500-possible-victims.html

    Le Telegraph enterre un aspect clé de l'histoire - la preuve qu'un laboratoire US d'armes biologiques en Sierra Leone lié a la Fondation Soros et a la Fondation Bill et Melinda Gates est probablement à l'origine de l'épidémie d'Ebola en cours.

    Alors que The Telegraph enterre des faits sur l'existence de cet hôpital ou se situe un laboratoire de recherche d'armes biologiques et ne tient pas compte des informations contenues dans les fiches de Contrôle de la Maladie Ebola du CDC qui identifient les hôpitaux comme le lieu où une épidémie d'Ebola est la plus susceptible de se produire, le reporter du Washington Post, Terence McCoy, est entré dans le royaume des contes de fées en blâmant la flambée actuelle Ebola sur la déforestation.

    http://www.washingtonpost.com/news/morning-mix/wp/2014/07/08/how-deforestation-and-human-activity-could-be-to-blame-for-the-ebola-pandemic/?tid=hp_mm

    La fiche d'information CDC Ebola admet sur la première page que les cliniques et les hôpitaux sont «souvent» les lieux de manifestations d'Ebola.

    La fiche d'information CDC indique également que les tous premiers décès d'Ebola en 1976 ont été causés par "... (contact personnel étroit et par l'utilisation d'aiguilles et de seringues contaminées dans les hôpitaux/cliniques)".

    Dans la deuxième épidémie d'Ebola en 1976 au Soudan tuant 151 personnes, «la maladie a été propagée principalement par contact étroit du personnel dans les hôpitaux», dit le CDC dans un langage qui ne peut pas être plus clair.

    McCoy, qui dit qu'il est difficile d'établir une chronologie de cette horrible infection, préfère, cependant, déformer les faits concernant Ebola qui a ses origines dans les hôpitaux, que tout le monde peut lire en ligne, pour exciter la peur chez les lecteurs avec des théories de divertissement.
    .../...
    "...... McCoy aspire à créer du suspense comme les meilleurs écrivains de fiction. "Le premier contact se produit souvent dans des communautés rurales reculées où une victime touche une carcasse d'animal infecté, et les choses empirent rapidement à partir de là."
    .../...
    ...ignorant encore la fiche CDC, qui admet que dans les cas où les êtres humains sont entrés en contact avec des singes infectés dans des centres de quarantaine aux États-Unis, les humains ne sont pas tombés malades ou morts de la fièvre Ebola.

    Les populations locales en Afrique de l'Ouest semblent savoir, sans avoir à lire la fiche CDC Ebola, que les hôpitaux et le personnel médical propagent le virus Ebola. The Telegraph rapporte que des personnes brandissant des couteaux ont encerclé un véhicule de la Croix-Rouge en Guinée.

    RépondreSupprimer
  12. (suite)

    La participation des hôpitaux expliquerait aussi pourquoi le virus Ebola est apparu dans cette partie de l'Afrique pour la première fois et dans de nombreux endroits différents à peu près au même moment.

    Étant donné que le CDC admet lui-même que les hôpitaux sont, en fait, la source probable de toute épidémie d'Ebola, la question se pose de savoir quel hôpital spécifique pourrait être à l'origine de l'épidémie d'Ebola en cours?

    À l'épicentre de l'épidémie actuelle du virus Ebola se trouve l'hôpital Gouvernemental de Kenema en Sierra Leone, qui abrite un des laboratoires d'armes biologiques de biosécurité niveau 2 des États-Unis avec des liens vers la Fondation Bill et Melinda Gates et la Fondation Soros.

    Des scientifiques de biodéfense américains ont travaillé au laboratoire sur les fièvres virales comme le virus Ebola depuis au moins 2011.

    http://www.nti.org/gsn/article/biodefense-scientists-fight-lassa-fever/

    La liste des noms des partenaires et des personnes qui dirigent le laboratoire d'armes biologiques du virus de la fièvre à l'intérieur de l'hôpital public de Kenema se lit comme un appel nominal des organisations du Nouvel Ordre Mondial.

    "" Le Consortium est une collaboration entre Tulane, Scripps Research Institute, Institut Broad, l'Université Harvard, l'Université de Californie à San Diego, Université du Texas Medical Branch, auto-immune Technologies LLC, Corgenix Medical Corporation, hôpital public de Kenema (Sierra Leone), Irrua Specialist Hospital enseignement (Nigeria) et divers autres partenaires en Afrique de l'Ouest. ... Le Consortium entend étendre ce programme à d'autres agents infectieux importants tels que Ebola, Marburg et d'autres arénavirus qui sont d'une grande préoccupation pour la santé publique et le bioterrorisme ", indique le site du laboratoire d'armes biologiques.

    http://vhfc.org/consortium

    RépondreSupprimer
  13. (suite et fin)
    Le site admet que le professeur Robert F. Garry "gère actuellement le consortium de scientifiques qui développent des méthodes modernes de diagnostic pour plusieurs agents pathogènes de biodéfense."

    http://vhfc.org/consortium/people/garry

    Dr James E. Robinson "est un chercheur collaborateur dans quatre grands projets de consortiums financés par la Fondation Bill et Melinda Gates."

    http://vhfc.org/consortium/people/robinson

    Dr Pardis Sabeti a reçu des bourses de la bourse Rhodes, la bourse Soros, la bourse en Science L'Oréal Femme, selon le site.

    http://vhfc.org/consortium/people/sabeti

    Scientifique Stephen Gire a des liens avec le CDC et l'armée des États-Unis.

    Il "a passé du temps dans les Centers for Disease Control and Prevention faisant des recherches sur les maladies infectieuses à transmission vectorielle. Il a ensuite déménagé à compléter une maîtrise en santé publique à l'Université Columbia et une bourse de trois ans avec l'Institut de l'armée américaine de recherche médicale des maladies infectieuses (USAMRIID). Il a étudié les virus comme le virus du Nil occidental, la fièvre dengue, Ebola et la variole du singe, et il organise des formations sur place dans les techniques biologiques pour le personnel de laboratoire dans les pays en développement ".

    http://vhfc.org/consortium/people/gire

    Relier les points, il est raisonnable de demander une enquête pour déterminer si ce laboratoire d'armes biologiques particulier des États-Unis, à l'épicentre géographique de l'épidémie en court, a effectivement causé cette épidémie.

    En 2009, Baxter en Autriche a été pris a contaminer 72 kilos de la grippe saisonnière avec le virus mortel de la grippe aviaire dans son laboratoire de niveau de biosécurité 3. Il est apparu plus tard à partir de documents publiés sur Wikileaks que Baxter était un bien des États-Unis de défense ou militaire.

    Faits et documents, ainsi que le battage médiatique indiquent que des attaques bioterroristes Ebola sous fausses bannières dans les hôpitaux et les cliniques contre des citoyens américains et britanniques utilisant des occasions comme les Jeux du Commonwealth en Écosse afin de semer la panique.

    L'objectif est de mettre en œuvre la loi martiale contenue dans les plans en cas d'épidémie et de pandémie et ainsi prendre le contrôle total de la population à un moment où le système financier est proche de l'effondrement.

    Traduit par Valerie
    Source = http://birdflu666.wordpress.com/2014/07/08/us-bioweapons-lab-in-sierra-leone-at-the-epicentre-of-ebola-outbreak/#more-6323

    RépondreSupprimer
  14. Courage Valérie et merci pour toutes ces infos !!

    Françoise

    RépondreSupprimer
  15. Valérie, un conseil qui vaut de l'or : prier très fort pour le retour sain et sauf de ton mari !

    Je prie pour cela de mon côté, et que ta famille soit protégée ! Je suis chrétienne.

    Merci d'avoir résumé si bien tous ces points à propos de l'Ebola.

    Pour ce qui est de l'effondrement prochain et " programmé" du système économique mondial, si on en croit l'interview donné par Christine LAGARDE du FMI en janvier 2014, une date en ressortirait... le 20 juillet 2014... que va-t-il se passer à ce moment-là ???

    Anonyme de 14:56

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de tout coeur pour vos prières. Nous prions aussi tous les soirs.
      Concernant le 20 juillet, et ce qu'a dit lagarde avec eux on ne s'est jamais, bien qu'ils ne se cachent plus guère, on peut s'attendre a tout, c'était peut-être aussi pour nous faire regarder ailleurs et autre chose de "caché" dans son discours nous a échappé.

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés