Suivre ce blog via Facebook

mercredi 30 mai 2012

Un virus capable de transformer la nature même d'une créature [et d'un humain]

Des scientifiques de l'Université de Penn State ont trouvé un virus capable d'exécuter des actions étranges, qui dénaturent les espèces.  Habituellement, les chenilles retournent dans le sol après s'être nourries, mais le "baculovirus" les reprogramme pour rester dans les arbres pour infecter d'autres créatures.  Une fois infectées, les chenilles tombent malades et meurent.  Il y a d'autres gènes dans le virus qui font que les chenilles fondent.

Les scientifiques prétendent qu'un virus peut transformer le comportement de ses hôtes et que d'autres créatures comme les fourmis peuvent être touchées et forcées à infecter d'autres fourmis. 

Les créatures [et les humains] peuvent être "programmées", avec ce virus, à un changement de leur comportement, de leur instint, de leur nature propre.

Source:



2 commentaires:

  1. Mélangez ce genre de virus avec d'autres virus ou bactéries, comme la "mangeuse de chair" ou d'autres qui pourraient être spécialisées pour bouffer le cerveau, disséminez le tout à grande échelle, et vous aurez une belle épidémie de zombies.

    Tiens, drôle de coïncidence, on a incité du monde un peu partout autour de la planète depuis les deux dernières années environ à participer à une "marche des zombies" dans le but de sensibiliser la population, de façon soi-disant amusante, à se prémunir contre un tel fléau.

    Quand les autorités réelles décideront que c'en est assez de toute la population qui est en trop et indésirable, elles tireront celle-ci du rêve dans lequel elles l'entretiennent et la précipiteront dans une réalité crue et implacable pour laquelle les "sacrifiés" n'auront jamais été préparés.

    Oui, les portes de l'Abattoir sont à veille de s'ouvrir bien grandes et les rires sots et niais feront place aux pleurs et grincements de dents...

    RépondreSupprimer
  2. je rappel à toute et à tous qu’il y a un remède contre tous les virus en études actuellement ! donc rien n'a craindre normalement .

    Un médicament efficace contre tous les virus ?



    LFb8AjdCbuudL3cg4Ezzdzl72eJkfbmt4t8yenImKBU8NzMXDbey6A_oozM.jpgLe laboratoire Lincoln du MIT est un centre de recherche et développement du Département de la Défense des Etats-Unis, très fortement orienté sur les technologies de défense militaire. Autrement dit, les chercheurs du centre sont surtout occupés par le développement d'une défense anti-missiles, et la création d'outils de surveillance et d'espionnage satellitaires, etc...

    Mais, dans le cadre de la "sécurité nationale", ils sont amenés à empiéter sur d'autres champs de recherche scientifique, notamment la recherche médicale destinée à prévenir des attaques à l'arme biologique comme les bombes bactériologiques ou virologiques. C'est ainsi que des chercheurs du centre ont développé un médicament révolutionnaire, potentiellement capable de détruire presque toute infection virale connue : l'antiviral DRACO.

    Cet antiviral serait capable de détecter les cellules infectées par tout type de virus, et de les détruire. Petite explication. Quand un virus infecte une cellule, il en prend le contrôle afin de créer des copies de lui-même, dans le but de se multiplier. Durant le processus, le virus crée donc de l'ARN que l'on ne trouve pas dans les cellules humaines non infectées. Le médicament DRACO parvient à différencier les cellules infectées des autres, grâce à la présence de cet ARN étranger, et "ordonne" à la cellule contaminée de s'auto-détruire.

    Les chercheurs ont testé le médicament sur 15 virus connus, aussi bien sur des cellules humaines qu'animales, et ont découvert qu'il était efficace dans tous les cas de figure pour le moment, il est ainsi capable de traiter les virus suivants : la dengue, les rhinovirus (ce qui en fait un médicament contre le rhume), la grippe H1N1, un des virus provoquant la gastro-entérite, un des virus provoquant la poliomyélite, ainsi que différents types de fièvres hémorragiques.

    L'équipe de recherche est en ce moment même en train de tester l'efficacité du traitement sur denouveaux virus, et entend breveter le médicament très rapidement. D’après les scientifiques, ce médicament à très large spectre pourrait probablement traiter les cas de SRAS, ou d’hépatite C. On ne connaît pas encore l'effet de DRACO sur les rétrovirus, mais s'il pouvait nous débarrasser du VIH, ce serait l'une des meilleures nouvelles du début du siècle...



    AgoraVox

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés