Suivez ce blog via Facebook

lundi 11 juillet 2016

Angela Merkel reconnaît que des terroristes se mêlent aux flux de migrants

* Wow, quelle illumination direz-vous! Mais non, ce n'est un aveu de "responsabilité", elle a été forcée de l'admettre puisque son chef des renseignements a révélé qu'une dizaine de membres de l'État islamique étaient entrés sur le continent grâce au flux de migrants...

Championne de la cause de l'accueil des réfugiés en Europe, la chancelière allemande a reconnu que les vagues migratoires en direction du continent avaient été utilisées par des organisations terroristes pour y faire entrer certains de leurs hommes.

«Le flux de réfugiés a [...] été utilisé pour faire entrer des terroristes [en Europe]» a affirmé la chancelière allemande, Angela Markel, devant des militants chrétiens-démocrates de son parti, la CDU.

L'aveu, inédit dans la bouche de la chancelière, survient une semaine après que le chef des renseignements allemands, Hans Georg Maassen, a révélé que 17 membres de Daesh avaient pénétré sur le continent en se faisant passer pour des réfugiés. Début juin, en outre, un projet d'attentat à Düsseldorf impliquant un groupe de Syriens liés à l'Etat islamique avait été déjoué par les autorités.

Un aveu difficile pour la plus grande partisane européenne de l'accueil des migrants

Depuis le début de la crise migratoire que traverse l'Europe, Angela Merkel s'est distinguée des autres dirigeants nationaux par son soutien acharné à une politique d'ouverture des frontières, présentée comme un devoir d'humanisme vis-à-vis des populations touchées par les guerres civiles.

Cet engagement a été applaudi par un certain nombre de médias et d'experts, qui présentent la venue d'immigrés comme une chance pour l'économie allemande, en proie à une crise démographique. Le prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz, notamment, avait loué la politique migratoire de Merkel, capable selon lui de garantir la puissance de l'Allemagne sur le long terme.

En 2015, la chancelière s'était engagée à accueillir 800 000 migrants (soit quatre fois plus qu'en 2014), contribuant à l'exacerbation des flux migratoires vers le continent : environ un million de migrants, en partie originaires de Syrie, étaient finalement entrés dans le pays l'année dernière.

Lire la suite:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés