Suivez ce blog via Facebook

dimanche 24 juillet 2016

Nice, puis Munich: un journaliste allemand deux fois témoin de l'horreur

* Le journaliste "indépendant", Richard Gutjahr, raconte son témoignage de l'attentat de Nice sur le site de Spiegel  et du Daily Mail (traduire en français).

Voici une entrevue vidéo donnée par Richard Gutjahr à propos de ce qu'il a vu lors de l'attentat sur Nice:

Richard Gutjahr est marié à Einat Wilf, une femme politique israélienne qui a couru pour la présidence du Congrès juif mondial. Détails sur ce lien:


Un journaliste allemand indépendant a filmé l'attentat de Nice le 14 juillet. Vendredi soir, il était à Munich, devant le centre commercial juste après la fusillade.

Journaliste indépendant bavarois, c'est lui qui, depuis le balcon de son hôtel, a tourné au smartphone la vidéo où l’on voit Franck, le héros au scooter, tenter de stopper le camion sur la Promenade. Des images qui ont été diffusées par trois chaînes de télévisions allemandes, notamment dans le journal du soir d’ARD. Des extraits du film ont par la suite été largement repris sur Internet.

L’homme était à Nice en vacances, à titre privé. Il a indiqué dans une interview au Spiegel qu’il y passait "un week-end prolongé" et voulait "vivre pour la première fois" la fête du 14 Juillet en France.

Huit jours plus tard, vendredi soir, les internautes le retrouvent à Munich, son lieu de résidence principale. Sur son compte Twitter suivi par près de 90.000 personnes, le journaliste poste quelques photos de l'intervention policière après l'attaque du forcené. Une fusillade qui a fait 9 morts et 27 blessés, et qui n'est, selon les premiers éléments de l'enquête, pas liée à un mobile islamiste.

"Je suis devant le centre commercial", a-t-il notamment twitté selon le quotidien allemand Die Welt, accompagné d'un cliché des forces de l'ordre se préparant à donner l'assaut.

Le Tagespiegel ajoute que ces publications ont suscité l'émoi sur le réseau social, des twittos l'accusant de dévoiler des informations qui auraient pu servir au forcené. Richard Gutjahr précise alors que les photos ont été prises "30 minutes avant leur publication".

Avant de les effacer, suivant les consignes de la police allemande, et de s’excuser:

"J’ai fait une erreur aujourd’hui. Je n'arrivais pas à croire que je me retrouvais à nouveau dans une telle situation. Les images sont désormais supprimées." 

Source:
http://www.varmatin.com/faits-divers/nice-puis-munich-un-journaliste-allemand-deux-fois-temoin-de-lhorreur-66756

3 commentaires:

  1. après le 11 septembre, le reste c'est facile

    RépondreSupprimer
  2. J'aime bien l'article de VeteranNews que tu as mis dans un autre article à ce sujet. Quelle coincidence. Douteuse par les temps qui courent.

    Il y a le monologue d'Yvon Deschamps qui n'arrête pas de me hanter depuis que ces attentats hebdomadaires se produisent... CABLE TV. Tu te souviens Isabelle? Il vante ce côté spectacle des nouvelles américaines. Broadway et la 42e ... noire de monde...et l'auto qui fonce dans le tas. La télé est là avant que ça se produise et montre les corps qui retombent.
    Corpus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je ne me souviens pas, mais je constate que Deschamps fut et sera toujours un humoriste digne de porter ce nom parce qu'il en a fait un médium pour susciter la réflexion individuelle et collective. Contrairement aux "vendeux de billets" qui sont louangés par plusieurs Québécois parce qu'ils sacrent aux trois mots et parce qu'ils parlent "pipi, caca, vulve et pénis"! Du pain et des jeux... :0)

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés