Suivez ce blog via Facebook

mardi 12 juillet 2016

Horizon de guerre civile, de guerre raciale, pouvant mener à la loi martiale

Je lis depuis quelques heures les blogs, les sites américains et les publications de groupes qui appellent à une mobilisation contre la brutalité policière et je constate que tout cela pourrait dégénérer, au cours des prochains jours, en une véritable guerre civile. La violence et la vengeance teintent les messages qui sont envoyés par les promoteurs de ces groupes.

Les forces policières sont déjà sur les dents et doivent être en train de se préparer de façon musclée à ce "Jour de rage" organisé pour vendredi dans des dizaines de villes américaines. Considérant l'assassinat des policiers à Dallas et considérant que tous les manifestants ont potentiellement une arme dissimulée sur eux, la situation pourrait dégénérer très rapidement, d'un côté comme de l'autre. Nous savons que des "agitateurs" prennent part à ce genre de manifestations, certains parmi les rangs des forces policières et d'autres, des civils, payés par des organisations privées.

Je continue de croire qu'il n'y aura pas d'élections présidentielles en 2016 et que des événements comme une guerre civile, une guerre mondiale ou un effondrement économique vont "obliger" les mesures d'urgence et le prolongement du mandat d'Obama qui deviendra le seul chef exécutif du pays avec son État major. 

Les États-Unis vivent déjà un conflit racial, qui prend de l'ampleur de jour en jour, et qui peut à tout moment déclencher la loi martiale. Et la loi martiale décrétée dans plusieurs grandes villes américaines va forcément nécessiter des renforts aux forces policières de comtés, des États et aux agents du FBI. C'est là qu'entreront en scène les militaires américains soutenus par les armées de l'ONU, troupes de soldats et de policiers, puisque depuis le mois de mai dernier, ces "casques bleus" ont le droit d'intervenir dans 29 pays (dont les États-Unis) pour "protéger les civils".

3 commentaires:

  1. On vas vraiment passé un sale quart d'heure très bientôt, tout est en ébullition....Espérons que ses prochains jours sombres feront place à de meilleurs lendemain !

    RépondreSupprimer
  2. Pas d'élection présidentielle en 2016 aux USA ? Pas impossible d'autant que les chances de Trump de l'emporter ne sont absolument plus négligeables.

    Je pense peu ou prou la même chose de la présidentielle française de 2017. J'imagine qu'une situation similaire de guerre civile peut survenir sur notre territoire, suite à un nouvel attentat qui pourrait mettre le feu aux poudres et imposer une loi martiale providentielle pour la gouvernance actuelle devenue à force d'incompétence, parfaitement illégitime.

    Ce qui permettrait à Valls, un individu notoirement inquiétant et très impopulaire, d'atteindre le pouvoir, tel que l'a décidé Bilderberg, sans passer par la voix des élections.

    Enfin bref, il ne s'agit pas de prophéties autoréalisatrices mais bel et bien d'un vent qui gronde et que tout un chacun peut ressentir et craindre raisonnablement, pour peu qu'il délaisse sa gangue de robot biologique ...

    RépondreSupprimer
  3. Mon opinion : que l'on se garde de tomber dans le panneau et de participer à ce genre d'événement bien 'agité' organisé par l'agitprop illuminati. Je rappelle Talleyrand : 'Bien agiter le peuple avant de s'en servir.'
    Il faut s'affranchir de ces dirigeants qui nous manipulent. Un gros congédiement mondial.
    Corpus

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés