Suivez ce blog via Facebook

lundi 13 avril 2015

La guerre à la liberté vaccinale semble être belle et bien déclarée: Les parents de New York qui s'opposent aux vaccins de leurs enfants pourront être tenus d'obtenir un avis médical en vue d'une exemption vaccinale

* Comme je l'ai mentionné à plusieurs reprises sur ce blog, il est évident que les gouvernements, en collusion avec l'industrie pharmaceutique, vont exercer de plus en plus d'oppression sur les parents qui refusent la vaccination et ce, jusqu'à interdir l'accès des enfants à l'école. Cette dictature pharmaco-médicale, armée de scientifiques bien graissés par le lobby, va obliger l'exclusion sociale des non-vaccinés au nom de la santé publique. La liberté vaccinale est sur le point d'être anéantie dans à peu près tous les pays occidentaux. Nous assistons à l'idéologie de la "marque de la bête", laquelle annonce que tous ceux et celles qui refuseront de la porter, dans ce cas-ci un vaccin, ne pourront ni vendre ni acheter. Donc, adieu à la sécurité sociale, aux prestations de chômage, aux allocations gouvernementales, à l'accès aux garderies, à l'éducation, voire même à tous les services publics. 

Tout ça semble sorti d'un roman d'anticipation? C'est pourtant ce qui est en train de se produire sous nos yeux dès maintenant. Le rythme d'accomplissement de l'agenda mondialiste/fasciste est accéléré par la grogne populaire et les libertés individuelles sont, à mon sens, piégées de tous les côtés. Quels-sont nos recours alors que les gouvernements ont à leur disposition des armées de policiers, de soldats et mercenaires, de technologies psychonévrotiques et de contrôle des foules? Revenons à la simplicité de la fable, celle où la fourmi ne compte que sur elle-même pour survivre pendant que la bestiole arrogante s'écoute chanter! 

Un sénateur de l'état prépare un projet de loi qui obligerait les parents qui ne veulent pas faire vacciner leurs enfants de prouver qu'ils ont été conseillés par un médecin [les médecins font le serment de ne jamais contredire le consensus médical...].

«Je crois en la science et la science est clair que les vaccins sont la bonne réponse pour aider nos enfants à éviter la maladie», a déclaré le démocrate Michael Gianaris, promoteur du projet de loi.

La législation, qui sera présentée lundi, implique qu'il faudra que les parents qui veulent refuser la vaccination de soumettre à l'école de leur enfant un affidavit signé par un médecin disant qu'ils ont discuté des risques médicaux liés à la vaccination.

"L'idée est que l'éducation permettra de surmonter les ragots anecdotiques qui menacent la santé des enfants à travers le pays aujourd'hui», a déclaré Gianaris.

Source:
http://www.nydailynews.com/news/politics/exclusive-queens-pol-pushes-law-challenge-anti-vaccines-article-1.2182786

5 commentaires:

  1. j ai vu sur lcn cette nuit que le premier ministre de l australie veut couper les allocations aux parents si ils ne font pas vacciné leurs enfants

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voici le lien: http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2015/04/bientot-plus-dallocations-sans.html

      Supprimer
  2. Bonjour,
    Quelque chose de puissant est en train de se produire auprès des populations, ici, en France... Une grande majorité de personnes continue son train train métro boulot dodo mais avec des doutes plein la tête sur le bien-fondé de la société dans laquelle ils vivent.
    Quelques groupes d'entraides se montent petit à Français à se rassembler le 14 Juillet à Paris pour une seconde révolution Française...
    Dans un cadre nettement plus pacifique, je prépare en ce moment même une association dont le but sera de créer une communauté qualifiée de "0 Euros". Il s'agit d'une association qui vise à montrer que très rapidement, on peut vivre dans une communauté basée à 100% sur l'échange, le troc de services. Ainsi, un boulanger pourra fournir du pain à un maçon, qui à son tour construira la maison du boulanger avec l'aide de la communauté, et....
    Le but : auto-suffisance énergétique, alimentaire, sécuritaire.
    Il ne s'agira nullement de vivre reclus comme des mormons, mais de prouver au gouvernement Français que l'argent dont nous ne sommes esclaves ne sert à RIEN ! Et ainsi reprendre nos droits fondamentaux, prôner une désobéissance civile, dans le calme, le respect de chacun, l'amour et l'humour :)
    Pour un gouvernement comme le notre qui cherche le conflit civile, rien de tel que l'ordre, le calme et la discipline pour les destabiliser !

    Merci pour ce blog que je suis depuis quelques années maintenant, très bonne continuation !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'autosuffisance communautaire, seule capable de soutenir tous nos besoins, est notre seule option à moyen et long terme. Tous les prix à la consommation et les services augmentent, nos salaires stagnent sans compter les pertes d'emploi massives dans tous les pays occidentaux. Le niveau d'endettement des familles explose et de plus en plus d'entre elles doivent faire l'épicerie par carte de crédit parce qu'il ne reste plus rien après avoir payé les nécessités liées à la maison et au travail (essence, téléphone, électricité, télévision, internet.....).

      Sans tomber dans une utopie illusoire, il nous faut nous rapprocher de cultivateurs, d'éleveurs, de gens concernés par leur survie quotidienne. Il nous faut abaisser au maximum nos besoins, nos désirs. Le seul fait d'avoir un lieu où se loger et de pouvoir manger 3 repas par jour est une véritable bénédiction!

      Il nous reste ensuite à partager notre abondance pour donner un sens et une essence à notre vie!

      Supprimer
    2. D'accord à 100% !
      Beaucoup de personnes le comprennent, le ressentent. Beaucoup se demandent pourquoi ils continuent de se lever le matin pour aller bosser dans en une entreprise pour laquelle il ne ressentent aucune affinité, si ce n'est faire du profit...

      Laissons faire les choses, elles arrivent d'elle-même, peu importe ce que voudront les "grands" de ce monde...

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés