Suivre ce blog via Facebook

Supportez financièrement ce blog (paiement par cartes de crédit via le site sécurisé Paypal)

lundi 17 juin 2013

Quelques 80 000 forces militaires formées par le Hezbollah libanais sont prêtes à lancer une offensive terrestre pour reprendre la ville commerciale d'Alep en Syrie

* Une toute petite étincelle a le potentiel de déclencher un domino explosif capable d'embraser cette région du globe et d'impliquer l'ensemble des pays dans une véritable déclaration de guerre mondiale.  Lorsque scellée par un Traité de paix de 7 années, la fin de cette guerre signifiera le début des douleurs de l'enfantement et  l'arrivée de celui [l'Antéchrist] qui mènera toute l'humanité vers une déroute et une confusion sans commune mesure.

Selon un rapport publié en Grande-Bretagne, du Sunday Times, un commandant du Hezbollah a déclaré que les combattants appartenant à la Force de défense nationale de la Syrie (NDF) ont appris «à combattre rue par rue."

Les combattants ont également été formés par les Gardiens de la révolution iranienne, a ajouté le journal.

Le commandant a déclaré dimanche que le Hezbollah ne déploiera pas ses combattants à Alep, mais qu'il fournira seulement un appui tactique aux forces loyales au président syrien Bachar al-Assad.

"La bataille pour Alep sera combattue par le NDF et l'armée syrienne, le Hezbollah surveille et conseille les tactiques militaires, la façon de coordonner et de mener l'offensive," a déclaré le commandant du Hezbollah cité par le Sunday Times.

Retrouver Alep "renforcerait l'impression croissante» que Assad est en train de gagner la guerre, selon le journal.

Vendredi, le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah a déclaré que l'intervention de sa milice en Syrie est venue en réponse à un «projet global» mené par les Etats-Unis et Israël pour contrôler non seulement la Syrie, mais le Moyen-Orient dans son ensemble.

Le commandant du Hezbollah a déclaré au Sunday Times que leur groupe est intervenu dans Qusayr en raison de la menace directe du groupe extrémiste islamiste, Jabaht al-Nursa, affilié à Al-Qaïda, aux frontières du Liban.

"Alep n'est plus qu'une question syrienne", a-t-il dit, ajoutant que le groupe poursuivra ses efforts de soutien car il veut «assurer la survie du régime d'Assad" pour préserver ce qu'il considère comme "l'axe de résistance" contre Israël.

Le groupe soutenu par l'Iran, un proche allié du Assad, a initialement justifié son implication dans le conflit syrien en disant qu'il voulait défendre les villages le long de la frontière où les chiites libanais vivent, et le sanctuaire Sayyeda Zeinab près de Damas, qui est vénéré par les chiites autour du monde.

Pendant ce temps, les militants de l'opposition syrienne ont rapporté que les forces du régime ont tiré 700 missiles dimanche vers le sud de Damas.

Source:
http://english.alarabiya.net/en/News/middle-east/2013/06/16/Hezbollah-trains-Assad-forces-for-Aleppo-offensive-.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés