Suivre ce blog via Facebook

jeudi 13 juin 2013

Vancouver et San Francisco, même destin?

La Colombie-Britannique, qui a vécu 22 tremblements de terre majeurs au cours des 11 000 dernières années, pourrait en vivre un nouveau prochainement, montre une étude canadienne.

Le dernier tremblement de terre géant dans cette région remonte aux alentours de l'année 1700, selon les analyses de la chercheuse Audrey Dallimore et ses collègues de l'Université Royal Roads. Pour le déterminer, ils ont étudié une carotte de sédiments de 40 mètres de long prise au fond de l'océan Pacifique, au large d'Effingham Inlet, à l'ouest de l'île de Vancouver.

Les chercheurs ont utilisé un examen au carbone 14 à la fine pointe de la technologie. Ils ont aussi déterminé qu'un « mégaséisme » dans la zone s'étirant du nord de l'île de Vancouver au sud de la Californie se produit tous les 500 ans.

Les chercheurs disent que c'est la première fois qu'une carotte sédimentaire permet d'analyser avec une telle précision l'histoire sismique de la Colombie-Britannique.

Les données montrent aussi que les intervalles entre deux événements majeurs peuvent s'étirer jusqu'à un millénaire.

Le prochain mégaséisme sur la côte du Pacifique peut donc frapper demain ou dans des centaines d'années. Il n'en reste pas moins que la Colombie-Britannique est bel et bien dans la zone de risque et que le fait de le savoir devrait aider les communautés côtières à mieux préparer leurs mesures d'urgence, note Mme Dallimore.

Le détail de ces travaux, réalisés en collaboration avec des scientifiques de l'Université de la Californie, est publié dans la Revue canadienne des sciences de la terre (Canadian Journal of Earth Sciences).

Source:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés