Suivre ce blog via Facebook

jeudi 22 août 2013

La surveillance globale par la reconnaissance faciale devient réalité aux États-Unis selon de nouveaux documents


Le gouvernement américain a fait des progrès sur le développement d'un système de surveillance qui serait jumelé à des ordinateurs avec des caméras vidéo pour numériser les foules, pour identifier automatiquement les gens par leur visage.  Le Département de la Sécurité Intérieure a récemment testé un projet de balayage de foule appelé le "Système de surveillance optique biométrique", ou BOSS [on sait qui est le boss!].  

Après deux ans de développement financé par le gouvernement, les chercheurs disent qu'ils font des progrès significatifs concernant le système.  Il aura fallu plus d'une décennie pour construire un système qui saura associer les visages des individus dans une foule avec leurs noms pour ensuite les répertorier sur une liste de surveillance.  Cette liste servira à rechercher ou identifier des personnes soupçonnées de terrorisme, à capturer des criminels et fugitifs ou à identifier des tricheurs dans les casinos.

La correspondance automatique des photos s'est grandement améliorée au cours des dernières années avec Facebook qui a expérimenté cette technologie [Facebook: "Livre contenant des visages"...].

L'effort pour construire le système BOSS a nécessité 5,2 millions de dollars, un contrat entre le gouvernement fédéral et la société Electronie Warfare Associates, une entreprise de défense de la région de Washington.  La société a travaillé avec le laboratoire Aly Farag, une université de Louisville spécialisée dans la vision par ordinateur.

Le FBI consacre 1 milliard de dollars US pour déployer un système "Next Generation Identification" qui fournira une base de données nationale pour aider la police locale à vérifier les identités.

Source:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés