Suivre ce blog via Facebook

mardi 6 août 2013

"Situation d'urgence" à Fukushima, alors que de l'eau radioactive se déverse dans l'océan

L'autorité de sûreté nucléaire japonaise critique vivement l'opérateur de la centrale, lequel ne parvient pas à contenir l'eau radioactive qui se déverse dans l'océan.

L'opérateur de la centrale nucléaire de Fukushima, le japonais Tepco, ne parvient pas à contrôler la fuite. De l'eau hautement radioactive se déverse dans l'océan à partir de la centrale, endommagée par un séisme et un tsunami il y a deux ans. Il s'agit d'une "situation d'urgence", a déclaré lundi un responsable de l'autorité nucléaire japonaise. Mardi 5 août, la situation n'est pas maitrisée. 

Le 22 juillet, Tepco avait reconnu pour la première fois que des eaux souterraines radioactives s'étaient probablement écoulées dans l'océan Pacifique.

Tepco mis en cause 

Cette eau contaminée a atteint une barrière en sous-sol. Elle est en train de monter vers la surface selon Shinji Kinjo, responsable d'un groupe de travail à l'Autorité de régulation nucléaire (NRA). Ce dernier s'est inquiété que cette fuite ne dépasse les limites légales d'écoulement radioactif et a mis en cause Tepco, attaqué sur sa capacité à protéger durablement le site et ses alentours.

"Les contre-mesures prévues par l'opérateur de la centrale, Tokyo Electric Power (Tepco), ne sont qu'une solution temporaire, a-t-il estimé, "et Tepco ne réalise pas que l'heure est grave. C'est pourquoi nous ne pouvons tout simplement pas laisser cela à Tepco tout seul", a déclaré Shinji Kinjo.

Des estimations inquiétantes 

La compagnie a avoué fin juillet que de l'eau souterraine pleine de tritium, strontium, césium et autres éléments radioactifs ne stagnait pas sous terre, comme prétendu pendant des semaines, mais allait jusqu'à l'océan. Entre 20 et 40 000 milliards de becquerels ont fui dans les eaux de l'océan de mai 2011 à juillet 2013, date à laquelle l'opérateur a communiqué ces chiffres. C'est la première fois que Tepco publie ses estimations depuis le séisme du 11 mars 2011.

Source:

6 commentaires:

  1. Je me suis commandé un détecteur de radiation il y a 2 jours. Après coup, je me trouvais "fou et niaiseux"... mais aujourd'hui, j'ai très hâte de le recevoir et de l'essayer ! Il sera branché en permanence sur mon ordinateur et fera des relevés automatiquement tous les jours. Ça faisait longtemps que je voulais savoir qu'est-ce qui se passe au niveau des radiations ici au Québec.

    RépondreSupprimer
  2. Tu es loin d'être fou et niaiseux puisque bientôt, ton Geiger sera plus informatif et utile que tous les thermomètres plantés devant nos fenêtres! Tiens-nous informé... Tu es dans quelle région?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis à 10 minutes au nord de Ste-Adèle dans les Laurentides. J'ai hâte et j'ai peur de mon premier relevé avec mon appareil.
      Je veux aussi faire une tournée dans les supermarchés d'alimentation... peut-être que j'y ferai des découvertes. Si l'expérience s'avère concluante, j'installerai plusieurs appareils de détection en réseau un peu partout en province, afin de cartographier le niveau de radiation.

      Supprimer
  3. C'est plutôt de la prévoyance, profitez-en avant que les autorités l'interdisent. Voyez aussi cet article:

    http://www.wikistrike.com/article-fukushima-un-passager-mesure-les-niveaux-de-radiations-dans-un-avion-en-vol-entre-le-chili-et-les-u-119210944.html

    RépondreSupprimer
  4. Il y a un peux plus d'un an, mon boulot m'a amené à suivre une formation pour manipuler les rayons X. Durant cette formation nous avons apris qu'il y avait maintenant des bornes jaunes pour détecter les radiations et ce à travers le monde. Une de ces bornes situé sur dans l'ouest canadien aurait donné des chiffres plus que inquiétant peux après l'incident de Fukushima. Le formateur nous avait alors dit que au lieu de traiter l'affaire, la borne fut fermé pour cause de supposé réparation, coincidence ou pas!

    Nous avons aussi apris que chaque point de passage entre la frontière canada-usa sont dotés de scanneur à rayon X.Donc chaque fois que vous passer les lignes vous êtes scannés et rayonnés :)

    Et en terminant, aujourd'hui et pour la première fois j'ai vue aux nouvelles de la téléqu'il parle du déversement de Fukushima qui continue jours après jours.
    Mon avis: ne manger pas de saumon du pacifique avant quelques années!!

    M ST-Francois

    RépondreSupprimer
  5. bas ca cool, les japonais aurons bientôt des crevette mutantes, ça sera pratique pour faire des sushis géants

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés