Suivre ce blog via Facebook

lundi 26 août 2013

Le "trou de ver" (wormhole) est le meilleur pari pour une machine à traverser le temps, dit un astrophysicien

* Ils ont réussi à téléporter un objet quantique à 100 km!

Des physiciens américains inventent une machine à se cacher dans le temps

Le concept d'une machine à voyager dans le temps évoque généralement des images d'un invraisemblable appareil utilisé dans des scénarios de science-fiction.  Mais selon la théorie de la relativité générale, qui explique comment la gravité fonctionne dans l'univers, le voyage dans le temps ne serait pas qu'un simple fantasme.

Remonter le temps est une possibilité controversée selon la théorie d'Einstein.  En fait, les physiciens ont pu envoyer des minuscules particules appelées muons, qui sont similaires aux électrons, pour les faire voyager dans le temps par la manipulation de la gravité autour d'elles. Cela ne veut toutefois pas dire que la technologie pour envoyer des humains 100 années dans le futur sera disponible prochainement.

Le voyage dans le temps vers le passé est encore moins compris même si un astrophysicien de l'Institut d'études avancées de l'EarthTech International, Eric W. Davis, soutient que c'est possible.  Tout ce que vous avez besoin, dit-il, c'est d'un "trou de ver", qui est un passage théorique à travers l'espace-temps prédit pas la relativité.  Le scientifique a dit qu'il est possible d'aller dans le futur et dans le passé en traversant des "trous de ver".

Les "trous de ver" n'ont jamais été prouvés par la science et s'ils le sont un jour, ils risquent d'être si petits que personne ni aucun vaisseau ne pourra passer à l'intérieur.  

La théorie de la relativité et la théorie quantique semblent offrir plusieurs possibilités pour se déplacer le long de ce que les physiciens appellent une "courbe fermée de temps", un chemin qui traverse le temps et l'espace.  Essentiellement une machine à voyager dans le temps.

Un "trou de ver" permettrait à un navire [voir "Expérience de Philadelphie"], par exemple, de se rendre, en quelque sorte, d'un point à un autre plus rapidement que la vitesse de la lumière.  Le navire arrive à destination plus tôt qu'un faisceau de lumière en prenant un raccourci à travers l'espace-temps par un vortex.  Théoriquement, un "trou de ver" pourrait être utilisé pour couper non seulement dans l'espace, mais aussi dans le temps.

Les machines à traverser le temps sont inévitables dans notre dimension physique d'espace-temps écrit l'astrophysicien.  Les "trous de vers" traversables impliquent des machines du temps et suscitent des efforts dans la recherche.

L'astrophysicien croit que l'utilisation d'un "trou de ver" pour le voyage dans le temps ne sera pas facile puisqu'une fois qu'il est créé, une ou deux de ses extrémités devront être accélérées à travers le temps à la position désirée.

La possibilité du voyage dans le temps ne fait pas l'unanimité chez les scientifiques puisque certains croient que les lois de la physique pourraient être à l'oeuvre pour empêcher le voyage dans temps à travers les "trous de ver".  Selon les connaissances actuelles, garder un "trou de ver" assez stable pour le traverser nécessite de grandes quantités de matière exotique, une substance qui est encore mal comprise.

La relativité générale ne peut pas expliquer la matière exotique, selon celle-ci la matière exotique ne peut pas exister.  Mais la matière exotique existe.  C'est là que la théorie quantique entre en jeu.  La matière exotique n'a été observée que dans de très petites quantités, pas assez pour maintenir ouvert un "trou de ver".  Les physiciens devront trouver un moyen de générer et d'exploiter de grandes quantités de la matière exotique pour arriver à un voyage quasi-plus rapide que la lumière, par extension le voyage dans le temps.

Des physiciens ont utilisé la mécanique quantique pour essayer de voyager à travers un "trou de ver" en créant quelque chose qu'ils appellent une "réaction de retour quantique".  Dans une "réaction de retour quantique", le fait de tourner un "trou de ver" dans une machine à voyager dans le temps entraînerait une accumulation massive de l'énergie qui pourrait détruire le vortex juste avant qu'il puisse être utilisé.

Traduction partielle de l'article trouvé sur:

5 commentaires:

  1. New évent volcanique découvert près de l'aéroport à Rome, Italie
    Posté le 26 Août, 2013
    http://theextinctionprotocol.wordpress.com/

    RépondreSupprimer
  2. http://video.repubblica.it/edizione/roma/fiumicino-geyser-di-gas-in-una-rotatoria/138177/136723

    suite au premier post

    RépondreSupprimer
  3. Personellement je ne pense pas qu'on puisse voyager dans le temps mais plutôt seulement se téléporter comme ce qui serait possible dans la théorie des univers gémellaire de jean pierre petit! (car le temps va dans l'autre sens dans l'autre univers donc on ne peut pas remonter "notre" temps, et un univers gémellaire est d'ailleurs très probablement confirmé par les écrits saints!(la majorité des esprits/djinns vivraient dans cette dimension jumelle^^))

    RépondreSupprimer
  4. QU'EST-CE QU’UN VORTEX ESPACE - TEMPS ET UN TROU DE VER ?
    Un Vortex Espace – Temps ou Porte Spatio-Temporelle est un 4ème type de VORTEX qui permet de voyager à la fois dans l’Espace et dans le Temps :
    - Voyager dans l’Espace en reliant un Univers Multiple à un autre,
    - Voyager dans l’Espace en reliant un Univers Parallèle à un autre,
    - Voyager dans l’Espace en reliant 2 points au sein du même Univers Multiple ou du même Univers Parallèle.
    Il permet de voyager également dans le Temps :
    - Du Futur vers le Passé,
    - Du Passé vers le Futur.
    Certains Vortex qui permettent de voyager dans l’Espace Temps sont appelés TROU DE VER.
    Définition d’un Trou de Ver :
    Un trou de ver est, en physique, un objet hypothétique qui relierait deux feuillets distincts ou deux régions distinctes de l'espace-temps et se manifesterait, d'un côté, comme un trou noir et, de l'autre côté, comme un trou blanc. Un trou de ver formerait un raccourci à travers l'espace-temps. Pour le représenter plus simplement, on peut se représenter l'espace-temps non en quatre dimensions mais en deux dimensions, à la manière d'un tapis ou d'une feuille de papier. La surface de cette feuille serait pliée sur elle-même dans un espace à trois dimensions. L'utilisation du raccourci « trou de ver » permettrait un voyage du point A directement au point B en un temps considérablement réduit par rapport au temps qu'il faudrait pour parcourir la distance séparant ces deux points de manière linéaire, à la surface de la feuille. Visuellement, il faut s'imaginer voyager non pas à la surface de la feuille de papier, mais à travers le trou de ver, la feuille étant repliée sur elle-même permet au point A de toucher directement le point B. La rencontre des deux points serait le trou de ver. L'utilisation d'un trou de ver permettrait le voyage d'un point de l'espace à un autre (déplacement dans l'espace), le voyage d'un point à l'autre du temps (déplacement dans le temps) et le voyage d'un point de l'espace-temps à un autre (déplacement à travers l'espace et en même temps à travers le temps). Les trous de ver sont des concepts purement théoriques : l'existence et la formation physique de tels objets dans l'Univers n'ont pas été vérifiées. Il ne faut pas les confondre avec les trous noirs, dont l'existence tend à être confirmée par de nombreuses observations, dont le champ gravitationnel est si intense qu’il empêche toute forme de matière de s'en échapper.
    Alain Mocchetti
    Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
    Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
    UFR Sciences de Metz
    alainmocchetti@sfr.fr
    alainmocchetti@gmail.com
    @AlainMocchetti

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés