Suivez ce blog via Facebook

mercredi 16 mars 2016

Donald Trump le conquérant

Voici une vidéo qui résume les visées politiques de Donald Trump. Une majorité d'Américains sont séduits par son discours parce qu'il ne ressemble à aucun autre et parce qu'il se présente comme un défenseur des valeurs patriotiques et un dénonciateur des groupes d'intérêt qui dirigent la politique américaine. 

Il mise sur les thématiques "je suis venu libérer les captifs" et "je ferai des États-Unis la plus grande puissance mondiale", mais quelles seront les actions de ce richissime "libérateur conquérant" une fois qu'il sera hissé au pouvoir? 

Je crois que Trump ne sera jamais élu président des États-Unis parce que de puissants lobbys et chefs d'État ne le permettront pas. Je crois aussi que ce personnage enjôleur et profondément narcissique a le potentiel de devenir un véritable despote. Remarquez bien que le clan Clinton ne m'inspire rien de mieux!  




11 commentaires:

  1. Il m'est sympathique, et il n'est pas du Bilderberg...Si Clinton passe, c'est une nouvelle catastrophe !

    RépondreSupprimer
  2. Si il se présente en France je vote pour lui .
    LOL !
    Dans son programme il veut faire la paix avec la Russie, s'affranchir de la FED!!!

    C'est sûr que ça ne va pas passer...
    :-))

    RépondreSupprimer
  3. Croire qu'il ne peut être élu est déjà un état d'esprit de soumission , de renoncement déjà accompli !
    Un despote pet ben que oui , pet ben que non , wait And see , qui vivra verra !
    Si je me fie a ce qu'il a dit ,fait plutôt qu'à ces postures outrancières électoralistes je dirais que ses cravates sont un argument qui ne ferait pas voter en sa faveur.
    Si je veux mettre en échec le système pour x raisons pourquoi ne me satisferais je pas de lui , Bernie Sanders faisant , lui , partie intégrante du système.
    Le remède pire que le mal , certes toujours possible , et alors ? Le peuple peut être majeur, mature et responsable , un jour ou l'autre , seulement si on lui en laisse la possibilité, le libre arbitre existe ou non , la manipulation on connaît la réponse.
    On nous garantit le pire avec Hillary , elle a déjà bien commencé preuve en est, alors se satisfaire d'elle au lieu du Donald , non merci , beurk .....
    Il faut savoir vivre dangereusement disait ( ? ) Nietzche ce que nous promet notre environnement politique ( mondialisation / dictature , guerre mondiale la 3 ) , économique ( krach / effondrement financier / ruine économie réelle , etc... ) , écolos / climatique ( ressources naturelles, faim mondiale , eau , cataclysmes , etc.... ) , alors , franchement , le Donald comme président des USA dans tout cela , pourquoi pas .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Penses-tu vraiment que les pouvoirs qui mènent la danse depuis quelques centaines d'années, appelons-les les "illuminés" mettons, vont laisser Trump rallier ses troupes pour faire échec à leur agenda mondialiste?

      Je suis bien consciente que Trump représente "l'Espoir" pour le peuple américain, le seul qui se fout de la rectitude politique et qui ose défier l'establishment. Trump tient un discours lucide et franc concernant les enjeux sociaux-économiques, politiques et géopolitiques, mais certaines de ses positions, sur l'immigration entre autres, sont perçues comme de l'extrémisme politique et son élection pourrait déclencher de sérieuses divisions raciales.

      L'antipathie pour un candidat fait partie de la joute électorale, mais Trump a cette particularité d'attiser la haine et je crois même que plusieurs personnes aiment mieux le voir mort que sur le trône des États-Unis...

      Supprimer
    2. Le grain de sable , ce fameux grain de sable ET la loi des emmerdements maximums qui se cumulent , après tout pourquoi pas !
      L'histoire ou les histoires des hommes sont pleines de ces retournements surprenants parfois irrationnels voire illogiques.
      Mektoub : c'était écrit !
      Quelque Parque facétieuse ou un peu éméchée ou même allumée qui se jouerait de la vanité des hommes et de leurs certitudes arrogantes.
      Bien des auteurs ont décrit ce genre de situations. Ok , nous ne sommes pas dans une belle histoire qui a commencé par : " il était une fois.."
      Les protagonistes ne sont pas des enfants de chœur alors , pour faire court, la messe n'est pas dite !
      Son élection déclencher des divisions raciales ? Mais ces divisions n'ont jamais disparues car présentes dans la vie américaine au quotidien , on le voit partout et en écoutant les gens sur place .
      De plus son histoire personnelle ( a Trump ) est connue de tous les américains ce qui , a priori , ne les incitera pas a une réaction " raciale " , un coup d'œil sur la répartition " raciale " de son électorat est éloquente .
      Cette crainte me semble seulement " européenne" . Les Américains nous regarderaient avec de grands yeux étonnes.
      Attiser la haine ? Oui mais de qui ? Cette haine est elle légitime ? Excusable ou condamnable ?
      Pour tuer son chien suffit il de l'accuser d'avoir la rage ? Un peu court me semble t il !
      Pour une fois que la soupe que l'on nous sert est un peu plus epicee, moins fade , je ne boude pas mon plaisir , je déguste !
      Bien cordialement .
      Mike Steve Blueberry

      Supprimer
  4. Quoi qu'il arrive, c'est la Banque le chef.

    Trump, parce qu'il représente une sorte de dernier espoir d'éviter une troisième guerre mondiale, fatalement nucléaire, sera empêché d'atteindre la présidence.

    Le vote électronique y pourvoira.
    Et si cela devait ne pas suffire, il restera l'assassinat d'Etat.

    C'est dommage, pour une fois je trouvais l'élection américaine plutôt truculente.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que Trump triomphe ou non, peu importe le résultat, ce sont des révoltes qui risquent de prendre place au fur et à mesure que l'on approche du jour des élections: déjà, les groupes "anti-Trump" promettent des manifestations monstres en réaction à la montée de sa popularité et les adeptes qui voient en lui l'incarnation du sauveur n'accepteront pas la défaite parce qu'elle symbolisera LA DÉFAITE.

      Donc, dans les deux cas, le bordel est garanti et c'est peut-être ça l'agenda!!!

      Supprimer
    2. Une idée m'est venue suite aux commentaires précédents :
      Si les grands penseurs qui veulent diriger le monde étaient assez adroits , ils s'en prendraient au président élu , le Donald , quand celui ci recevrait son pote Vladimir , de préférence sur le territoire US même en Alaska,
      Ainsi d'une pierre deux coups : 2 gêneurs éliminés, on ne saurait dire lequel a été la cible donc doute et confusion les opinions publiques tristes MAIS pas forcément en colère, un grand marche s'ouvrirait de nouveau et pour finir , cerise sur le gâteau , cette version correspondrait a un e interprétation d'un quatrain de Nostradamus !
      De toutes façons , quoique soit la tournure des événements ou le facteur déclenchant , des révoltes, émeutes, révolutions, guerres civiles sont a prévoir , quasi inéluctable , alors la peur n'évitant pas le danger.... Courage, fuyons !

      M.S.. BLUEBERRY .

      Supprimer
  5. les prochaines élections, je vote pour Saint Michel, je mettrai son image dans l'enveloppe, ah mais !!

    RépondreSupprimer
  6. On amusent les peuples que ce soit en France où USA C 'est pareil au même ;Ce ne sont plus les peuples qui dirigent le Monde ,Mais on fait semblant ;PAUVRES PEUPLES D'ILUTIONS

    RépondreSupprimer
  7. La bonne blague cette élection, Hilary qui se retrouve face à un vieux alors que n’importe quelle démocrate ayant la quarantaine et une bonne presentatation l’aurai battu.
    Les républicains qui s’offusquent de devoir donner l’investiture à Trump, mais alors pourquoi avoir mis tant de candidat face a lui, alors qu’un seul bon adversaire aurait suffit à le battre.
    En politique rien ne se fait au hasard l’establishment veux Hillarie et Trump en face à face alors ne vous laisser pas endormir.

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés