Suivez ce blog via Facebook

vendredi 4 mars 2016

L'équipe de journalistes du média new-yorkais "Superstation 95" fait la preuve que la NASA falsifie les données et trompe la population...

Suivez-moi bien... j'ai passé 3 heures à vérifier les sources et rédiger cet article. Je peux vous assurer qu'aucun journaliste de Superstation95 ne sera nominé pour un prix Pulitzer cette année...

Ayant été alertés par la vidéo de Mike Morales devenue virale, publiée il y a quelques jours sur ce blog, des journalistes de la Superstation95 ont été affectés pour en savoir plus sur ces fortes et inhabituelles concentrations de monoxyde de carbone le long de la Côte Ouest des États-Unis. 

Ils ont consulté les travaux du professeur Ramesh Singh, qui démontrent que certains tremblements de terre, pas tous, sont précédés par des émanations significatives de monoxyde de carbone. Les observations du professeur Singh n'étant pas suffisamment concluantes pour les journalistes, ils ont poursuivi leur enquête.

Ils ont trouvé une publication scientifique publiée en janvier 2015, dans le média Alaska Public Media, qui cite Ron Fortunato, le président de Trillium Learning, une société qui travaille en collaboration avec la NASA, la NOAA et autres laboratoires de recherche.

Lors d'une rencontre avec les élèves de l'école secondaire Ketchikan à Kayhi, en Alaska, où un système de surveillance sismique avancé (un des trois seuls dans le monde entier) avait été installé sur le toit de l'école, M. Fortunato a expliqué à quoi servent les boîtes en métal disposées sur le toit: une station de prévision globale des tremblements de terre. 

"Ceci est le magnétomètre. Vous voyez comment il est orienté vers le Nord et sont rôle est de prendre des signaux électriques à partir des plaques tectoniques. Quand elles s'écrasent les unes contre les autres, elles libèrent des électrons qui forment un courant. Ce courant passe à travers l'eau. Il peut même mesurer jusqu'à des centaines de kilomètres.» 

Les autres boîtes, poursuit-t-il, servent à mesurer les gaz dont le dioxyde de soufre, le monoxyde de carbone, le dioxyde d'azote, l'ozone, tous des gaz qui sont libérés avant un séisme et qui augmentent lorsque l'électricité passe à travers le sol

Cette affirmation scientifique ajoutée aux travaux du professeur Singh constitue, pour l'équipe de journalistes, une démonstration fiable du lien entre l'émission de monoxyde de carbone et la survenue de tremblements de terre. Dans les jours qui ont suivis, ayant déjà publié un article concernant les hauts taux de monoxyde de carbone, la salle de presse de Superstation95 dit avoir été la cible de critiques et de dérision de la part des médias. Les médias de masse, selon Superstation95, sont au service d'intérêts privés et ils sont étouffés par la rectitude politique [bien d'accord!].

Le professeur Ramesh Singh a contacté la Superstation 95 pour leur dire: "Vous avez mal compris mon papier, les gens sont effrayés." 

Ils ont donc mis le professeur Singh en contact avec un de leurs animateurs de talk-show, Hal Turner, qui a invité le professeur à être sur son émission de radio mercredi le 2 mars. Le professeur est entré en contact avec M. Turner et ils ont fait une entrevue de 40 minutes qui a été diffusée sur "Le Hal Turner Show" du 2 mars.

Le professeur a déclaré que le US Geological Survey (USGS) a un vaste réseau de capteurs qui surveillent la faille de San Andreas et que s'il y avait quelque chose à signaler, nous en serions informés. Pendant l'entrevue, le professeur Singh a également déclaré qu'il avait fait des recherches, "d'autres sources de données validées", qui l'amènent à conclure que le monoxyde de carbone [émanations dans la période du 26 février 2016 sur la Côte Ouest] était en fait venu d'une fuite de méthane provenant du Aliso Canyon. Il a poursuivi en expliquant que le méthane provenant de la fuite du Aliso Canyon est entré dans les aquifères de la nappe phréatique, qu'il a eu une courte vie, et il s'est transformé en monoxyde de carbone et en dioxyde de carbone. Le professeur a dit que c'est ce que le satellite doit avoir détecté.

Cette fuite dans le Aliso Canyon a été scellée, le Los Angeles Times a rapporté qu'elle a été scellée le 22 février, soit cinq jours avant que les satellites affichent les taux de CO sur la Côte Ouest. Mais attendez, le professeur Singh a déclaré que le méthane est entré dans la nappe phréatique, qu'il a eu une courte vie puisqu'il s'est rapidement décomposé en CO et CO2.

Si tel est le cas, alors pourquoi le satellite n'a pas détecté le méthane provenant de la fuite du Aliso Canyon qui a durée quatre mois? À cette question le Dr. Singh a répondu: «Je ne peux pas commenter le satellite de la NASA".

Le Docteur et scientifique est venu "rétablir les faits" à la radio parce que son étude est ressortie dans les analyses des fortes concentrations de CO sur la côte du Pacifique captées au cours des derniers jours, ce qui a alerté des milliers de personnes à propos d'un possible méga-séisme, et il n'est pas capable de répondre à la question la plus basique de tout ce discours? Il s'en tire en répondant qu'il ne peut commenter les données satellitaires de la NASA!

L'équipe de Superstation95 n'a pas freiné ses ardeurs et elle a contacté Steven Paulson, directeur-adjoint du Global Modeling and Assimilation Center au Goddard Space Flight Center de la NASA.

M. Paulson a expliqué que les capteurs infrarouges à ondes longues n'étaient pas stabilisés et qu'il n'y avait pas de dégagement de monoxyde de carbone. Il a mentionné que les feux de forêt qui brûlent dans certaines régions ont peut-être dégagé une énergie rayonnante qui a été mal compris par le logiciel de modélisation du satellite, affichant qu'il s'agissait faussement de CO. 

Quoique très sympathique à l'égard des journalistes, ce porte-parole de la NASA affirme qu'il n'y avait pas de CO alors que le professeur Singh a dit explicitement qu'il y avait du CO, mais que cela venait de la fuite de méthane fuite du Aliso Canyon. 

Étrange... Mais encore plus étrange...

Le réseaux TV-Fox de Los Angeles a affecté un journaliste à cette histoire. Dans son rapport, ce dernier a noté que lorsque les journalistes veulent de l'information de nature scientifique ils s'adressent à l'Institut de technologie de Californie. Lorsque le journaliste de TV-Fox s'est rendu sur place pour interroger un scientifique à propos de l'imminence possible d'un méga-séisme, on lui a refusé toute entrevue. 

Il s'est ensuite dirigé vers le USGS, l'autorité la plus compétente dans le domaine des séismes, et on a encore une fois refusé de répondre à ses questions!

Inquiétant...

Hier, un lecteur a contacté SuperStation95 et leur a dit que la NASA était en train de changer les données du satellite GEOS-5. Les journalistes ont vérifié et ils ont obtenu un message d'erreur disant "SERVER DOWN".

Pendant la nuit, ils ont reçu une série de contacts supplémentaires leur disant que la NASA avait truqué les données.

TENEZ-VOUS BIEN...

LA PREUVE QUE LA NASA, et combien d'autres soupes à l'alphabet, FALSIFIE LES DONNÉES ET TROMPE LA POPULATION: 

La NASA a publié des mesures de monoxyde de carbone pour les jours à venir!!! 

Regardez les dates (en bleu) de ces liens en direct, ce sont les liens qui mènent à des mesures futures de monoxyde de carbone!

Je serai curieuse d'aller vérifier si ces liens fonctionnent toujours au cours des prochaines heures...
Visiblement, la NASA semble avoir modifié les données des satellites GOES-5 pour montrer des niveaux «normaux» de monoxyde de carbone, indépendamment de ce que les niveaux peuvent être dans les faits. Même si je me tords de rire devant ces fausses données inventées d'avance, je crois que c'est particulièrement inquiétant puisque ça confirme, potentiellement, que les autorités dont la NASA vont jusqu'à falsifier des mesures, compromettant ainsi la sécurité et la vie de millions, voire de milliards, de personnes.
En conclusion, les journalistes de Superstation95, sans faire de prédiction et ayant pour preuve les faits nommés ci-haut, invitent les résidents de la Côte Ouest à prendre de sérieuses précautions...

Site de Superstation95:
https://www.superstation95.com/index.php/world/971

Les visites et écoutes de ce média vont littéralement exploser au cours des prochains jours, c'est certain!

19 commentaires:

  1. "Always be skeptical of sites that peddle fear! They feed on people's anxiety and have little incentive to report the truth.
    There are no corroborating measurements from other sensors that show an increase in carbon monoxide levels. Highly likely this is just a glitch somewhere in the pipeline. Sometimes glitches happen.
    UPDATE: NASA confirms this was a glitch in the EOS-Terra satellite: http://gmao.gsfc.nasa.gov/…/2016/incorrect_CO_concentration…"

    https://www.facebook.com/EarthWindMap

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai publié cet avis de la NASA. Mais cet avis ne change en rien les faits énumérés dans l'article ici-haut.

      Supprimer
    2. Isa, je ne remettais pas en doute l'article. C'était juste pour partager les nouveautés.
      Bravo et merci pour ce blog au passage!

      Supprimer
  2. Le big one est peut-être l'évènement du 9 ou 11 mars ; chute des bourses, etc.

    RépondreSupprimer
  3. http://lesbrindherbes.org/2016/03/04/faille-de-san-andrea-linquietude/
    Ce qui est dit en France...chez les dissidents, of course.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce fait est effectivement devenu viral, voilà pourquoi la NASA a émis un avis sur son site pour contenir la panique et surtout, pour démentir les données affichées. Mais avec ce que l'on sait aujourd'hui grâce à l'équipe de Superstation95, l'intégrité de la NASA est solidement atteinte.

      Supprimer
  4. Pour info, car je ne sais pas où le mettre
    http://www.businessbourse.com/

    RépondreSupprimer
  5. vous parliez d'une gigantesque fuite de gaz à Los Angeles le mois dernier : qu'en est-il, présentement?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, la fuite a duré 4 mois et elle a été colmatée à la fin février. Tu as les liens dans le texte concernant la fuite et concernant son colmatage.

      Supprimer
    2. merci :)) et merci pour ton site.

      Supprimer
    3. le plaisir est pour moi :0)

      Supprimer
  6. Bonjour à toutes et à tous,
    Bonjour Isabelle,

    Je te remercie de mettre tout ça 'pan!' sur la table. :-)

    La recherche de faits, de preuves est chronophage et combien frustrante. C'est du travail à temps plein! L'intrigue se corse et il est évident que l'on s'évertue à troubler les eaux. C'est-à-dire que ce 'on', les agences 'alphabet' tente de discréditer la voix de la ré-information (sites alternatifs, lanceurs d'alerte). Les médias officiels finissent par s'en mêler et ensuite c'est la tohue bohue. Quand le doute sur la véracité des informations qu'on sert au public chaque jour au bulletin de nouvelles s'installera définitivement, ce ne sera pas beau.

    Pour m'amuser, je viens de suivre les liens, à commencer par le 7 mars qui montre effectivement que tout est normal, mais un point chaud se dessine du côté de New York. Le 8 mars, rien sur la côte ouest. En revanche, ça chauffe sur la côte est américaine, New York, la zone recouvre un territoire jusqu'à Portland et se disperse dans l'Atlantique. On voit aussi une zone du côté de Montréal. Pour le 5 un point chaud à hauteur de Los Angeles il me semble et un en Floride. Le 6 mars, LA est proprette, pas le centre de la Floride. Le 4 mars est au beau fixe, sauf une impressionnante perturbation : des courants jet vus tourbillonnant en mer à la hauteur de Caroline du Sud, aujourd'hui à la hauteur de la Nouvelle-Écosse.

    HORS SUJET: j'ai découvert jeudi que ma banque (Laurentienne Générale) vient de passer un nouveau règlement : il est dorénavant impossible de régler ses factures au comptant. Je dois le faire par retrait au comptoir (donc avec frais) ou sans frais, par guichet automatique ou encore en ligne. Une mesure de plus imposée, en route vers la dématérialisation totale du fric.
    Corpus

    RépondreSupprimer
  7. Avertissement de smog en cours à Montréal aujourd'hui 5 mars (les d'habitude ces alertes sont exactes). L'alerte NASA prévoyait le 8 mars.
    Corpus

    http://www.meteomedia.com/alerts/high-alert/canada/quebec/montreal

    Soudain, ça m'enchante plus d,aller prendre l'air, mais je vais quand même sortir m'en rendre compte (je saurai après avoir fait quelques pas).
    Corpus

    RépondreSupprimer
  8. bjr a tous
    Je tombe sur ce debunk : "Superstation 95, le site Web de cette première propagé et a promulgué cette rumeur, a l'habitude de créer de graves à consonance histoires sur des demi-vérités et de désinformation, comme une réclamation que les navires de cargaison avaient cessé Voyage (dans «un signe économique horrible") , un article qui fortement exagéré les effets de la catastrophe nucléaire de Fukushima a eu sur la vie marine ( en utilisant des photos volées à d' autres sites indépendants), et une prédiction que la troisième guerre mondiale allait éclater le 28 Février 2016 (il n'a pas)."
    Vu içi : http://www.snopes.com/carbon-monoxide-spike-earthquake/

    ...salutations G.g

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Snopes est un site "debunk" qui travaille à détruire les sites de contre-information ou de ré-information. J'ai lu leur article, avec un sourire aux lèvres, puisque je savais déjà ce que j'allais y lire.

      Vous remarquerez que l'écrit de Snopes a été fait le 1 mars, avant la sortie des faits énumérés ici-haut dans le plus récent article de Superstation95. Snopes utilise la bonne vieille méthode de "trolling", soit d'injecter le doute et la dérision de façon à discréditer le messager et à éloigner les faits de la discussion et de l'analyse.

      Pour 1001 raisons, j'accorde une plus grande rigueur journalistique à la Superstation95 qu'à la plupart des médias de masse qui sont tous propriétés d'intérêts privés et politiques.

      Je peux vous citer des exemples de médias de masse qui ont truqué des photos pour "sensationnaliser" leurs papiers, mais ça Snopes n'en parle pas!

      Supprimer
    2. Je comprend bien le probleme,mais une autre source affirme la méme chose : https://www.metabunk.org/

      Supprimer
    3. Vous pouvez en trouver des tonnes comme ça M. gégé!

      Je vous pose la question suivante: est-ce que vous croyez avoir la capacité de considérer des faits et de les analyser par vous-mêmes et de faire vos propres conclusions, ou avez-vous constamment besoin d'un "juge et partie" pour être capable de réfléchir et trancher?

      C'est correct et prudent de faire des vérifications, de visiter diverses sources pour obtenir le meilleur éclairage possible. Mais de consulter des sites de "debunk" comme ceux que vous citez c'est comme de constamment appeler sa mère pour avoir son opinion!

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés