Suivez ce blog via Facebook

dimanche 6 mars 2016

Les agences de presse occidentales: La Corée du Nord a menacé dimanche de procéder à des frappes nucléaires «à l'aveugle» contre la Corée du Sud et les États-Unis si ces pays maintenaient leurs manœuvres militaires communes prévues à partir de lundi

La menace d'une «attaque nucléaire préventive au nom de la justice» figure dans une déclaration du Commandement suprême de l'Armée populaire coréenne, selon l'agence officielle nord-coréenne KCNA.

Vendredi, le leader nord-coréen Kim Jong-Un avait fait de nouvelles déclarations belliqueuses.

«Nous devons être toujours prêts, à chaque instant, à utiliser notre arsenal nucléaire», a-t-il déclaré, cité KCNA. Il a également averti que la situation dans la péninsule coréenne divisée s'était tellement détériorée que la Corée du Nord devait changer de stratégie militaire, brandissant déjà la menace d'«attaques préventives».

Le Conseil de sécurité des Nations unies a imposé mercredi une nouvelle série de lourdes sanctions à la Corée du Nord après les derniers essais nucléaire et balistique effectués par le régime communiste. Cette résolution du Conseil, présentée par les États-Unis, a été votée à l'unanimité, y compris par la Chine, unique allié de Pyongyang.

Source:
http://www.tvanouvelles.ca/2016/03/06/la-coree-du-nord-menace-de-larguer-des-bombes-nucleaires

4 commentaires:

  1. Baba Kar ouétu7 mars 2016 à 10:47

    Ce sera durant le président noir...

    Baba Vanga avait raison...

    RépondreSupprimer
  2. Si des millions de Nord-Coréens crèvent la dalle c'est d'abord à cause des sanctions juives (comme fut l'Irak de Saddam) et non pas à cause de leur leader...

    RépondreSupprimer
  3. c'est vrai qu'il nous la sorte tous les 6 mois....

    RépondreSupprimer
  4. On a le choix comme déclencheur de la 3e... que parier ? Le Moyen-Orient ou la Corée du Nord ? Voici un autre situation purulente du côté des Balkans, des Dardanelles... Turquie-Grèce...et si ça pétait de partout en même temps ou presque ?


    "Fermer la route des Balkans" signifie sacrifier la Grèce, berceau de la civilisation européenne, ce qui ne va pas sans rappeler les accords de Munich, estime un juriste français qui appelle par ailleurs à ne pas compter sur la bonne foi de la Turquie pour désamorcer la crise des migrants.

    https://fr.sputniknews.com/international/201603081023208832-ue-fermeture-route-balkans-grece-turquie/

    Corpus

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés